Image
vivatech

Web 3, Développement Durable, RSE et mobilité, les grands thèmes au cœur de Vivatech 2022.

Par : Leen Khalifeh
24 juin 2022
Temps de lecture : 8 min
Chapo

De retour en présentiel, l'édition 2022 de Viva Technology a réuni environ 1 800 startups et 350 speakers. Le HUB Institute était présent au cœur de l’événement, voici les grandes thématiques qui ont marqué l'événement: Web3, développement durable, RSE et mobilité.

Body

Web3

Bien que le Web3 soit encore aux prémices de son développement, il n’en demeure pas moins un sujet phare de la transformation digitale des entreprises. Que ce soit pour innover, s'améliorer, répondre à des besoins clients ou à des fins marketing, les marques ne manquent pas d’explorer cette troisième génération d'Internet et de le mettre au centre de leur stratégie dans une logique de croissance et d'innovation.

Plusieurs thématiques autour du Web3 ont été abordées dans les conférences de Vivatech. "En ce moment, Internet est en 2D, c'est un écran, c'est plat. La prochaine génération sera en fait en 3D, vous y serez réellement”, expliquait Antoine Bordes, managing director Facebook AI Research chez Meta IA. Selon lui, nous rentrons bel et bien dans une première étape d'expérience immersive. Avec la data en fil conducteur, les principaux sujets de discussion abordent la décentralisation, le metaverse, la crypto-monnaie, les NFTs, et la Blockchain …

à lire également : SXSW 2022: Web3, NFTs et biologie de synthèse

Je ne pense pas que le monde entier devrait être décentralisé. [...] Il s'agit de donner aux bonnes personnes le choix de la technologie qu'elles peuvent utiliser.

- Gwendolyn Regina, Directrice des Investissements (BNB Chain Fund)

Une des questions essentielles au sujet du métaverse était la manière dont les entreprises pouvaient investir dans ce nouveau monde virtuel. A entendre les intervenants, il semblerait qu’il rassemble une large partie de l’activité technologique dans les prochaines années. Toutefois, selon Marc Pritchard, Chief Brand Officer chez Procter & Gamble, il ne faut pas oublier que les futures avancées technologiques doivent répondre à un besoin ou résoudre un problème, sans quoi, elles n’apporteraient aucune innovation.

metaverse web3 AR VR

Avec le Web3 vient aussi la décentralisation de l’identité, de la monnaie, des actifs et des activités. Ce ne sont plus les GAFAM qui revendiquent la propriété numérique, mais plutôt l’utilisateur, lui-même, qui regagne la propriété de son identité numérique, qui lui permet d’exister au sein d’un monde virtuel. Plusieurs entreprises comme Stellar Development Foundation et startups comme Unstoppable Domains, se sont positionnées à l'avant-garde de ces innovations, il faut alors accompagner les individus dans leur intégration. Une tendance relevée notamment par Nelly Mensah, Responsable Crypto et Métavers à LVMHIl faut éduquer le client, lui apprendre à monter le portefeuille, etc. : il y a une petite tension sur la situation actuelle du Web3 et les attentes des consommateurs. Il y a donc un peu d'apprentissage à faire, mais j'espère que nous finirons par faire évoluer la solution.

Deux points rendent le Web3 inaccessible en ce moment : nous devons rendre les choses plus simples, plus utilisables pour les gens, et les gens doivent faire confiance à sa sécurité.

- Sebastien Badault VP Metaverse & Web 3 (Ledger)

L’Identité numérique, les transactions cryptées et la monnaie numérique, font de la sécurité un sujet de premier plan. Différentes entités unissent leurs efforts pour appliquer de nouvelles réglementations et superviser la décentralisation. La Banque de France, par exemple, développe une banque centrale pour la monnaie numérique afin d'assurer la stabilité financière dans un marché incertain et volatile.

Développement Durable

Chez Vivatech, au début on ignorait la nécessité de contrôler d'où venait l'énergie, où elle allait, ni l'utilisation du plastique... Et l'année suivante on s'est dit : "Il faut être exemplaire". [...] Beaucoup de choses que vous voyez ici chez VVT, nous les utilisons depuis 2018.

- Maurice Levy, Président du Conseil de Surveillance (Publicis)

Autre thème phare du salon, le développement durable. Toute stratégie d'entreprise s'accompagne désormais de plans d'action aux objectifs plus durables et respectueux de l’environnement. Face à une crise climatique et à une demande des clients de plus en plus portée sur l’écologie, les entreprises ont tout intérêt à investir dans des pratiques durables. 

De nombreuses startups présentes ont fait du développement durable leur cœur d’activité. C’est le cas de Next Energy Technologies, un fabricant de revêtements photovoltaïques organiques qui permettent aux rayons infrarouge et ultraviolets indésirables, d'être convertis en électricité, lorsque la lumière visible passe à travers ces revêtements. Autre exemple, celui de Enerbrain, qui utilise l'IoT et l'IA pour aider les entreprises à gérer intelligemment leur consommation d'énergie et à réduire leurs émissions de carbone. AVOB, quant à elle, est une solution de réduction de l'empreinte CO2 des réseaux informatiques, permettant d'économiser jusqu'à 50% en moyenne.

panels discussions conferences

Des conférences et des panels, en parallèle, ont abordé les exigences du marché, les tendances clés, l’urgence climatique dans laquelle nous nous trouvons et le rôle de la technologie pour y faire face. Elles ont mis en avant la nécessité d’engagement de la part des dirigeants, des collaborateurs, des partenaires et des clients dans un écosystème qui s’étend de la production au SAV. 

Les clients attendent désormais des plus grandes entreprises technologiques qu'elles soient pérennes et qu'elles fournissent des équipements informatiques conformes aux exigences. Ils nous demandent également de les conseiller sur la manière dont ils peuvent réduire leurs propres émissions. Je pense que cela vaut pour vous, quelle que soit votre entreprise. Comment pouvez-vous prendre les devants ? Comment pouvez-vous conseiller les clients ?

- Louise Koch Director, Stratégie mondiale de développement durable et innovation (Dell Technologies)

Responsabilité Sociale

Transformation numérique, transition durable et bien évidemment responsabilité sociale, sont les 3 mousquetaires de la période post-Covid. Les entreprises sont aujourd’hui sollicitées à engager leurs collaborateurs sur des approches d’inclusion, de diversité et d’égalité.

Nous ne pouvons plus séparer l'inclusion de l'entreprise. Impact social et performance vont de pair. Elles sont maintenant intégrées dans toutes les industries et dans la stratégie des entreprises.

- Théo Scubla, CEO et Co-fondateur (each One)

Sur le thème de la diversité, il est nécessaire de faire appel à des talents de différents horizons, genres, et nationalités… pour pouvoir pallier la pénurie de talents. C’est l’objectif de Each One. Cette entreprise sociale forme et embauche des réfugiés pour trouver des emplois à la hauteur de leurs attentes. Elle sensibilise également les recruteurs à créer un environnement accueillant pour ces nouveaux collaborateurs. 

Retenons également que le secteur de la tech n’a pas toujours été dominé par les hommes. “En 1950, nous avions la parité entre les sexes dans la technologie. Les hommes étaient sur les machines et les femmes sur les logiciels et l'informatique”, déclare Clarisse Magnin-Mallez, Managing Partner France chez McKinsey & Company. Avec l'essor d'Internet, les métiers de la tech sont devenus plus attractifs pour les hommes, ce qui a engendré depuis une lutte pour la parité hommes-femmes dans le secteur. Pour assurer cette parité, il est important de retenir le départ des femmes du secteur de la technologie. 50% d’entre elles quittent leurs métiers tech avant 35 ans, ce qui favorise la domination des hommes dans le secteur et instaure un turnover qui peut être coûteux pour les entreprises.

RSE Maurice Levy

Pour cela, 3 points importants sont pris en considération :

  • la santé mentale des collaborateurs, être ouvert et à l'écoute
  • instaurer une ambiance accueillante dans l’entreprise, qui les respectent et les valorisent
  • mettre en place un accompagnement post-recrutement, qui permet de répondre à leurs besoins surtout au sujet des nouvelles habitudes post-Covid, pour une meilleure performance.

En ce qui concerne le processus de recrutement, de nombreuses entreprises évoluent vers une approche qui favorise les soft skills et les valeurs plutôt que le parcours du candidat. 

Au lieu de se concentrer sur le contexte, on leur donne la chance de présenter leur vision du système de santé, l'impact qu'ils veulent avoir, ce qu'ils veulent apprendre… Et enfin, vous êtes en mesure d'obtenir une équipe super diversifiée.

- Diane RIVIERE, Directrice de la culture (Alan)

Mobilité

cars mobility future automation

Au sujet de la mobilité, divers défis et enjeux ont été abordés durant cette édition de Vivatech. Aujourd'hui, les 3 principales questions auxquelles les experts tentent de répondre sont l'autonomie, la sécurité et la durabilité.

Si, l'autonomie totale n'est aujourd’hui plus une utopie, plusieurs défis restent à relever. Les voitures autonomes ne peuvent pas suivre de parcours définis. La communication entre les capteurs et entre les véhicules pour mieux appréhender les imprévus de la route, reste le défi majeur qui empêchent les acteurs du secteur de progresser vers cet objectif. 

Il reste de nombreux obstacles technologiques à surmonter pour parvenir à une autonomie complète. Nous utilisons beaucoup de capteurs et de caméras et, en général, beaucoup de connectivité. Ces dispositifs doivent être connectés à d'autres véhicules. Nous ne devrions pas rêver d'une autonomie complète avant 2035.

- Gürcan Karakaş, PDG (Togg)

Des systèmes d’aide à la conduite, déjà en place sur plusieurs types de véhicules et amenés à se développer pourraient nous permettre d’approcher de l’autonomie. Présents sur les ceintures de sécurité, les capteurs, les radars... cette aide à la conduite est un domaine dont l’exploitation est cruciale pour les marques automobiles. Il permettra d’assurer  un environnement sécurisé pour le conducteur et les personnes qui l'accompagnent et pour renforcer la sécurité routière en général. L’essor des transports électriques permettra également de concevoir des voitures performantes avec une faible empreinte écologique et des matériaux durables.

Sur le même sujet : Indigo Weel: des services pour démocratiser le vélo partagé en entreprise

Je veux créer un produit dans lequel les gens se sentent en sécurité et qu'ils peuvent personnaliser, pour que vous n'ayez pas à changer de voiture tous les deux ans. Les entreprises qui s'adaptent gagneront

- Margaret Burgraff, Vice-président de la validation des logiciels (Lucid Motors)

Pour en savoir plus sur les meilleures innovations vues sur le salon, les citations des conférences, les interviews des startups les plus innovantes et, comme toujours, de nombreux insights pour décrypter les plus grandes tendances, découvrez le HUBREPORT Best of Vivatech 2022 du HUB Institute !

Envie de nous partager vos insights ?
Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user LKhalifeh
Leen
Khalifeh
Content Producer