Image
bannière

Mondial de l’Auto 2022 : quelles sont les tendances ?

Par : Lila Ricci
18 novembre 2022
Temps de lecture : 4 min
Chapo

L'automobile et la mobilité traversent l’une des transformations les plus importantes dans leur histoire. L’édition 2022 du Mondial de l’Auto est un parfait témoin de ces transformations, en évoluant pour intégrer de nombreuses évolutions en cours. Quatres grandes thématiques ont retenu notre attention : la transformation énergétique des grands constructeurs automobiles, les nouveaux usages de la mobilité, l’avènement des micros cars et l’arrivée en Europe de nouveaux constructeurs principalement venus d’Asie.

Body

Voir tous nos rapports de tendances

Au total, ce sont 400 000 visiteurs qui se sont présentés au Mondial de l'Auto en l’espace d’une semaine, pour aller à la rencontre des 100k exposants et de leurs 150k véhicules. Pour Luc Chatel, ancien Ministre de l’Education nationale et Président de la plateforme automobile PFA, nous faisons face à 2 défis, “le passage à l’électrique et la nécessité de préserver l’accessibilité des véhicules” et “la reconquête de la souveraineté industrielle”.

Malgré l’absence de certains constructeurs historiques, l’édition 2022 a fait la part belle aux constructeurs chinois. “Un tiers des voitures sont produites en Chine. 17% des ventes en 2022 en Chine seront électriques. Plus de 8 millions de voitures électriques seront produites dans le monde en 2022, dont la moitié en Chine”, a appuyé Christophe Périllat, CEO de Valeo, “le monde devient électrique, pour être fort en Europe, il faut aller sur le marché électrique”.

 

Mutation du secteur

De nouveaux acteurs avaient aussi été conviés à se joindre à cette 89e édition, y compris des studios de production comme Netflix. Un accent était mis sur l’entertainment : des circuits de karting, espace de jeux vidéos, escape games et autres activités étaient ouverts à tous. Plusieurs YouTubers et autres influenceurs spécialisés dans les cascades et poursuites en voiture étaient aussi au rendez-vous.

Les affiches NFT étaient une autre innovation et une preuve de plus de la croisée du digital et de la mobilité. 5 artistes ont proposé leur vision de la voiture rêvée en déclinant l’affiche officielle du mondial ; les œuvres exposées ainsi qu’une version au format NFT pouvait être achetées par les visiteurs.

L’Europe a choisi d’avancer vers le tout numérique d’ici 2026 : la France doit accélérer vers cette bascule à l’aide du pouvoir public, des constructeurs et sous-traitants et de l’UE.

- Bruno Le Maire, Ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique

 

Révolution énergétique

La bascule vers l’électrique est entamée, même si le salon comptait encore beaucoup de modèles hybrides d’exposés, telle que la nouvelle Peugeot 408. Plus passe-partout que les supercars de Stellantis, des concepts cars et deux-roues tout électriques, comme le Fisker Ocean Extreme ou le Silence S01 de Go2Roue, figuraient aussi au programme.

L’électrique est aussi le moyen pour les constructeurs de remettre au goût du jour certains modèles mythiques. Quand il n’est pas possible de repartir d’une page blanche, plusieurs porteurs de solutions proposent leur technologie de conversion pour reconditionner les véhicules thermiques.

Eaton, Freshmile, ZePlug… Les acteurs se multiplient toujours dans l’industrie des bornes de recharge, et interviennent autant chez les particuliers qu’en entreprise et au sein des collectivités. Certaines options de recharge, comme EP Tender, se veulent accommodantes et se remorquent à l’arrière du véhicule. Côté financement, EDF et Engie sont parmi les acteurs engagés pour rendre cette transition électrique accessible au plus grand nombre.

L’hydrogène a aussi été un grand sujet de cette édition, avec en tête des modèles d’exception comme la Hopium Machina Alpha 0 ou la NAMX HUB. Des solutions de ravitaillement de véhicules à hydrogène en tout genre se sont lancées sur le marché, à l’intention des industriels mais aussi des particuliers.

 

La mobilité, un modèle serviciel

De plus en plus, la mobilité se détache d’un modèle de propriété. Des acteurs comme Troopy ou Movivolt proposent des locations de longue ou courte durée, en libre-service ou par abonnement. En 2030, plus de 1km sur 3 sera partagé grâce aux solutions d’autopartage qui se multiplient.

La startup Clem propose des locations de véhicules électriques et une recharge intelligente via une plateforme web et mobile, ce qui est clé car l’usage du digital se fait de plus en plus indispensable. Les applications doivent pouvoir mettre en relation les usagers, mais aussi leur permettre de réserver et comparer les différentes offres de transports.

 

Les micro-cars

Compactes et ultra-maniables, les micros-cars s’installent de plus en plus dans un espace urbain qui a tendance à saturer. Microlino, Xev et Transformer étaient quelques-uns des représentants de cette tendance portées par de nouveaux modèles en phase avec la transition énergétique.

Voir tous nos rapports de tendances

Envie de nous partager vos insights ?
Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user Lila Ricci
Lila
Ricci
Chef de projet Sustainable