Image
smart-industry

VR, montre connectée... L'industrie 4.0 ou l'ère de la production augmentée

Chapo

Digitaliser son entreprise, c’est surtout lui offrir de nouvelles perspectives. Simple, rapide et efficace, l’industrie 4.0 a aussi l’avantage de faciliter le travail de tous les salariés. Retour sur 3 cas concrets présentés lors du HUB Smart Industry Forum, pour expliquer les apports bénéfiques de l’industrie 4.0.

Body

Alstom transforme sa chaîne de production en expérience immersive

En optant pour l’intelligence artificielle ou la réalité virtuelle, les "usines du futur" se développent en modernisant leur ligne de production. Du prototypage à la fabrication, l’usine se digitalise. À titre d’exemple, dans le cadre de la conception du "TGV du futur ", le constructeur ferroviaire Alstom a déployé une solution de réalité virtuelle au sein de son usine basée à La Rochelle. Retour sur les principes de cette accélération digitale présentée lors du HUB Smart Industry Forum par Guillaume Reux, ingénieur Innovation & Process accompagné de Jordane Richter, VP Project Manager de Light & Shadows.

 

Nous souhaitons qu’Alstom conçoive le TGV du futur à l’aide de la VR.

 - Guillaume Reux, ingénieur Innovation & Process d'Alstom

Pour Thales, l’industrie 4.0 simplifiera le travail des collaborateurs ou ne sera pas

Du fait de ses activités stratégiques, Thales est un acteur depuis longtemps déjà engagé dans la transformation digitale de ses sites industriels. Pourtant, dès 2017, le groupe entreprend un vaste programme « d’industrie 4.0. » On se demande alors ce qui distingue cette appellation des programmes d’innovation précédents ?

Pour Romain Provost - en charge de la transformation digitale et Industrie 4.0 des sites de Brive, Cholet et Laval – là où l’on se focalisait davantage sur l’apport potentiel "de solutions cloisonnées", l’enjeu est aujourd’hui de créer un écosystème "dédié intégralement à la simplification du travail des collaborateurs sur le terrain." Retour sur son intervention lors du HUB Smart Industry Forum.

 

L’une des applications les plus utilisées en usine reste Excel, car il est très facile de l’utiliser pour adresser n’importe quelle problématique métier. Cependant, la capacité des opérateurs à transmettre leurs connaissances en la matière et la maîtrise de leurs outils est faible.

- Romain Provost, Chef de projet transformation digitale et industrie 4.0 chez Thales

Comment Michelin a bâti sa digital roadmap

L’intervention de Jean-Philippe Ollier, VP Manufacturing Enginering du groupe Michelin, au HUB Smart Industry Forum était consacrée à la roadmap digitale de l’entreprise. Quels éléments ont présidé à sa structuration ? Comment est-elle aujourd’hui déployée dans un groupe qui compte plus de 110 000 collaborateurs dans 171 pays ? Éléments de réponses dans son intervention.

 

Il y a deux prérequis au développement digital : le premier c'est d'avoir des usines "lean" et l’accent mis sur la responsabilisation des usines. Le management lui, évolue pour tendre vers l’accroissement de l’efficacité opérationnelle.

- Jean-Philippe Ollier, VP Manufacturing Enginering du groupe Michelin