Image
bannière-végétalisation

Les défis du Grand Paris : végétalisation et îlots de fraîcheur

Par : Lila Ricci
24 août 2022
Temps de lecture : 3 min
Chapo

La Métropole du Grand Paris représente 131 communes, dont Paris intra-muros, pour un total de 7,2 millions d’habitants. Alors qu’elle réfléchit à des stratégies pour connecter ces communes entre elles, en parallèle un retour aux sources s’impose; le réchauffement climatique peut-il être combattu par le poumon vert de nos villes ? Le HUB Institut revient sur les défis du territoire.

Body

Un climat plus doux

En 2022, le dérèglement climatique menace l’ensemble de la planète et Paris, comme de nombreuses villes françaises et européennes, enchaîne des records de chaleur. Cet été, d’après les experts, la température de l’asphalte a atteint les 56 degrés.

Les espaces verts, les équipements, fontaines et brumisateurs constituent autant de points de rafraîchissements, ou îlots de fraîcheur, dans la ville, permettant de résister à la canicule. Lieux d'accueil, de halte ou de repos, ils sont accessibles au grand public et rendus facilement repérables sur une carte interactive. La liste est bien sûr non exhaustive car la collectivité travaille à multiplier ces points; il est prévu qu’une dizaine d'ombrières par an soit installées dès l'été 2023, ainsi qu’une centaine de fontaines supplémentaires d'ici à 2024.

Cette canicule parisienne a mis en évidence le manque d'arbres dans la ville, alors que la ville a déjà entamé depuis 20 ans une politique de revégétalisation de sa voirie. Selon les données du World Cities Culture Forum, seulement 10% du territoire parisien est constitué d'espaces verts tels que des parcs et des jardins, contre 33% à Londres et 68% à Oslo.

Les objectifs de Paris : augmenter de 2% l’indice de canopée d’ici 2030, et atteindre 40% de son territoire perméable et végétalisé d’ici 2040. Ce souhait se manifeste par la réalisation de projets tels que la “forêt urbaine” de Montparnasse, jouxtant la gare et prévue pour 2024. Le parvis de Notre-Dame, dont l’aboutissement du réaménagement débutera la même année, devrait aussi être reboisé.

En plus de cette première promise par la maire, il est prévu que Paris se dote de 170 000 arbres supplémentaires d’ici à 2026, une autre promesse du mandat. En plus d’être efficace contre les vagues de chaleur, les espaces verts améliorent bien sûr la qualité de l’air (fixation des poussières, du CO² et de certains polluants).

Un air plus pur

Le Grand Paris emprunte d’autres voies pour réduire la pollution, et a entrepris comme plusieurs autres villes français le développement d’une ZFE. En plus d’une gamme d’offres de micro-mobilité douce, la circulation de véhicules polluants est peu à peu restreinte. Le 1er juin 2021, la restriction de circulation des véhicules catégorisés “non classés”, “Crit’Air 5” et “Crit'Air 4” est entrée en vigueur sur l’ensemble du territoire parisien.

Dès septembre, le stationnement payant pour les scooters et motos thermiques. L’interdiction des scooters et motos Crit’Air 3 était aussi prévue pour 2022, mais sera finalement reportée. En 2024 viendra normalement le tour des Crit’Air 2. En 2030, si ce rythme de restrictions se maintient, seuls les véhicules électriques auront le droit d’entrer ou de circuler dans la ZFE du Grand Paris.

Un bien-être citoyen

Paris a commencé sa campagne de végétalisation à la demande des citoyens, qui voulaient apporter confort et embellissement à l’espace public. Répondant à ce souhait, Enlarge Your Paris et la Société du Grand Paris organisent depuis 2018 le “Tour piéton du Grand Paris”. Sur 12 jours, l’édition d’août 2022 a suivi la trace des futures lignes du Grand Paris Express.

En plus de reconnecter le citoyen au territoire, ces initiatives font la promotion de la micro-mobilité la plus douce qui soit pour les villes : la marche à pied. Les étapes de cette marche mêlent vestiges patrimoniaux, zones d’activités, aéroports, paysages campagnards et villages pittoresque : le projet est de se réapproprier le territoire par la marche. L’édition 2021 avait donné naissance à une carte collaborative du “Grand Paris des espaces verts et de la culture”, qui réunissait les étapes préférées des participants.

Envie de nous partager vos insights ?
Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user Lila Ricci
Lila
Ricci
Chef de projet Sustainable