«Nous entrons dans une nouvelle ère : celle de la conversation»

Quand certains débutent leur transformation digitale, Franck Negro, Managing Director Southern Europe chez Yext, souligne que cette dernière doit maintenant intégrer la technologie vocale en plein essor. Elle remet en question près de 40 ans d’acquis technologiques tournés vers l’écran et surtout 25 ans de pratique SEO. Dans un tel contexte, la voice s’impose comme le nouveau challenge des marques en transformation.

  • Grâce à l’intelligence artificielle les services ayant intégré la voice sont en mesure de proposer des résultats de requête hautement personnalisés en prenant en compte le contexte, l’intention de l’interlocuteur et le sens du langage utilisé.
     
  • "Nous entrons dans une nouvelle ère, celle de la conversation". Les apps vocales vont transfigurer les interfaces homme / machine. Un changement affectant d’abord le traditionnel “mot clé” des recherches et impliquant une structuration des données et des algorithmes sémantiques plus que statistiques.
     
  • "Les documents ne peuvent pas répondre aux questions, les services intelligents supportés par des bases de données structurées, oui !". Les tactiques de référencement naturel sont remises en question, mais l’objectif principal reste le même : la position zéro dans les résultats de recherche.
     
  • Il faut se rappeler que la voice tech, ce n’est pas seulement les enceintes connectées. Contrairement aux idées reçues, seules 60 millions d’enceintes connectées ont été vendues cette année contre 1,5 Milliards de smartphones dont 90% sont équipés d’assistants vocaux.
     
  • Adopter une stratégie de Digital Knowledge Management serait la solution idéale pour les marques souhaitant se positionner sur le marché de la voix. Elle permet de rassembler les ’informations capitales, de faciliter leur indexation par les algorithmes, et en définitive contrôler ce que les outils vocaux peuvent dire ou non.

Rédactrice : Fatimata Zahara Ba