Image
smartphone relation

Pour 39% des Français, perdre son smartphone c'est "perdre sa mémoire"

Par : Loris Gendreau
1 avril 2019
Temps de lecture : 1 min
Chapo

A l’occasion du Mobile World Congress, qui s’est tenu fin février à Barcelone, la SFAM, en partenariat avec IPSOS, a réalisé un sondage auprès des Français pour comprendre la relation qu’ils entretiennent avec leurs smartphones. Comment utilisent-ils ce "compagnon" du quotidien ? Nous faisons le point avec l’infographie de la semaine.

Body

Avec près de 3 milliards d’utilisateurs de smartphones prévus d’ici 2020, le mobile est un outil devenu indispensable pour une majorité de la population mondiale. Une tendance suivie dans l’Hexagone où près de 95% des Français affirment "prendre soin" de leurs terminaux multimédias. Une formulation qui fait sens lorsque l’on apprend que la moitié d’entre eux sont prêts à faire réparer leurs appareils plutôt que d’en acheter un neuf. 10% l’ont déjà fait en dépensant entre 50 et 200 euros. Un signal business qui semble aller dans le sens des économies circulaires et du Product as a Service. Lorsqu’ils sont obligés d’en acheter un neuf, les Français sont prêts à investir une petite fortune dans les smartphones : entre 500 et 1000€.

Le smartphone est si important dans le quotidien des Français que 39% d’entre eux vont même jusqu’à affirmer que le perdre revient à perdre "une partie de leur mémoire" ou de leur vie personnelle (pour 50% d’entre eux). Ils sont parallèlement de plus en plus sensibles aux enjeux de sécurité : 1/3 des sondés souhaiteraient que leurs smartphones soient équipés d’un système contre le piratage. Au regard de leurs investissements, la souscription aux assurances contre le vol progresse : 1 Français sur 10 s’est déjà fait dérober son smartphone et 1/4 d’entre eux étaient assurés.

En seconde position dans la liste des préoccupations arrive la capacité du téléphone à prendre des photos de qualité : 30% des Français souhaitent que leur mobile soit doté d’un appareil photo plus puissant pour capter les instants de leur vie en HD. Vient ensuite pour 1 personne sur 5 la nécessité de pouvoir vérifier son état de santé via les apps.

infographie