Image
L'App Je participe à Bordeaux

4 idées pour gérer la crise du coronavirus au niveau local

Par : HUB Institute
23 mars 2020
Temps de lecture : 3 min
Chapo

Dans un contexte où l’Etat est à la manoeuvre, et où le processus des élections est interrompu laissant les sortants aux commandes à minima jusqu’en mai, les villes doivent assurer sur le terrain l’application des décisions préfectorales, assurer la permanence des services essentiels, dynamiser les solidarités. C’est une somme de petites actions de proximité que les villes doivent activer pour créer du lien et de la sécurité, quelques exemples pour s’inspirer en France et ailleurs

Body

Idée 1 : assurer les services essentiels à travers un plan de solidarité et de protection

Il y a bien sûr des mesures évidentes comme rendre le stationnement gratuit, exonérer les hôteliers de taxe de séjour, la suspension et la sécurisation des travaux de rue, etc. Mettre en place un plan de protection permet une communication claire et factuelle de l’ensemble des mesures prises pour accompagner dans leur quotidien tous les types de population.

C’est ce type de plan qui permet de régler la priorité donnée aux enfants des personnels soignants à l'école, l’achat de masques, le détail de ce qui reste ouvert ou ne l’est pas, les mesures particulières pour les seniors, l’adaptation des délais de réalisation des commandes publiques, etc.

Des villes comme Saint-Etienne, Melun, Alençon, les ont mis en place très rapidement.

Idée 2 : apporter un plus aux services de l’Etat

A Montpellier, le maire met à disposition des services, si nécessaire, le Palais des Congrès de la ville et la salle de concert du Zénith. A Lille, c’est l’auberge de jeunesse qui est proposée pour l’accueil des sans abris. Paris ouvre des “centres de desserrement”, réquisitionne des chambres d’hôtel et prolonge ses places d’hébergement d’hiver.

Aux Etats-Unis, Los Angeles libère des chambres d’hôtel et de motels, Des Moines lance une recherche d’appartements

En matière sanitaire, certains ont décidé d’aller plus loin que les consignes nationales, en procédant à un nettoyage de la ville, comme cela a été fait en Chine et en Italie. C’est le cas de Suresnes et de Levallois-Perret. A Clamart, c’est le bailleur social qui a décidé de désinfecter les cages d’escalier du parc social Clamart Habitat.

Des agents désinfectent un abribus à Suresnes, mardi 17 mars.

Idée 3 : activer les réseaux de proximité

Il y a les initiatives citoyennes : Un bordelais crée la page ‘Aidons nos soignants’ sur Facebook et mobilise 1000 personnes dans la préparation de repas pour les soignants. À Manchester, 2 000 personnes ont répondu en deux jours à un appel de volontaires sur Facebook pour aider les personnes vulnérables à traverser la crise.

Côté municipalités, avec https://jeparticipe.bordeaux.fr/ une app réalisée en collaboration avec la startup Hackitv, la ville de Bordeaux fédère les offres de bénévolat et les sources d’information pour créer des solidarités locales. Grenoble a lancé sa plateforme "Grenoble Voisins Voisines", une plateforme d'entraide entre citoyens et citoyennes.

Idée 4 : continuer à mettre du beau dans la ville 

A Saint-Etienne, un service minimum de fleurissement est maintenu, pour que les habitants puissent avoir une ville maintenue lorsqu’ils sortent. A Bordeaux, des street artists mettent leurs oeuvres en accès libre pour les imprimer chez soi.

A Lyon, le Sucre, la célèbre salle du quartier Confluences, a organisé dimanche une soirée en live sur la plateforme Twitch de 18 à 22 heures, tandis que la MJC Monplaisir invite les habitants à fleurir les balcons avec des dessins et des photos, à travers un challenge sur une semaine.

À Hyderabad (Inde), la Children’s Fine Art Gallery interagit avec les enfants à distance. La galerie a organisé un concours auquel les enfants peuvent participer depuis chez eux. Les actions envers les enfants sont importantes : En Norvège, la première ministre Erna Solberg a mis en place une conférence de presse de 30 minutes pour répondre spécifiquement à leurs questions.

Pour plus de partage d'expérience, ne manquez pas notre webinar du 2 avril autour des 10 challenges de la ville résiliente ! Inscrivez-vous ici.