Image
interview-clearpay-article-hubinstitute-brand-content-jeremy-grinbaum-lionel-koffi-communication-unifiee-image

“Buy now, pay better” : le paiement fractionné selon Clearpay

Par : Lionel Koffi
2 juillet 2021
Temps de lecture : 4 min
Chapo

Le paiement en plusieurs fois ou paiement fractionné, est devenu une pratique courante pour les Français, et cette tendance est à la hausse depuis la crise de 2020. L’entreprise australienne Clearpay s’est donné pour mission de faciliter le paiement aux jeunes consommateurs en leur donnant l’opportunité d’acheter plus intelligemment. Aïda Faivre, Country Manager France, revient sur l’origine et la vision de l’entreprise. Interview.

Body

HUB Institute : Clearpay est une entreprise australienne, mais résolument internationale. Pouvez-vous nous raconter comment est née la société ?

aida-faivre-interview-lionel-koffi-photoAïda Faivre : Le développement à l'international est dans l’ADN de l’entreprise. A l’origine, Clearpay est née à Sydney (Australie) sous le nom Afterpay. Deux voisins, Nick Molnar et Anthony Eisen se sont associés en 2015, dans le but de permettre aux consommateurs de dépenser de manière plus simple et intelligente, et d’avoir davantage de visibilité sur leurs dépenses. Loin des offres traditionnelles de crédit ou de paiement en plusieurs fois comme on pouvait en trouver, leur solution a connu un grand succès en Australie puis en Nouvelle-Zélande.

En 2018, ils se sont lancés sur le marché américain, en se positionnant spécifiquement sur la mode, la beauté et plus largement le lifestyle. L'aventure internationale s’est ensuite poursuivie en Europe avec le Royaume-Uni, en 2019 sous le nom de Clearpay, puis désormais en France, en Espagne, en l’Italie, et très bientôt d’autres pays.

HUB Institute : Quel état des lieux faites-vous du marché du paiement fractionné en France ?

AF : Premièrement, on retrouve en France tous les marqueurs présents sur les marchés existants : une nouvelle génération de consommateurs encline à payer en plusieurs fois, tout en ayant un parcours client fluide. Un marché du paiement fractionné très prometteur : il a dépassé les 6 milliards d’euros de valorisation en 2019.

1 français sur 4 utilise le paiement en plusieurs fois, et réalise ainsi 4 achats par an en moyenne ; 78% des utilisateurs sont prêts à changer d’enseigne pour pouvoir payer en plusieurs fois.

- Aïda Faivre, Country Manager France (Clearpay)

A cela s'ajoutent des spécificités locales puisque le crédit à la consommation y est particulièrement encadré. C’est également un des pays européens où il y a le plus d'épargne, elle a atteint près de 20% du revenu global brut en 2020. Ce qui module le rapport au crédit à la consommation et la défiance vis-à-vis de celui-ci. Enfin, une dernière particularité est que l’accès aux données bancaires et notamment de solvabilité y est interdit. Ce qui renforce nos valeurs et notre promesse vis-à-vis de nos clients.

HUB Institute : Clearpay s’est spécialisé dans les secteurs mode et beauté : pourquoi ce choix ?

AF : Le parti des fondateurs, dès le début, est de ne pas réserver le paiement fractionné aux paniers les plus élevés, donc tout part d'une envie nouvelle de consommer, accessible à tous. Le service s’applique aux paniers moyens sur des achats “plaisir” du quotidien, avec un paiement en 4 fois et en moins de 90 jours, soit un paiement toutes les 2 semaines, afin de ne pas mettre le client en difficulté. Le but est de faciliter la gestion du budget du consommateur.

L’idée de départ : lorsqu’un client souhaite acheter un vêtement par exemple, le fait de pouvoir échelonner les paiements sur quelques semaines lui permettra d’éviter les problèmes de trésorerie, tout en étant sûr de pouvoir disposer immédiatement de l’article en question.

Concernant la mode et la beauté, cela fait partie de l’ADN de Clearpay et se traduit par 2 aspects :

  • Un accompagnement marketing offert à nos partenaires (campagnes de co-marketing et service aux marques). 
  • Des partenariats réguliers sur des événements dans le secteur de la mode, comme les Fashion Weeks de New York, de Londres, de Sydney et, nous l’espérons, bientôt en Europe.

HUB Institute : Quel intérêt pour votre cible - millennials, génération Z - d’utiliser un service de paiement fractionné comme le vôtre ?

AF : Les millenials et la génération Z, de manière contre-intuitive, sont plus sceptiques vis-à-vis du crédit et ont envie de mieux consommer et mieux dépenser leur budget : 91% ne font pas confiance aux établissements de crédit et 61% se déclarent “organisés dans la gestion de leur argent au quotidien”. Notre mission est donc de donner accès à nos services à cette génération, et cela sans frais, sans documents à remplir ou imprimer, donc de manière facile, claire et transparente. Depuis les débuts, c’est cette cible qui a été le moteur de tous les développements.

HUB Institute : Quels sont vos projets à venir ? Avez-vous des partenariats en cours ou en prévision ?

AF : Deux catégories de projets sont en cours chez Clearpay :

  • Concernant l’ouverture de nouveaux pays, nous avons une feuille de route chargée : nous devrions nous lancer sur le marché allemand dès 2022.
  • Une solution pour les magasins : En pratique, il suffira aux clients de télécharger l’application Clearpay qui se présente sous la forme d’une marketplace de marques et de créer une carte de paiement virtuelle pour effectuer des paiements simplement via son smartphone. Cette solution est déjà implémentée chez Levi’s aux Etats-Unis, par exemple.
Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user LKoffi
Lionel
Koffi
Journaliste | Rédacteur

Issu d'une formation en école de commerce, Lionel se lance dans les métiers de l'écriture et de l'information, et plus particulièrement dans la rédaction et le journalisme d’entreprise. Au HUB Institute, il utilise notamment ses connaissances en économie et ses expériences en entreprise pour analyser et partager les tendances liées au numérique et à l'actualité socio-économique — newsletter trihebdomadaire HUBRADAR, articles, interviews, couverture et résumés d'événements, brand content...