Image
28-Replay-HUBDAY-DATA-AI-HUBInstitute-Radiall

Radiall x Qlik : mettre la culture des données au coeur de l’organisation

Par : Keltoum Lehbab
21 avril 2021
Temps de lecture : 3 min
Chapo

Spécialisée dans la fabrication de connecteurs électroniques, Radiall est une ETI française qui ne pouvait se passer d'Excel, comme beaucoup d'autres entreprises. Omniprésent dans le reporting, bien qu’il soit normalement un outil de productivité, Excel est utilisé bien au-delà de sa fonction finance. Henri Rufin, Responsable Data & Analytics (Radiall) met en avant son objectif de remplacer ces systèmes existants par la solution Qlik.

Body

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du HUBDAY Data & AI en vidéo !

Nouveau call-to-action

Pour atteindre son objectif d'implémenter la solution Qlik, Henri Rufin va accompagner les utilisateurs à l’aide de data champion, ce qui va permettre un contact du métier au quotidien et ainsi, les aider progressivement à lâcher prise sur leur solution historique. “On a progressé en terme de culture. J’ai appris sur le terrain et pour ça, il fallait une solution avec laquelle je pouvais grandir et travailler sans avoir cette lourdeur que peuvent impliqués les projets habituels de BI (Business Intelligence).” Comme l’explique Henri Rufin , le choix de se porter sur la solution “Qlik”, s'est concrétisé pour plusieurs raisons. Contrairement aux solutions qui généralement présentent plusieurs couches de logiciels, Qlik est une solution complètement intégrée et complète. Elle permet de travailler la donnée de bout en bout, de la data discovery d'abord, à l'industrialisation dans un second temps. L’IT s’est progressivement relâché jusqu'à prouver une valeur ajoutée dans cette approche.

Henri Rufin analyse : “On a constaté de véritables gains de productivité dans certains secteurs d’activité, pour la simple et unique raison qu’avant il pouvait y avoir des étapes de reporting qui étaient très difficiles, qui prenaient beaucoup de temps à produire et dont les résultats étaient assez faibles. On est arrivés avec des solutions qui ont changé le quotidien des collaborateurs, leur faisant gagner des heures, des jours, des semaines. Le gain de productivité est dans ce cas assez évident en jour/homme”.

Côté IT, l’idée était d’être agile. Développement rapide, maquette de solutions, réponse en urgence à certains métiers, cela permet d’appréhender plusieurs situations en ce qui concerne la réalisation du flux industrialisé pour l’IT. Par le biais de cette approche, le lien de confiance s"est vu renforcé, mais aussi une expertise au niveau de la solution entre l’IT et le métier. En proposant des maquettes concrètes, fonctionnelles, qui répondent à des besoins et qui permettent de voir à quoi ressemblera le tableau de bord demain, cela implique plus rapidement le client final. Ces derniers sont tout de suite intéressés dans le développement, la solution et l’adoption de ces solutions.

Si on est capables de déployer un tableau de bord qui permet de répondre à l'analyse opérationnelle de l’ensemble des métiers, qui permet de remplacer tous les tableaux de bord, Excel et autres, le gain serait déjà énorme pour notre société.

- Henri Rufin, Responsable Data & Analytics (Radiall)

La crise sanitaire a marqué les attentes du management sur un certain nombre de sujets. Radiall a dû revoir sa roadmap en urgence. La solution Qlik les a aidés. Cette approche data discovery leur permet d’aller chercher les données là où elles se trouvent et d’en sortir rapidement ce dont ils ont besoin. L’année 2020 était marquée chez Radiall, par la mise en œuvre d’une solution de planification intégrée avec la plateforme Qlik. “Je suis particulièrement satisfait de cette plateforme et de ce que le moteur associatif procure à la fois en terme de puissance mais aussi en terme de liberté”, soutient  Henri Rufin.

Pour Henri Rufin, le plus important est de se rappeler que la data appartient au métier. C’est la première difficulté dans les projets de données qui historiquement étaient gérés par l’IT. Le métier connaît la donnée, c'est lui qui l’exploite et la valorise. C’est un travail collaboratif, il faut le processus et la gouvernance pour permettre à la data d’être correctement exploitée. D’un côté les acteurs métiers doivent s’assurer de la qualité du processus de valorisation de la donnée, de manière à ce que cela réponde au besoin final. L’IT quant à elle, vérifie le respect des règles de gouvernance, de sécurité et d’urbanisation.
 

 

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du HUBDAY Data & AI en vidéo !

Nouveau call-to-action

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user Klehbab
Keltoum
Lehbab
Content Producer

Keltoum utilise ses connaissances du digital pour vous informer des dernières tendances. Après des précédentes expériences dans la radio, la presse écrite et la rédaction web, elle partage ses articles avec comme unique objectif : vous informer.