Image
[Reportage] Immersion au coeur de l'économie vocale française

[Reportage] Immersion au coeur de l'économie vocale française

Par : Thibault Deschamps
20 février 2018
Temps de lecture : 5 min
Chapo

"OK Google, un Paris-Moutiers s'il te plaît". "OK Google, quels sont les dernières actus économiques ?" Voilà comment ont tourné la plupart des discussions ce 14 février dernier dans nos locaux du HUBLAB, tiers-lieu dédié à la transformation numérique des grands groupes. Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, est venu présider l'inauguration du HUBLAB:Voice, premier laboratoire d'expérimentation des technologies vocales à Paris. 

Body

Une occasion de découvrir de multiples solutions et cas d'utilisation de la "voice" en France. En effet, l'Hexagone a beaucoup à offrir dans ce que nous percevons comme la prochaine vague d'innovation et de disruption de l'économie de demain. Le monde va-t-il véritablement devenir "voice first" ?  

"OK Google, un Paris-Moutiers s'il te plaît". "OK Google, quels sont les dernières actus économiques ?" Voilà comment ont tourné la plupart des discussions ce 14 février dernier dans nos locaux du HUBLAB, tiers-lieu dédié à la transformation numérique des grands groupes. Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, est venu présider l'inauguration du HUBLAB:Voice, premier laboratoire d'expérimentation des technologies vocales à Paris.

Une occasion de découvrir de multiples solutions et cas d'utilisation de la "voice" en France. En effet, l'Hexagone a beaucoup à offrir dans ce que nous percevons comme la prochaine vague d'innovation et de disruption de l'économie de demain. Le monde va-t-il véritablement devenir "voice first" ?  

OUI.sncf prend un train d’avance dans la voix

OUI.sncf était la première à présenter au ministre son interprétation des technologies vocales. Appliquées au sein de l’application du même nom, ces dernières permettent à l’utilisateur de rechercher directement ses billets par la voix, connaitre les horaires et les prix, ou simplement entrer en relation avec l’annonceur pour plus d’informations concernant les offres en cours.

 

Smartly.ai démocratise la voix

De son côté, Smartly.ai a présenté au ministre sa plateforme de développement d’applications vocales. Cette startup française, représentée par Hicham Tahiri, ambitionne de démocratiser ces technologies. Grâce à sa solution, elle garantit à tout utilisateur (chevronné ou non) une interface idéale à la conception de commandes vocales, cross-platform.

C’est d’ailleurs Smartly.ai que nous avons exploitée au HUB Institute pour mettre au point notre prototype du HUB Man, un petit assistant vocal permettant à notre communauté d’obtenir des informations sur nos produits et événements. Celui-ci sera disponible dans un mois pour tous les propriétaires de Google Home ou Amazon Echo.

 

Économie vocale : la distribution française en connaîtra bientôt un rayon

carrefour-brunolemaire-hublabvoice

Autre grand annonceur présent lors de ce parcours initiatique au village de la voix : Carrefour. Via Google Home, le distributeur français propose une application permettant aux consommateurs de générer leurs listes de courses directement par commande vocale et de payer à domicile pour y être livrés (rappelant la proposition similaire de Monoprix).

Reconnaissant qu’il s’agit là "d’un exemple frappant de la révolution des modes de consommation apportée par les technologies vocales", le ministre de l’Économie et des Finances a tenu à rappeler que "de grands groupes comme Carrefour devront participer à la réflexion de l’État concernant l'emploi et permettre à leurs collaborateurs d’être formés pour trouver une place dans l’économie de demain".

 

CandyVoice donne une âme aux assistants vocaux

C’est ensuite par l’ancien Premier Ministre Manuel Valls qu’a été reçu Bruno Le Maire, ou plutôt par la voix de ce dernier. CandyVoice, autre startup française, œuvre à la synthèse vocale. Comprenez par là que ses technologies propriétaires lui permettent de numériser la voix de tout un chacun et de l’appliquer aux échanges conversationnels entre l’homme et la machine."

Alors qu’à l’heure actuelle la voix de tous les assistants vocaux est relativement la même et manque de personnalité, avec CandyVoice vous pourriez être capable de donner à votre GPS la voix de votre femme", explique Jean-Luc Crébouw, président fondateur. "Mettez-moi celle du Général de Gaulle" a répliqué Bruno Le Maire amusé.

 

L'information à portée de voix

hublabvoice-brunolemaire-radiofrance

Radio France  a présenté une application permettant de commander par la voix les dernières actualités partagées, ou même d’obtenir une rediffusion de ses émissions.Pour Bruno Le Maire, la simplicité d’accès au média "revalorise l’importance des émissions radios et de l’accès à l’information." La démonstration de Pippa Rimmer, Head of App Product, révèle l'ambition du groupe audiovisuel à investir ce canal dans lequel historiquement et nativement le média radio a des cartes à jouer. Une opportunité de capter une audience plus jeune alors même que l'âge moyen des auditeurs ne cesse de grimper.

 

Ne restera-t-il bientôt qu'un "écho" de la technologie ?

hublabvoice-brunolemaire-snips

De son côté, Snips prouve que les technologies vocales apportent avec elles de grandes promesses en matière de domotique. Cette startup française propose un écosystème ouvert à de nombreux développeurs tiers pour la conception d’assistants vocaux spécialisés. Besoin de contrôler votre cafetière connectée de loin sans avoir à presser de bouton, c’est désormais possible. L’enjeu ? Faire disparaître progressivement de l’horizon de l’habitant la technologie puisque celui-ci n’aura plus à la voir ou la toucher pour la contrôler.

 

La voix vers l'humanisation de l'IA

bluefrogrobotics-buddy-hublabvoice

La visite s'est terminée par l'irruption attendrissante d’un invité de dernière minute. Bruno Le Maire a ainsi pu faire la connaissance du Buddy, le compagnon robotique conçu par Blue Frog Robotics. Cette société française tâche de s’inspirer du vivant pour améliorer la relation, et surtout l’acceptation de la machine par l’homme. "La robotique, l’IA, et la voice sont très liées," explique Marc Gourlan, Chief Product Officer.

Chacune de ces technologies aspire à humaniser la relation homme/machine. La voix complète le robot et son intelligence artificielle, de même, l’usage d’un corps robotique comme Buddy peut humaniser les assistants personnels vocaux d’aujourd’hui.
Profile picture for user tdeschamps
Thibault
Deschamps
Content manager

La mission de Thibault en tant que Content Manager est de concevoir un storytelling performant associant la richesse des contenus de nos partenaires (IBM, Microsoft, Linkfluence, …) et les performances de nos formats éditoriaux (interviews, articles de fond, case study, condensés d’étude...) afin de leur garantir le meilleur rayonnement . 

Titulaire d’un master de journalisme et d’un DUT Services et Réseaux de Communication, Thibault s'appuie également sur sa culture de l’IT et du marketing,...