Image
zepresenters-tribune-pitch

Un pour tous et tous pour le pitch

Par : Sébastien Bernard
3 octobre 2019
Temps de lecture : 4 min
Chapo

Qu’il s’agisse de séduire des investisseurs, d’animer une réunion ou plus simplement de convaincre son interlocuteur, le pitch est aujourd’hui un élément indispensable en entreprise. Pourtant, nombres de gens hésitent encore à se former à ce type de prise de parole Dans cette tribune, Sébastien Bernard, co-fondateur de Zepresenters, donne aux lecteurs du HUB Institute 3 raisons d’adopter le pitch en entreprise.

En partenariat avec
Body

Pensez à toutes les questions qui n’ont pas trouvé de réponse juste parce que l’on n’a pas osé parler, ou à tous les projets qui n’ont pas vu le jour juste parce que l’on s’est dit que l’on en parlerait plus tard. On ne peut pas évaluer la perte de valeur que représentent ces opportunités ratées pour les entreprises. Et statistiquement, plus vous avez de salariés, plus vous êtes touché. La capacité à oser lever la main pour parler, même quand on a le trac, est directement liée à la capacité d’une entreprise à bouger les lignes et à se réinventer. Encore faut-il que cette parole soit comprise et entendue.

Pour reprendre confiance en sa parole ou augmenter l’influence que l’on a sur les autres, les techniques de pitch sont un prérequis. Et c’est un levier puissant pour aider vos collaborateurs à se mobiliser et à mobiliser les autres. C’est un des effets les plus enthousiasmants que nos interventions produisent : lorsque vous aidez une équipe à rendre son projet désirable pour les autres, le projet devient aussi plus désirable pour eux. Vous avez au final des équipes plus convaincantes et plus convaincues.

La capacité à oser lever la main pour parler, même quand on a le trac, est directement liée à la capacité d’une entreprise à bouger les lignes et à se réinventer.

- Sebastien Bernard, co-fondateur de Zepresenters

Vous trouverez dans cet article 3 cas d’usage qui permettent au Pitch de se mobiliser et de mobiliser ses équipes. Pour découvrir comment le Pitch permet d’accélérer l’innovation et la transformation des entreprises, l’ensemble des articles et des interviews du Point sur le Pitch seront disponible à partir du 15 octobre.

Pitcher, c’est déjà innover !

Il faut reconnaître que dans beaucoup d’organisations, utiliser les techniques de Pitch est une innovation à part entière. Et que son usage rencontre exactement les mêmes freins : on n’a pas le temps, ce n’est pas sérieux, nos sujets sont trop complexes…

Raisonner, démontrer et modéliser sont indispensables pour piloter les projets. Mais le vrai moteur de l’être humain est l’envie. Et vous ne ferez pas progresser vos équipes en niant cette nature. Cela dit, la première fois que l’on va vous demander d’intervenir 5 minutes dans un séminaire d’équipe, vous aurez sûrement le sentiment désagréable de ne pas être pris au sérieux. Mais c’est un passage obligé pour participer concrètement à faire évoluer les règles du jeu.

Pitcher, pour s’approprier les idées

Un pitch ne peut pas être une leçon que l’on apprend par cœur. C’est, au contraire, un canevas qui structure les ingrédients fondamentaux d’une intervention courte et inspirante. Plus les équipes maîtrisent la méthode qui a permis de construire le canevas de Pitch, plus il sera facile pour elles d’en comprendre la mécanique et de se l’approprier.

Sincérité et engagement sont les deux faces d’une même pièce : la confiance. Sans cela, les réactions seront toujours les mêmes : "Encore un truc de la direction", "C’est du bullshit marketing", "On n’y comprend rien, comme d’habitude", etc., et autres petites phrases assassines qui sont de véritables tueuses de projets.

Pitcher, pour aligner communication interne et externe

En utilisant régulièrement les techniques de pitch, on apprend à mettre systématiquement de l’enjeu et du sens derrière chaque projet. Appliqué à des sujets de communication interne, on s’aperçoit que des messages, initialement destinés aux collaborateurs, deviennent pertinents dans le cadre d’une communication externe.

Le fait de pouvoir exprimer de la même manière un message en interne et en externe resserre les équipes autour d’un message qui leur paraît aussi plus sincère. Je ne suis plus obligé de distinguer ce que je dis à mon patron et ce que je dis à mon client. Mon offre est exprimée de manière suffisamment claire et inspirante pour obtenir à la fois un "go" de ma hiérarchie, l’adhésion de mes collaborateurs, et l’accord de mes clients.

En utilisant régulièrement les techniques de pitch, on apprend à mettre systématiquement de l’enjeu et du sens derrière chaque projet.

- Sebastien Bernard, co-fondateur de Zepresenters

En conclusion, savoir pitcher, c’est comme le vélo… cela s’apprend et tout le monde peut le faire. Certains auront plus de facilité et d’aisance dans l’apprentissage… Mais au final, tout le monde parvient à présenter efficacement ses idées en toute circonstance. Plus vous pratiquerez, plus vous agrégerez de l’expérience et moins l’exercice sera impressionnant. Plus vous repousserez le moment de vous jeter à l’eau, plus nager paraîtra difficile.

HUBFORUM 2019

Profile picture for user Sebastien_Bernard
Sébastien
Bernard
cofondateur, expert en storytelling & leadership

Metteur en scène, auteur et producteur durant 15 ans, il s’est forgé une solide expérience dans le domaine de la formation et de la direction d'acteurs.

Co-fondateur de ZEPRESENTERS et formateur certifié, il supervise tous les aspects liés à la prise de parole en public et au leadership, à l’aide de la méthode M.P.G.®

Il intervient également sur des missions de storytelling pour créer des présentations à la fois cohérentes et inspirantes.

Sébastien est praticien ANC (Approche Neurocognitive...