Image
LactalisNestlé

Lactalis Nestlé : Adopter une démarche d’e-merchandising spécifique pour booster vos ventes

Par : HUB Institute
10 février 2021
Temps de lecture : 2 min
Chapo

Malgré son aspect technique et sa faible contribution au volume des ventes, il est primordial de développer une stratégie e-merchandising précise afin de créer de la valeur et développer des nouveaux champs d’expertise. Présente sur la scène du HUBDAY Future of Retail & E-commerce, Mélanie Séveno, Digital Acceleration Manager au sein de Lactalis Nestlé (Ultra-Frais) France explique en quoi « l’e-merchandising est un levier clé pour une marque ».

Body

Nouveau call-to-action

Retrouvez dès à présent l’intégralité des interventions du HUBDAY Future of Retail & E-commerce en vidéo !

Lactalis Nestlé Ultra-Frais a commencé à travailler sa stratégie d’e-merchandising il y a 3 ans pour donner suite à un défaut de pénétration de l’ultra-frais sur le drive, cachant un potentiel de 80 millions d’euros. Afin d’exploiter le plein potentiel de ce circuit prometteur pour la catégorie Ultra-Frais, Lactalis a décidé de créer la “démarché E-plaisir+”, afin de développer la pénétration de ce segment et valoriser son impact business.

En synergie avec des experts de la data et les différentes enseignes, la marque Lactalis UF s’est rendu compte que :

  • “Aucun shopper n’est exclusif au drive”.
  • Il est essentiel d’optimiser les 2 clés d’entrée principales, notamment l’arborescence et le search.
  • “L’enjeu clé de l’arborescence est de coller à l’arbre de décision de l’e-shopper et à son langage.”
  • Il est nécessaire de prendre en considération l’organisation des produits sur les pages. “En moyenne, un e-shopper met environ 30 minutes à faire ses courses. Dans le rayon UF, face aux 395 références, 70% d’entre eux déclarent ne pas comprendre comment est organisé un rayon”.
  • Il existe plusieurs outils afin de faciliter l’expérience de l’e-shopper tels que l’utilisation de filtres spécifiques par segment, la suppression d’implantations multiples, l’exploitation du levier search et l’optimisation des visuels proposés.
  • Il est primordial de valoriser les catégories : “on met l’impulsion et la valorisation en tête de rayon, le trafic et les produits prémédités à la fin de l’offre”.

La démarche d’e-merchandising, mise en place par Lactalis Nestlé UF, est désormais en mesure de prendre en compte l’arbre de décision ainsi que le langage e-shopper à chaque étape. Lactalis ne cherche pas à révolutionner les basiques du retail physique : “on garde le cadre de référence de l’e-shopper et on applique les règles merchandising de base” explique Mélanie Seveno.

Pour résumer, elle nous présente les 5 leviers clés pour adopter une démarche e-merchandising efficace et booster les ventes :

  • Raisonner e-shopper, en détail et avant tout.
  • S’entourer de bons experts afin de profiter des synergies d'expertise.
  • Bien communiquer avec les clients distributeurs, à toutes les étapes.
  • Travailler step-by-step, au rythme du consommateur.
  • Se réinventer, régulièrement.

 Rédactrice : Lamise GUENNI

Nouveau call-to-action

Retrouvez dès à présent l’intégralité des interventions du HUBDAY Future of Retail & E-commerce en vidéo !

Envie de nous partager vos insights ?