REPLAY Future of Retail & E-Commerce

L'édition 2019 du HUBDAY Future of Retail & E-commerce s'est tenue le 14 février à la Maison de la Mutualité. Plus de 600 décideurs, marques et acteurs de la tech sont venus partager leurs opinions et retours d'expériences quant à l'évolution de la distribution et du commerce. L'omnicanalité a fait son chemin, et désormais tous s'accordent à dire que l'e-commerce ne supplantera pas le magasin physique. Chacun apporte sa pierre à un édifice dédié à l'expérience client.

 

HUBDAY Retail 2019 : les grands retailers font l'état des lieux

Par : Carolina Tomaz
14 février 2019
Temps de lecture : 4 min
Chapo

Le HUB Institute a accueilli ce 14 février 2019, à la Mutualité, 650 acteurs du retail et de l'e-commerce. Au programme, tendances, témoignages et networking. Phygital, blockchain, data : les grands retailers ont partagé leurs expériences. Morceaux choisis.

Body

Vincent Ducrey, CEO du HUB Institute, ouvre le bal avec les tendances à retenir en 2019 dans le retail. A retenir de cette keynote d’ouverture, 8 axes-clés :

Tendances retail 2019

Plus de détails sur ces tendances ici.

Le 4 Casino, un modèle hybride pour mettre l'humain au coeur du commerce

Cyril Bourgois, directeur de la transformation digitale et de l’innovation groupe Casino, vient partager quelques insights sur le phygital et l’expérience Le 4 Casino. Le 4, c’est la réponse du distributeur français aux initiatives de type Amazon Go. Mais pour autant, il ne s’agit pas d’automatiser sans y mettre du sens. Selon Cyril Bourgois, le magasin physique permet d'interagir avec l'humain, de toucher le produit. L'AR ne permet pas encore d'égaler l'expérience IRL. Le 4 est une expérience hybride pour allier le meilleur des 2 mondes. Car le digital a profondément changé les attentes des consommateurs IRL :

La moitié des français fait des achats en ligne régulièrement. Ce qui amène à modifier globalement l'expérience d'achat : la fin de l'attente aux caisses, une promo juste pour moi, un inventaire infini, un accès à toute heure.”
Cyril Bourgois, groupe Casino

 

E. Leclerc : Le mobile, compagnon de l'acheteur dans son parcours in-store 

La conversation avec Maud Funaro, Strategy, Digital and Innovation Director E.Leclerc et Grégoire Argand, Head of Digital de Pepsico, autour du tryptique consommateurs-distributeurs-marques à l’heure du phygital, illustre bien quelques tendances fortes du secteur, comme le retour en centre ville des grands distributeurs sur des petites surfaces : Leclerc Drive va ainsi ouvrir 3 à 4 points relais par arrondissement dans Paris pour faire du « drive piéton ». Autre insight, pour Grégoire Argand, l’usage incontournable et de plus en plus accentué du mobile in-store pour, par exemple, vérifier la composition d’un produit, au point de rendre finalement caducs les écrans en magasin. 

Maud Funaro et Grégoire Argand

Carrefour : La blockchain au service de la confiance alimentaire 

Consommation et confiance : S’il est bien un domaine où le changement de paradigme n’est pas un vain mot, c’est dans la transition alimentaire. IBM et Carrefour ont partagé leur expérience où la technologie, en l’occurrence la blockchain, vient servir ces nouvelles exigences. On a ainsi pu voir concrètement la mise en place du process actif sur 12 produits dans 5 pays, avec pour projet d'intégrer à terme l'ensemble des produits "filière Carrefour"

Garance Osternaud, Direction Organisation France de Carrefour, le rappelle, la blockchain ne crée pas de traçabilité : "Les acteurs de la supply chain enregistrent leurs données de traçabilité (dans des tableurs excels, des formulaires…) Elles sont accessibles via des processus longs, et pas toujours digestes ou complètes. La blockchain rend aujourd’hui instantanés les processus et les fiabilise. »

Mais sur cette base, il s'agit de bâtir une relation, en rendant ces résultats intelligibles et utiles au consommateur :

12 degrés brix, ça vous dit quelque chose ? C’est le taux de sucre dans le produit. Avec la blockchain, le consommateur a accès à ces données mais ne sait pas à quoi elles correspondent. En plus de la preuve, Carrefour doit donc aussi proposer les outils pour la comprendre. 

CDiscount, la vision Marketplace

Emmanuel Grenier, CEO de CDiscount, le dit sans ambages, chiffres à l’appui : l’enseigne française est le seul challenger capable d’opposer une résistance au bulldozer Amazon. Pour le dirigeant, quel est l’intérêt du modèle marketplace ? Etre capable d’avoir un inventaire infini, un service irréprochable et des meilleurs prix grâce à la concurrence entre les marchands.

Emmanuel Grenier, CEO, CDiscount

 

Monoprix : arrêter le papier, quels impacts ? 

Monoprix a récemment décidé d’arrêter totalement la distribution de prospectus papier. Une initiative d’envergure puisqu’elle représente 30 millions de catalogues papier, soit 2 400 tonnes de papier ! Le dipositif alternatif choisi : une publicité display personnalisée, hyper-localisée (par magasin), orientant vers une landing page catalogue

Bilan mesuré de l'efficacité de la disparition des imprimés sans adresse : 16.9€ générés pour 1€ dépensé

Décryptage de la stratégie d'Alibaba, le géant du New Retail 

Emmanuel Vivier, cofounder HUB Institute, a présenté le modèle d'Alibaba, le new retail, que le fondateur Jack Ma définit ainsi :

Le New Retail est l’intégration du online du offline, de la logistique et de la data au travers d’une seule chaine de valeur

Avec une part de marché de 58% sur le e-commerce en Chine (son premier challenger JD.com dépassant à peine les 16%), Alibaba investit tous azimuts dans le commerce physique : 

Panorama des activités d'Alibaba

Les 3 forces d'Alibaba :

  • la maîtrise du système de paiement (Alipay),
  • la force logistique acquise avec le digital (Cainiao),
  • le cloud lui permettant de créer un écosystème autour de ses outils, jusqu'au petit commerce familial 

Mais JD.com n'a pas dit son dernier mot : l'enseigne ouvre actuellement 1000 points de vente physiques par mois, et est capable de livrer 90% des commandes le jour même ou le lendemain. 

A la vue des chiffres colossaux et de la vitesse de déploiement, on comprend que la Chine donne le "la" de l'innovation, d'autant plus que son cadre réglementaire lui ouvre les portes des données privées des consommateurs.

Avec la participation de Sandrine Matichard


Nouveau call-to-action