Image
Un échangeur autoroutier entouré de verdure

Optimiser la gestion des infrastructures urbaines pour offrir une meilleure expérience de la ville

Par : Sandrine Cochard
8 septembre 2020
Temps de lecture : 4 min
Chapo

Avant de devenir une smart city ou une sustainable city, les villes européennes doivent composer avec l'existant. Mais comment gérer des infrastructures parfois vieillissantes ? Comment optimiser leur utilisation tout en développant de nouveaux services innovants ? Retour d'expérience avec Mobileye, qui a réalisé un mapping des infrastructures routières au Royaume-Uni. 

Body

Les villes sont aujourd'hui face à un dilemme : comment concilier la croissance démographique galopante et les attentes toujours plus fortes des habitants en matière de qualité de vie ? A la croisée de ces deux enjeux, la qualité des infrastructures urbaines constitue aujourd'hui le socle de la ville de demain. Un défi de taille pour les villes, en particulier les villes européennes qui doivent composer avec le parc existant. Comment optimiser la gestion des infrastructures urbaines, parfois vieillissantes ? Comment répondre aux nombreux enjeux (sanitaires, fluidité du trafic, sécurité et qualité des infrastructures...) d'une ville du 21e siècle ?

Les infrastructures routières, artères essentielles de la ville

Les infrastructures routières en sont un bon exemple. De plus en plus utilisées, pour ne pas dire saturées, elles doivent non seulement permettre la circulation la plus fluide possible mais aussi intégrer de nouveaux modes de transports, dits de mobilité douce (vélo, trottinettes...), dont l'usage a explosé ces dernières années. Pour assurer la meilleure expérience de mobilité possible, il est aujourd'hui nécessaire de suivre ces infrastructures en temps réel, de mesurer et d'anticiper leur usage et leur qualité à partir des données disponibles.

Pour cela, les villes peuvent aujourd'hui s'appuyer sur des solutions automatisées de suivi et de mapping leur permettant de réaliser un inventaire exhaustif, en temps réel, des différents éléments de ces infrastructures routières. Un gain de temps précieux pour les municipalités, et un meilleur service à l'arrivée pour les usagers, comme nous l'explique Lior Sethon, Vice President & Deputy GM, Intelligent Mobility Solutions Division de Mobileye.

 

HUB Institute : Comment devrait évoluer la gestion des infrastructures urbaines d'ici 5 ans selon vous ?

Lior Sethon, Vice President & Deputy GM, Intelligent Mobility Solutions Division de MobileyeLior Sethon : Les villes ont de plus en plus besoin de gérer leurs infrastructures de manière automatisée. La saisie manuelle devient ingérable à grande échelle, il est temps de choisir des solutions basées sur l’intelligence artificielle ! Mobileye a développé des systèmes de collecte de données connectés, placés en seconde monte sur tout type de véhicule, et qui analysent les infrastructures routières grâce à une caméra. Une solution rentable, qui ne nécessite ni véhicules dédiés ni équipe terrain, et qui fonctionne lors de déplacements quotidiens ordinaires. Les besoins de maintenance sont identifiés en temps réel, ce qui facilite la prise de décision.

 

HUB Institute : Lequel de vos clients illustre le mieux cette problématique ? Comment l'accompagnez-vous ?

Lior Sethon : En mai 2019, Mobileye a lancé un partenariat avec Ordnance Survey, l’agence nationale de cartographie de Grande-Bretagne.  Ce projet répondait à un besoin des exploitants d’autoroutes et de voies publiques, qui souhaitaient disposer d’une cartographie actualisée, cohérente et fiable de toutes les composantes du patrimoine routier.

En février 2020, près de 5 000 km de routes ont été auditées, et plus d’un million d’actifs routiers uniques ont été identifiés (pylônes, panneaux de signalisation, feux de circulation, etc.). La technologie utilisée a été présélectionnée pour le prix "Government in Geography".

Pour Clive Surman-Wells, Responsable des solutions opérationnelles chez Northumbrian Water Group Survey, l’implémentation de la solution Mobileye offre une gestion très optimisée. 

Nous possédons 24 000 km de conduites d’eau et 28 000 km d’égouts ; il est extrêmement long et coûteux de maintenir les cartes de nos infrastructures au fur et à mesure qu’elles se développent et subissent des transformations. La technologie Mobileye change vraiment la donne [...] et nous aide à gérer nos réseaux et à garantir l’approvisionnement en eau de nos clients.

- Clive Surman-Wells, Responsable des solutions opérationnelles chez Northumbrian Water Group Survey

Les municipalités d’Oxford et de Milton Keynes se sont engagées à étendre le programme à de nouvelles zones. Trois sociétés de services publics et trois municipalités ont adhéré au programme.

 

HUB Institute : Comment assurez-vous le passage à l'échelle de ces solutions ?

Lior Sethon : Nos solutions sont conçues par définition pour faciliter le passage à l’échelle, puisqu’elles reposent sur l’intelligence artificielle et sur l’automatisation complète de la cartographie des données.

Par ailleurs, puisque la technologie développée par Mobileye peut être installée en seconde monte sur tout type de véhicule, la cartographie des infrastructures se fait dans le cadre de leurs déplacements quotidiens ordinaires, ce qui permet de réduire les coûts et les efforts associées à ces enquêtes de terrain indispensables à la gestion des infrastructures.

Ces solutions révolutionnent la gestion des infrastructures, et peuvent soulager considérablement les équipes qui s'appuient généralement sur des enquêtes terrain qui sont coûteuses, longues et souvent incomplètes.

HUBCITIES SUMMIT


Profile picture for user Scochard
Sandrine
Cochard
Head of Content

Journaliste depuis plus de 15 ans, Sandrine a travaillé pour BFMTV, Europe 1 et 20 Minutes, où elle a suivi de près la révolution numérique, ses enjeux et ses impacts business, consommateurs et citoyens. Aujourd’hui, elle scrute plus particulièrement les sujets de smart cities, d’industrie 4.0, de gouvernance numérique et de cybersécurité.