Image
infographie-statista

Tourisme : et si le Covid-19 ne modifiait pas tant que ça les habitudes ?

Par : Eulalie Vignais
19 mai 2020
Temps de lecture : 1 min
Chapo

Alors que les pays européens ont quasiment tous entamé leur déconfinement, beaucoup s’inquiètent pour la saison estivale, qui, sauf changement, devra faire sans les touristes internationaux. 2020, année du tourisme domestique ? Oui, mais ce n'est pas si nouveau !

Body
infographie

La Commission européenne a appelé, mercredi 13 mai, à un retour progressif de l’activité touristique dans les pays européens, après les mesures de restrictions mises en place pour lutter contre le covid-19. Complètement à l'arrêt depuis le début de la crise du coronavirus, le secteur du tourisme représente environ 10 % du produit intérieur brut et 12 % des emplois de l'UE.  Déconfinée une quinzaine de jours avant la France, l’Italie a prévu de rouvrir ses frontières aux pays de l’UE dès le 3 juin, tandis que l’Allemagne et l’Autriche ont déclaré le rétablissement de la libre circulation aux frontières à partir du 15 juin.

Alors que pour la majorité des pays, partir hors de l’Union européenne semble compromis, les données d'Eurostat, relayée par Statista, montrent que la plupart des citoyens européens passent de toute manière leurs vacances dans leur propre pays. En effet, en 2017, 87% des Français qui sont partis en vacances sont partis en France. En Espagne, 90% des vols étaient effectués à l’intérieur de pays. Même si les chiffres sont relativement moins élevés en Suisse (30,7%) ou en Belgique (20,1%), les Européens ont majoritairement tendance à partir dans leur propre pays pendant les vacances d’été.

Profile picture for user Eulalie Vignais
Eulalie
Vignais
Content Producer

Alternante en école de journalisme, Eulalie s’appuie sur sa culture du digital pour décrypter et expliquer les dernières tendances du monde de la tech. Avec plusieurs expériences au sein de différentes rédactions web, elle rédige des contenus originaux avec un objectif : vous informer.