Image
Replay-HUBFORUM-Andros-HUBInstitute

La recette d’Andros, pour allier croissance et respect de l’environnement

Par : Chloé Vasseur
20 octobre 2020
Temps de lecture : 2 min
Chapo

La conscience écologique des entreprises, notamment dans le secteur agroalimentaire, est devenue un enjeu clé pour espérer consommer et produire de façon plus durable. Mais comment allier croissance et respect de l’environnement ? C’est son rapport à la fois au monde paysan et à celui des affaires qui a permis à Florian Delmas, CEO de Andros, de se créer une conscience économique et écologique.

Body

Nouveau call-to-action

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du HUBFORUM 2020 en vidéo !

Florian Delmas, CEO de Andros et auteur du livre Planète A, plan B. Vers un équilibre entre l’humain et la nature, plaide aujourd’hui pour un lien étroit et indispensable entre économie et écologie. Sa vision consiste à prôner la croissance avec un enrichissement capitalistique tout en gardant à l’esprit l’empreinte carbone des entreprises. 

C’est l’alliance de l’écologie et de l’économie qui permet de créer le progrès social 

Florian Delmas, CEO (Andros)

  • Son objectif : réconcilier les deux concepts en désignant l’entreprise comme principale actrice dans le processus. “C’est l’entreprise qui détient l’ensemble des clés à la fois humaines, financières et sociales (…) qui peux essayer d’apporter une nouvelle ère de progrès et pour apporter une nouvelle ère il faut se projeter vraiment loin et je vise quelque chose sur 2050”.
     
  • Selon Florian Delmas, l’harmonie entre nature et économie repose notamment sur un socle sociétal fort constitué de plusieurs piliers. « L’altruisme, la logique de transmission et le rapport au temps long qui sont pour moi les fondamentaux sociaux ». Elle repose également sur la régulation carbonée, la biodiversité, la consommation responsable et durable. L’harmonie de l’une dépend du bon fonctionnement de l’autre. 
     
  • Quels seraient les combats à mener dès aujourd’hui pour faire évoluer à la fois la mentalité du consommateur mais aussi amener des solutions pour les industriels ? Florian Delmas propose une nouvelle politique alimentaire et agricole commune européenne. “Sur l’alimentation en tant que telle, il y a un équilibre à trouver entre l’alimentation carnée et l’alimentation végétale. L’Europe peut retrouver sa souveraineté et son autonomie si elle s’emploie à une politique alimentaire commune.”
     
  • Un autre enjeu majeur serait de relocaliser la production et de diminuer l’empreinte carbone des entreprises en favorisant une alimentation française et européenne. Renouer une notion de quotas permettrait aussi de remettre la matière première sur un marché plus centralisé.
     
  • Pour étendre cette vision et ces mesures à l’échelle de toute une entreprise, Florian Delmas propose une vision multicentrique en prenant en compte aussi bien les acteurs à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’entreprise, de façon à trouver un équilibre. Il propose en seconde initiative, la redéfinition d’un indicateur qui mesure la richesse produite mais aussi la qualité des résultats de l’entreprise. Concrètement, il s’agirait de soustraire la dette carbone du PIB afin d’obtenir, à l’avenir, des chiffres cohérents avec la démarche écologique que l’entreprise souhaite suivre. 

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du HUBFORUM 2020 en vidéo ! 

Nouveau call-to-action

Profile picture for user CVasseur
Chloé
Vasseur
Content Producer

Étudiante en école de journalisme, Chloé utilise son expérience et ses connaissances dans les différents domaines du journalisme papier et digital pour vous informer à 360°. Ses expériences, notamment à l'international, ont renforcé son envie d'ouvrir les frontières de l'information.