Image
Eurazeo

Le CFO, moteur de la performance ESG ?

Par : Lila Ricci
22 novembre 2022
Temps de lecture : 2 min
Chapo

Dans un climat économique très changeant, les DAF doivent porter un esprit très opérationnel. Eurazeo est une entreprise cotée en bourse et n’investissant que dans les entreprises non cotées (PME, ETI, licornes, etc.) : Olivier Millet, Membre du Directoire, était sur la scène du DIGITAL & IMPACT FOR FINANCE Forum & Meetings pour partager sa vision du rôle de DAF.

Body

Nouveau call-to-action

Retrouvez dès à présent l'intégralité du Digital & Impact for Finance 2022 en vidéo !


Pour Olivier Millet, il est primordial que le DAF assure les bonnes relations de l’entreprise avec la communauté financière, en particulier les banques. Il faut qu’il puisse maintenir le dialogue avec les autres acteurs et obtenir auprès d’eux, si besoin, des ressources supplémentaires. Voilà pourquoi, historiquement, les entreprises préparant leur entrée en bourse allaient chercher un DAF expérimenté, qui soit en mesure de leur ouvrir des portes. “Je connais encore peu d’outils qui permettent de faciliter la relation entre l’entreprise et la ressource financière en amont”, enchaîne l’intervenant.

Être investisseur à 5, 10 ans, dans le monde dans lequel on vit, c’est un peu fou.

- Olivier Millet, Membre du Directoire (Eurazeo)

Une entreprise à développement rapide comme Eurazeo, qui investit dans l’économie réelle, a besoin de ressources supplémentaires, et a besoin d’un accès direct au marché banquier.

Aujourd’hui, avant tout investissement, une entreprise doit être capable d’expliquer son impact extra-financier. Si il y a quelques années encore, les bilans carbone étaient mal compris, ils sont depuis devenus nécessaires. Le sujet extra-financier est désormais perçu comme un plan de transformation parmi d’autres au sein de l’entreprise (transformation digitale, transformation internationale, etc.). Le reporting est aussi clé ; il ne suffit pas de le dire, il faut montrer des preuves d’ESG, rappelle Olivier Millet.

Le DAF fait face à une pression immense, car il revient à lui d’assurer l’hyper-croissance de l’entreprise, mais aussi son hyper-rentabilité, hyper-transparence, l’hyper-bonheur au travail... Devant leurs conditions de travail actuelles, 40% des professionnels de la fonction finance pourraient démissionner d’ici peu. Comment les motiver à travailler ? Avec le retour au bureau post-Covid, il n’y a jamais eu de période plus difficile pour gérer une entreprise, mais nous n’avons aussi jamais eu autant de moyens à notre disposition pour réussir ; c’est au dirigeant de les mettre en jeu.

Le reporting n’est pas le même selon que l’on soit une petite entreprise ou un grand groupe, mais dans tous les cas il est clé de garder les collaborateurs informés. Ces derniers ont d’autant plus des attentes de plus en plus élevées pour l’impact de leur entreprise.

Dans les 10 ans à venir, si on est pas capables d’expliquer son chemin de décarbonation, on aura plus accès aux banques.

- Olivier Millet, Membre du Directoire (Eurazeo)

Le carbone n’est pas un sujet à prendre à la légère, et ce n’est plus un projet “militant”. Une entreprise qui cherche à acquérir un label durable doit d’abord s’assurer que c’est bien celui-ci qui lui correspond le mieux. Face aux clients et aux banquiers, elle doit pouvoir justifier son impact avec de la data fiable et inspirer confiance.


Retrouvez dès à présent l'intégralité du Digital & Impact for Finance 2022 en vidéo !

Nouveau call-to-action

Envie de nous partager vos insights ?
Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user Lila Ricci
Lila
Ricci
Chef de projet Sustainable