Image
Replay-HUBFORUM-Data-PilotageBusiness-HUBinstitute.jpeg

Data & pilotage business : ce qu'il fallait retenir du HUBFORUM 2021

Par : HUB Institute
21 octobre 2021
Temps de lecture : 11 min
Chapo

À l'occasion d'une 11eme édition du HUBFORUM sous le signe de la Next Economy, le HUB Institute et ses partenaires sont revenus ensemble sur les composants indispensables pour performer dans cette nouvelle économie. Découvrez dès à présent ce qu'il fallait retenir sur le sujet de la data & du pilotage business.

Body

Nouveau call-to-action


UCAR pilote ses locations grâce à la data 

Retrouvez dès à présent l'intervention de
UCAR & Hitachi Solutions en vidéo !

Présents sur la scène du HUBFORUM 2021, Jean-Claude Puerto, PDG (UCAR) et Robert Worsley Head of Data Analytics (Hitachi Solutions) ont exposé les nouveaux enjeux data rencontrés par l'opérateur de location de véhicules. Opérant à la fois en son nom, mais aussi en marque blanche (via un réseau de franchisé), UCAR peine à obtenir une vision à 360° des performances globales de l'entreprise. En cause : une disparité des capacités analytics, notamment du côté des agences franchisées. Pour pallier le problème, UCAR fait appel à Hitachi Solutions, afin de travailler autour de 3 objectifs :

  • À court terme : doter les équipes du groupe d'une solution analytic unique.
  • À moyen terme : consolider les KPI de l'entreprise.
  • À long terme : avancer sur les sujets de la prédiction et du machine learning.

Les équipes des deux entreprises travaillent en étroite collaboration et donnent vie à une application unique : Performance. Grâce au focus particulier apporté à l'ergonomie et à la simplicité d'utilisation, chaque collaborateur est en mesure d’utiliser l'outil afin de voir en temps réel la performance du point de vente. L'application est en outre capable de proposer la meilleure action marketing à mettre en place. Pour Robert Worsley, la raison de ce succès s'explique par 3 facteurs :

  1. Un alignement des objectifs analytics avec les enjeux business
  2. Une adoption forte de l'outil par les équipes
  3. Une simplification, une rationalisation et une industrialisation des rapports analytics
Nous n’avons pas forcément besoin d’avoir quelque chose de complexe et d'avant-gardiste, mais il faut quelque chose d’utile pour l’entreprise. Il y a beaucoup de technologies qui sont à la mode en ce moment comme le machine learning, l’intelligence artificielle, etc., mais il faut parfois commencer simplement.

- Robert Worsley, Head of Data & Analytics (Hitachi Solutions)

Rédacteur Jérémie Jakubowicz

Forrester : quand la data enrichit l'expérience

À travers l'anecdote d'un voyage en avion, Thomas Husson, Vice President, Principal Analyst Forrester expose les nouveaux enjeux de la data autour de l’expérience client : à son embarquement, l'expert s'est vu remettre par les membres de l'équipage une carte d'anniversaire personnalisée. Un présent rendu possible par l'analyse des données personnelles et qui permet de susciter une émotion chez le consommateur. Ce sujet de l'expérience client est par ailleurs pris de plus en plus au sérieux par les directions des entreprises françaises : 45% d'entre elles estiment que la thématique est un sujet prioritaire pour leurs entreprises dans les prochaines années. 

L'événement à ne pas louper : "HUBDAY Future of Retail & E-Commerce"

Cependant, Thomas Husson insiste sur le fait que l'expérience collaborateur est tout aussi importante. Mieux, pour l'expert les sujets d'expérience client, d'expérience collaborateur et de performances économiques sont liés:

  • 86% des entreprises qui ont une bonne expérience collaborateur délivrent une expérience client jugée comme bonne ou excellente.
  • 81% des collaborateurs des entreprises ayant un score d'expérience collaborateur élevé recommandent leurs jobs.
  • 31% des entreprises avec un score d'expérience collaborateur élevé ont un taux de croissance du CA supérieur à 10%.

Pour conclure son intervention, Thomas Husson évoque 3 impératifs à la mise en place d'une stratégie d'expérience vertueuse : démontrer dans l'entreprise les vertus de l'expérience à l'aune des performances de l'entreprise, maîtriser la gouvernance des données afin de créer des expériences hybrides personnalisées et instaurer un climat de confiance auprès de toutes les parties prenantes de l'organisation, car "cela devient un avantage concurrentiel pour les entreprises”, explique l'expert.

La motivation est le driver dans la différenciation de l’expérience collaborateur.

- Thomas Husson, Vice Président Principal Analyst (Forrester)

Rédacteur : Jérémie Jakubowicz

Data & IA : le nouveau cocktail accélérateur de Pernod Ricard

Numéro 2 mondial dans le domaine des vins et spiritueux, Pernod-Ricard a dévoilé lors du HUBFORUM les ingrédients de son cocktail digital. Pierre-Yves Calloc’h, Chief Digital Officer du groupe, revient sur le contexte dans lequel évolue l'enseigne : présent sur plus de 73 marchés, l'entreprise possède également un catalogue de marque très étoffé. Une situation qui, couplée à la crise de la COVID-19, complexifie la distribution de ces derniers. Afin de pallier cette difficulté, Pernod-Ricard a réalisé un important travail sur la data et a développé trois programmes spécifiques. 

  • Matrix, un projet de mesure de l'efficacité marketing prenant en compte l'historique de la marque pour permettre une meilleure allocation des ressources marketing.
  • Vista REV-UP, un projet permettant de simuler et d'optimiser le calendrier promotionnel de la marque.
  • D-Star, un projet pour développer des équipes commerciales "data-driven". L'outil permet aux équipes de visualiser les données importantes lors d'une négociation commerciale, et in fine, d'adopter une approche personnalisée en fonction des pays, populations ou produits référencés en point de vente.

Pour que ces trois projets aboutissent, il est cependant nécessaire de disposer de trois ingrédients : un sponsorship fort embarquant toutes les parties prenantes des projets, un ROI clair et démontrable et enfin une culture “fail fast”, afin d’apprendre de ses échecs et d’innover rapidement. Ces programmes se révèlent être une véritable réussite puisqu’ils ont été déployés sur plus de 18 marchés et permettent d'augmenter la satisfaction client.

L'événement à ne pas manquer : "HUBDAY Data & AI for Business"

Dans le digital, comme dans les tours de magie, on a besoin de beaucoup de répétitions, mais aussi de trucs et astuces. C’est ce que l’on appelle nos 3 ingrédients : avoir un sponsorship, identifier un ROI clair et développer la culture du "fail fast".

- Pierre-Yves Calloc'h, Chief Digital Officer (Pernod-Ricard)

RédactriceMarie Toufflet

VINCI Airports & Equancy : piloter au mieux dans les turbulences et se réinventer grâce à la data

Retrouvez dès à présent l'intervention de
VINCI Airports & Equancy en vidéo !

VINCI Airports est le premier opérateur privé d'aéroport dans le monde (45 aéroports, 250 millions de passagers par an). Si l'entreprise avait déjà initié certains projets autour de la donnée, elle a néanmoins dû accélérer ces derniers durant la crise de la COVID-19. Pour Hervé Mignot (Equancy) et Rémi Maumon de Longevialle (VINCI Airports), les objectifs étaient de :

  • Mieux comprendre les impacts de la crise sur ses aéroports, et donc de mieux piloter les infrastructures durant la crise.
  • Anticiper la sortie de crise, et conserver une longueur d'avance lors de cette dernière.

Pour mener à bien ce processus d'accélération, VINCI Airports fait appel à Equancy. En 6 mois de collaboration, les deux entreprises définissent 4 cas d'usages prioritaires de la data autour du trafic dans les aéroports, des points de ventes, des solutions de stationnement et des RH. Les solutions qui en découlent sont dans un premier temps testées sur des aéroports pilotes, et en cas de succès, sont ensuite répliquées sur des aéroports au profil similaire. Enfin, en matière de technologie, les deux entreprises ont fait le choix du cloud computing puisque ce dernier permet de démarrer rapidement avec une infrastructure dimensionnée à l'échelle du projet tout en assurant la capacité à industrialiser et à répliquer le projet.

Mes 3 conseils pour ce type de projet : 1) partez du terrain et des business units car ce sont eux qui savent faire le mieux, 2) restez humble, ne cherchez pas à faire complexe dès le départ, 3) misez dès le début sur une infrastructure qui vous permettra d'industrialiser votre projet, tout en y intégrant des spécificités à mesure.

 - Rémi Maumon de Longevialle, Chief Financial Officer (Vinci Airport)

Rédacteur : Mathieu Omanda

Renault Group & Fifty-Five : une architecture marketing à l'épreuve du temps

Retrouvez dès à présent l'intervention de
Renault Group & Fifty-Five en vidéo !

Implanté sur près de 130 marchés et opérant 5 marques distinctes, Renault Group fait face à de nombreux challenges marketing. Une situation qui pousse l'entreprise à repenser son architecture marketing dans le but de la faire gagner en cohérence et en agilité. Présent sur la scène du HUBFORUM, Jérôme Colin, Managing Director Automotive, Mobility, Industry & Technology, Media, Strategy de Fifty-Five), et Laurent Laporte, Director Marketing Activation Services chez Renault Group, sont revenus sur les 3 étapes clés de la mise en place de ce nouveau socle marketing :

  • Établir de solides fondations, notamment en faisant circuler la donnée et en assurant son ownership. Fifty Five et Renault Group ont entre autres mis en place une taxonomie commune autour de la donnée et de sa mesure, afin de s’assurer que  toutes les entités du groupe parlent le même langage.
  • Déployer sa plateforme, en s'assurant que sa plateforme propose un cadre cohérent. Il est également indispensable selon les deux experts de veiller à ce que cette dernière soit suffisamment agile pour s'adapter aux spécificités locales (cultures, partenaires…).
  • Activer cette plateforme, autour de use cases concrets afin d'en mesurer la performance. C'est par exemple le cas du SPO, qui a permis à Renault Group de gagner près de 15% d'efficacité dans le domaine de l'achat programmatique.
Nous sommes passés d'un marketing de conviction à un marketing data driven, où la mesure de la performance se retrouve à tous les étages.

- Laurent Laporte, Director Marketing Activation Services (Groupe Renault)

Rédactrice : Marie Giuliani

La Région Île-de-France à l'heure de la transformation numérique

Retrouvez dès à présent l'intervention
de la Région Île-De-France en vidéo !

La pandémie n’a pas seulement accéléré la transformation numérique, elle a aussi changé le sens de cette dernière. Une situation qui a poussé la région Île-de-France à se questionner sur le rôle d'un service public et sur comment ces derniers peuvent améliorer leurs performances opérationnelles afin de simplifier la relation avec les usagers (citoyens, lycéens, entreprises, associations, etc.). Pour Bernard Giry, directeur en charge des systèmes d'information et de la transformation numérique de la Région Île-de-France, la technologie joue un rôle clé dans la restructuration et l’urbanisation des systèmes d’information. Le but : obtenir une vision à 360° des usagers et disposer la région d'un véritable centre de service numérique. Pour cela, l’Île-de-France s'est dotée d'un département dédié à la digitalisation de la région. Celui-ci regroupe différents services déjà existants, mais compte également une direction nouvellement créée et dédiée à la donnée. Une situation qui peut s'expliquer par l'accélération des enjeux autour des problématiques de gouvernance de la donnée. Pour Bernard Giry, l’usager doit être en mesure de piloter et connaître l’état de son dossier à tout moment. C’est pourquoi il est indispensable de :

  • Repenser l’interface du site internet
  • Faciliter l’information
  • Dématérialiser les dossiers

L’objectif final est d’améliorer la performance opérationnelle des systèmes d’information et à ces fins, il est nécessaire de mesurer la performance des dispositifs déjà mis en place.

Rejoignez le HUB Institute à l'occasion du Retail & E-commerce Immersive Experience !

Aujourd’hui, on a besoin d’avoir davantage d’urbanisation sur nos systèmes d’information, on a un héritage technologique sur lequel on doit travailler et qui est un vrai enjeu pour nous.

- Bernard Giry, directeur en charge des systèmes d'information et de la transformation numérique (Région Île-de-France)

RédactriceLora Radivojevic

HumanFab : la data au service du sport

La crise sanitaire a eu un fort impact dans le domaine du sport et, en particulier, pour les sportifs professionnels. Le docteur Jean-Bernard Fabre, CEO et fondateur d’HumanFab, explique comment le sport et la science ont su se renforcer suite à cette crise.  HumanFab a pour objectif de réaliser des diagnostics de l’Homme en dynamique et de comprendre comment fonctionne l’intérieur du corps humain au sein de son environnement. Pour mieux comprendre ce concept, 3 grands champs d’application dans divers domaines : 

  • L’industrie : le but est de tester l’effet des technologies sur l’homme. Après la phase de test, HumanFab récolte de la data et l’analyse pour accompagner les entreprises dans le développement de leurs technologies.
  • Le sport : l’entreprise analyse les athlètes et leur propose des entraînements personnalisés.
  • La santé : quand le problème de santé est fonctionnel, HumanFab compare la donnée du patient avec ses modèles d’étude pour en comprendre la cause .

Mais pendant la pandémie, son cœur de métier a été mis à rude épreuve. Pour continuer à croître, HumanFab a décidé de : 

  • Renforcer l’expertise par la science en publiant un article sur l’impact du COVID-19 sur les sportifs 
  • Renforcer l’innovation avec des équipes de recherche qui visent à développer de nouvelles technologies
  • Et ouvrir un nouveau centre d’expertise à Paris pour accueillir les sportifs professionnels qui y étaient basés pendant le confinement. 

Le nouveau challenge est alors de continuer à faire connaître ce nouveau centre, afin de développer encore plus l’expertise du sport par la science pour tous les passionnés de sport.

Rédactrice : Judith Rodriguez


Nouveau call-to-action

Envie de nous partager vos insights ?