Image
article-HubInstitute-Facebook-CPG

Facebook Industry Micro-shifts : les tendances à suivre pour le CPG

Par : Chloé Vasseur
9 décembre 2020
Temps de lecture : 4 min
Chapo

66 jours. C’est le temps nécessaire pour adopter de nouvelles habitudes selon plusieurs recherches en psychologie. Suite à l’épidémie du Covid-19, Facebook a lancé l’initiative Industry Micro-Shifts, une vaste étude sur 4 mois pour traquer l’évolution du comportement des consommateurs dans 16 pays et décortiquer l’impact de la crise sanitaire  dans 10 secteurs industriels. Ces tendances ont été mesurées sur 3 périodes d’un mois allant de mai à août 2020.

En partenariat avec
Body

Nouveaux outils, nouvelles habitudes de consommation et accélération d’anciennes tendances, le 2ème secteur passé au crible par Facebook à découvrir cette semaine est celui du CPG/FMCG. On y retrouve : un besoin d’interaction plus authentique et une consommation plus responsable. 

Digital : plus que les outils, l’importance de la communauté !

Alors que les nouveaux outils comme les services de messagerie ou les abonnements à la livraison sont largement plébiscités par les consommateurs, l’autre élément sur lequel ils s’appuient le plus pour guider leur décision reste incontestablement la communauté. 

Plus authentique, plus spontané, la force des échanges et des interactions entre pairs incarnent toujours un des plus importants facteurs d’influence sur les comportements consommateurs. Que ce soit pour trouver l’inspiration ou chercher de l’aide. Et l’étude ne fait que le confirmer. 32% des consommateurs (38% chez les Millenials) affirment avoir partagé et échangé des pratiques auprès de leurs communautés. Chez  les Millenials, ils sont 35% à participer à des communautés beauté, mode ou lifestyle. 

De ce point de vue là, Facebook encourage les marques à entrer en contact avec les communautés dans lesquelles leurs valeurs et leurs produits peuvent trouver une vraie résonance. Ces communautés représentent un terrain d’expression et de dialogue unique où tout l’enjeu est d’être capable de générer de la conversation le plus naturellement possible. Si l’exercice est difficile, il oblige une communication sincère chère aux yeux des consommateurs.

Santé & bien-être au coeur des préoccupations

Par ailleurs, les incertitudes liées à la crise sanitaire et économique poussent les consommateurs à redoubler de vigilance concernant leurs achats qu’il soit question de budget, d’origine du produit ou de santé. De nouvelles habitudes de consommation sont nées pour prendre soin de soi et des autres via des achats responsables et solidaires. D’après l’étude de Facebook, parmi les différents critères privilégiés par les consommateurs dans l’achat de boissons et de nourriture arrive en tête à 62% le fait qu’ils soient bons pour la santé. Et en seconde position à  49%,  la transparence sur les ingrédients et l’origine de la production.

Sur ce sujet, Matteo Borsa, Directeur du département “Grande Consommation” de Facebook le confirme :  “Ce sont les entreprises qui ont compris l’essor du wellness, du bio et des composants naturels qui s’en sortent mieux.” Il rajoute : “Avant Facebook, je travaillais dans le secteur pharmaceutique. On observait déjà cette tendance de prendre soin de soi, de s’interroger sur ‘qu’est-ce qu’on mange’, etc, avec cette volonté de sortir du côté chimique. Cette tendance s’est accentuée pendant le covid, dans toutes les tranches d’âges”.

Un autre chiffre pour illustrer cette tendance : depuis le confinement 35% des Millenials affirment s’être engagés dans des activités permettant de prendre soin d’eux et de leur santé. Cours de sport, de yoga ou de méditation, toutes ces pratiques ont rencontré un énorme de succès ces derniers mois. Devant cet engouement, le Club de Gym Suédoise “Swedish Fit France” n’a d’ailleurs pas hésité à proposer des programmes d'entraînement quotidiens sur Facebook & Instagram Live tout au long des deux confinements.

Le besoin de marques responsables et solidaires

Enfin, en ces temps incertains, les consommateurs veulent voir les marques agir ! 87% d'entre eux restent intéressés de recevoir des communications de leur part, mais pas n’importe comment. De plus en plus sensibles aux enjeux écologiques, ils cherchent des marques qui partagent les mêmes valeurs et s’engagent dans des initiatives responsables. Car acheter une marque c’est soutenir celle-ci.

Mais quelles sont les actions les plus valorisées par les consommateurs ? Dans l’étude, 4 démarches ressortent. Ils sont d’abord 54% à privilégier des modes de production respectueux de l’environnement. Puis, 49% à favoriser les entreprises locales ou produisant localement. Ou bien, employant des ressources réutilisables ou durables. Enfin, ils s’attachent également (47%) à celles qui mettent en œuvre des politiques actives pour réduire leur empreinte carbone.

C’est dans ce contexte que le groupe Danone a été en juin 2020 le premier groupe coté à devenir une entreprise à mission. Depuis des mois, l’entreprise multiplie les engagements en faveur du climat et de la biodiversité. En mars dernier, ils avaient même annoncé un investissement de 2 milliards d’euros pour réduire l’empreinte de leurs activités en agissant sur leurs émissions de gaz à effet de serre et leurs emballages.

La crise sanitaire n’a fait qu’amplifier la sensibilité des consommateurs aux défis sociaux et environnementaux de notre époque. Pour s’adapter à leurs attentes, les marques doivent faire bien plus que de se digitaliser, elles doivent aussi s’engager ! Et cela est d’autant plus vrai pour le secteur CPG/FMCG dont les entreprises vendent des produits qui font partie de notre quotidien.

Profile picture for user CVasseur
Chloé
Vasseur
Content Producer

Étudiante en école de journalisme, Chloé utilise son expérience et ses connaissances dans les différents domaines du journalisme papier et digital pour vous informer à 360°. Ses expériences, notamment à l'international, ont renforcé son envie d'ouvrir les frontières de l'information.