Le storytelling comme facteur de confiance ?

Il y a 4 ans, OpinionWay se confronte déjà à l’aspect VUCA grandissant de notre monde. Comment se positionner et faire face à l’avènement de la data transformant radicalement le métier des organismes de sondage ? Comment appréhender ces changements et parvenir à transmettre des insights forts ? Luc Balleroy, directeur général chez OpinionWay, et Sébastien Bernard, Directeur associé de Zepresenters, expliquent comment le storytelling a maintenu le contrat permis de maintenir le contrat de confiance entre le sondeur et ses clients.

  • Mettre en place une stratégie de storytelling c’est “rendre le monde intelligible pour agir aujourd’hui et imaginer demain”.
     
  • Dans le cas d’OpinionWay, cette stratégie doit accompagner sa marche vers l’innovation, la collecte de nouvelles données, et favoriser l’appropriation des analyses. "Nous regardons la météo pour savoir comment nous allons nous habiller, pas pour avoir des chiffres" scande Sébastien Bernard. OpinionWay est historiquement marqué par la culture de l’objectivité et il a été nécessaire d’amener les collaborateurs à passer d’analystes à leaders d’opinion.
     
  • La satisfaction client s’élabore aussi via la création d’un langage et d’une culture commune. Capter l’attention du client et lui donner envie de participer, sont les principaux objectifs de l’utilisation du storytelling.
     
  • Le storytelling permet également de renforcer la valeur individuelle des partenaires. Un traitement personnalisé et sur mesure contribue à instaurer une relation de confiance entre professionnels.

Rédactrice : Fatimata Zahara Ba