Image
Infographie-semaine-HUBInstitute-Statista-Maxime-Tricoire-Adoption-entreprises-IA

Entreprises : IA plus qu'à...

Par : Maxime Tricoire
24 septembre 2018
Temps de lecture : 2 min
Chapo

Chaque semaine, le HUB Institute et Statista vous proposent l'infographie de la semaine. Cette semaine : l'IA et les entreprises ! De nombreux rapports montrent l'importance pour les entreprises d'investir rapidement et massivement dans cette technologie.

Body
Infographie-HUBInstitute-Statista-IA-entreprises

Déjà annoncée comme la révolution du siècle, l’IA fait bouger les choses et transforme notre monde à toute vitesse ! Pourtant, cette technologie est également porteuse de fractures à la fois sociale et économique. Dans la deuxième édition de son rapport « Artificial Intelligence in Business Gets Real », le Boston Consulting Group met en exergue l’écart qui se creusent entre les entreprises ayant compris et adoptées l’IA et les autres.

 Pour le cabinet de conseil, il existe 4 groupes distincts d’entreprises :

  • les pionnières : elles représentent 18% des entreprises interrogées. En plus de leur forte compréhension des enjeux de l’IA, elles ont investi très tôt dans la technologie de manière à prendre de l’avance sur leurs concurrents. Ces investissements continuent puisque près de 88% des entreprises de ce groupe ont augmenté leurs investissements l’an passé.

  • les instigatrices : elles représentent 33% des entreprises interrogées. Moins avancés que les pionnières, elles comprennent les tenants et les aboutissants de l’intelligence artificielle sans toutefois la déployer au-delà de leurs programmes pilotes. 
     
  • les expérimentatrices : elles représentent 16% des entreprises interrogées. Ces organisations ont une compréhension limitée de l’AI (22% d’augmentation par rapport à l’année précédente) mais adoptent l’IA massivement dans une logique de « learning by doing ».

  • les passives : elles représentent 34% des entreprises interrogées. Ces entreprises ne font pas partie de la course à l’intelligence artificielle et ont donc une compréhension limitée des enjeux. Les investissements sont donc très faibles pour ce dernier groupe.

À l’échelle mondiale, on estime que les économies ayant investi très tôt dans l’IA pourraient capter près de 25% de la richesse produite contre seulement 10% pour celles ayant le plus de retard. Une mise à niveau semble donc inévitable pour celles et ceux qui voudraient survivre à ce tsunami de l’IA, d’autant plus que la Chine et ses entreprises affichent une avance manifeste par rapport au reste du monde.

Profile picture for user MaximeTricoire
Maxime
Tricoire