Les piliers de la santé connectée : prévention & hygiène, et télémédecine (1/3)

Par : Claire Plassart
25 août 2021
Temps de lecture : 4 min
Chapo

La santé connectée est au cœur de nos préoccupations, alors que la crise COVID a mis en évidence les bienfaits des avancées technologiques du secteur médical. Les pratiques digitales se sont popularisées, notamment autour de 6 piliers majeurs. Le HUB Institute explore dans son prochain HUBREPORT les grands piliers de la santé connectée, à découvrir en avant-première dans notre série de 3 articles dédiés.

Body

Vous vous intéressez au secteur de la santé connectée ? Rejoignez le HUB Institute lors du Digital Life & Health Forum le 9 septembre 2021 !


Extrait-HUBREPORT-SantéConnectée1
Extrait du HUBREPORT "Quels pilliers pour la santé connectée ?" - HUB Institute

Prévention & hygiène : quand la santé change de paradigme

Le système de soins classique est en pleine évolution : d'une médecine de type curatif thérapeutique ce dernier évolue peu à peu vers une médecine préventive, où les patients apprennent à prendre soin de leur corps avec plus de moyens. Les moyens naturels de nutrition, exercice ou encore méditation, sont désormais accompagnés d'innovations technologiques. C’est le cas notamment de l’application Genopalate, qui propose d’analyser les données obtenues suite à un test ADN pour déterminer les meilleurs ingrédients pour une nutrition adaptée à ses gènes. La crise sanitaire a également boosté l’usage d’outils d’hygiène et de prévention, tels que les masques, le gel hydroalcoolique, les systèmes de ventilation en magasin ou même des innovations plus poussées comme le sac à dos Hygiene20 qui diffuse des UV-C pour désinfecter les objets personnels, en plus d’avoir des accès faciles pour les lingettes, gels, et un chargeur sans fil ! 

À lire également : "HUBREPORT : Quels pilliers pour la santé connectée ?"

Extrait HUBREPORT 2L’hygiène et la prévention sont particulièrement d’actualité pour les populations séniors, qui voient leur durée de vie s’allonger et le risque de maladies chroniques augmenter. En effet, grâce aux progrès de la médecine traitement et de la prévention, les maladies graves qui étaient autrefois souvent mortelles sont devenues chroniques : on peut vivre de nombreuses années après avoir subi un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque, comme c'est le cas pour les maladies d'Alzheimer ou de Parkinson. Le rôle du patient devient alors beaucoup plus actif, avec des efforts à fournir pour suivre les thérapies médicales, la prise régulière de médicaments, et le maintien d’un mode de vie sain. L’enjeu de la silver economy n’est donc plus seulement d’étendre la durée de la vie, mais surtout d’améliorer la qualité des années restantes. Ce marché des séniors représente l’équivalent de 90 milliards d’euros, avec 70% des seniors, dont 82% chez les 50-64 ans, qui possèdent un ordinateur, et plus de 70% un smartphone. 

Télémédecine : une montée en puissance qui se confirme

La pandémie a permis une accélération de la télémédecine et des investissements dans la santé connectée. En effet, la recherche d’applications de santé dans l’App Store a bondi pendant les premiers mois de pandémie et a continué d’augmenter par la suite, pour atteindre 194% de son volume de 2019. De même, les investissements dans les startups de télémédecine ont atteint plusieurs centaines de millions de dollars en 2020. En France, l’Assurance Maladie a pris en charge plus de 19 millions de téléconsultations en 2020, contre seulement 75000 en 2019. Fortement en vogue pendant les confinements, la télémédecine saura-t-elle se pérenniser au-delà de la pandémie et des distanciations sociales ? 

Pour aller plus loin : "La révolution du digital dans le secteur de la santé : se soigner, le patient augmenté"

Extrait HUBREPORT 3
Extrait du HUBREPORT "Quels pilliers pour la santé connectée ?" - HUB Institute

Les soignants semblent avoir durablement adopté les outils digitaux, avec 80% d’entre eux qui déclarent ne plus pouvoir se passer d'outils digitaux dans leur pratique. Le nombre de soignants faisant confiance au digital a ainsi augmenté de +26% depuis la crise sanitaire, atteignant un total de 80%.La technologie a également changé l’approche de la médecine, que ce soit dans le domaine de la création et la découverte de médicaments, la prévention et la gestion de la santé, ou dans le domaine du diagnostic. Le séquençage de gène (NGS) est maintenant possible à des coûts plus accessibles, permettant de mieux maîtriser les risques de cancer. 

Enfin, un très grand nombre d’objets connectés voués à la santé ont également débarqué sur le marché. Les investissements dans les startups de télémédecine ont atteint plusieurs centaines de millions de dollars en 2020. La société Withings spécialisée dans ce domaine commercialise ses premiers dispositifs. Ces derniers peuvent transmettre directement et instantanément des données à un médecin depuis un réseau mobile.  Balance, tensiomètre ou encore montre connectée, le groupe met à disposition des patients des équipements de santé connectés au cœur du self care digital. Retrouvez l’intervention de Vincent Vercamer, Head of Market Access & Public Affairs de Withings sur "Les objets connectés : vers un patient acteur"  et de nombreux autres témoignages d’acteurs de la e-santé le 9 septembre lors du Digital Life & Health Forum. 

Voir aussi : "En quête d’innovations : HealthTech, ce qu’il fallait retenir du CES 2021"


Vous vous intéressez au secteur de la santé connectée ? Rejoignez le HUB Institute lors du Digital Life & Health Forum le 9 septembre 2021 !

Digital Life & Health Forum

Profile picture for user clairePlassart
Claire
Plassart
Senior Insights Analyst

Diplômée du Master 2 Communication Publique et Corporate de Sciences Po Lille, Claire se passionne pour les sujets innovants qui révolutionnent le monde des entreprises. Elle s’appuie sur son expertise et une veille rigoureuse pour décrypter les nouvelles tendances et anticiper leurs conséquences pour les marques au travers des rapports de tendances HUBREPORTS.