Image
Infographie-Statista-HUBInstitute-Maxime-Tricoire-véhicule-electrique

Véhicules électriques : l’Europe passe au vert

Par : Maxime Tricoire
13 août 2019
Temps de lecture : 1 min
Chapo

Après 10 années consécutives de croissance, les prévisions annoncent un marché de l’automobile en retrait pour l’année 2019. Pourtant, tous les véhicules ne subissent pas cette baisse : le segment des voitures électriques et hybrides continue sa progression. Avec l’infographie de la semaine, le HUB Institute et Statista font le point sur la situation.

Body

Infographie-HUBInstitute-Statista-Maxime-Tricoire-Voiture-electrique

Roulera-t-on bientôt uniquement à l'électrique en Europe ? Ce qui a longtemps été une utopie est sur le point de se concrétiser. Le nombre de véhicules électriques ou hybrides en circulation a décollé ces dernières années. En France, nous assistons par exemple à une augmentation de près de 50% des immatriculations sur le premier semestre 2019. Toutefois, dans l'Hexagone, ces véhicules représentent à peine 2,6% du nombre total de voitures en circulation. A contrario, certains pays, comme la Norvège ou les Pays-Bas, font office de bons élèves. Ils présentent des parcs automobiles constitués à respectivement 60% et 10% de voitures à batterie rechargeables.

Si les véhicules "propres" ont le vent en poupe, notamment grâce à aux adoptions récentes et massives de la Chine et des États-Unis, de nombreux freins subsistent. Une étude réalisée par le cabinet Oliver Wyman montre que si 78% des Français interrogés se déclarent intéressés par l’acquisition d’un véhicule électrique, 56% d’entre eux jugent son autonomie trop faible pour qu’il puisse devenir une alternative viable à un véhicule thermique. Le chiffre est sensiblement le même (57%) concernant les coûts d’acquisition par rapport aux voitures traditionnelles. Toutefois, les primes d’incitation à l’achat et les politiques nationales comme le projet de loi d’Orientation des Mobilités pourraient aider les foyers à sauter le pas.