Image
Challenge-Commerce-Ville-Peripherie-Lille-Quadient-Panga-CosmoConnected-SustainableCitiesForum-HUBInstitute-MaximeTricoire.

Commerce : comment redynamiser le tissu économique des villes et de leur périphérie ?

Par : Maxime Tricoire
22 septembre 2020
Temps de lecture : 4 min
Chapo

Acteurs majeurs du tissu économique des villes, les commerces ont été fortement impactés par la crise de la COVID-19. Cette situation, couplée à la montée de l’e-commerce et à une désertification progressive des centres-villes, obligent les communes et leurs acteurs à œuvrer pour redynamiser ces zones cruciales pour la vie et l'attractivité d'une ville. Présents sur la scène du Sustainable Cities Summit, Akim Oural, Adjoint au Maire de la Métropole Européenne de Lille et Daniel Malouf, CSO de Quadient, nous ont présentés leurs innovations et projets en la matière.

Body
  • Face à la crise de la COVID-19, Lille, comme de nombreuses villes, a dû s’adapter. Comme l’explique Akim Oural, le premier enjeu a été d’assurer la continuité des infrastructures et des services publics. Des engagements ont également été pris pour densifier le cœur de ville et redynamiser le tissu économique.  "Comme à Paris, nous avons voté pour l’élargissement temporaire des terrasses. Nous avons également la plateforme Enjoy-MEL, qui permet aux commerçants Lillois d’améliorer leur référencement local et de proposer des bons plans ponctuels" explique Akim Oural.

>> Retrouvez toutes les photos du Sustainable Cities Summit ici

  • Cet engagement pour la redynamisation des centres-villes est également partagé par Daniel Malouf, CSO de Quadient. Pour cela, l’entreprise propose différentes consignes automatiques modulables installés dans ses différentes villes partenaires. La solution est mise à disposition des transporteurs pour les livraisons de colis, mais également des commerçants pour des services de click-n-collect "L’explosion du e-commerce impacte les cœurs de ville puisqu’une grande partie du transport des colis se fait par voie routière. La livraison est d’ailleurs responsable de 20% du trafic urbain, 30% d’occupation de la voirie et de 25% des émissions de gaz à effet de serre. Avec nos consignes, nous permetons de mutualiser les livraisons et donc de réduire ces chiffres."
     
  • La ville de Tokyo compte déjà 4000 de ces consignes automatiques, et les premiers retours ont déjà permis à Quadient de lancer de nouveaux services "Le premier est une fonctionnalité C2C. Nous avons remarqué que Mercary, l’équivalent japonais de Le Bon Coin, représentait une part importante de notre trafic. Avec l’ouverture de cette fonctionnalité, les livraisons C2C représentent aujourd’hui 50% de notre trafic. […] Le second service concerne les pharmacies. Après avoir reçu la prescription du patient, le pharmacient prépare et dépose le traitement dans l’une de nos consignes. Le patient n’a qu’à la récupérer au moment le plus opportun pour lui et recevra par la suite la posologie de son traitement."
     
  • Pour conclure cette intervention, Akim Oural revient sur les différentes appellations des villes de demain "On parle beaucoup de villes intelligentes mais je préfère le terme de ville intelligible. Ce concept sous-entend de ne perdre personne sur le chemin de la ville de demain et pour cela, il nous faut avoir une lecture du territoire qui soit la plus claire possible. Cela est rendu possible par les données que nous récoltons et que nous interopérons." 

Ces startups qui changent la ville 

Cosmo Connected

À l’heure où les moyens de mobilités se multiplient, les urbains n’ont jamais été aussi vulnérables. Pour pallier cette situation, Cosmo Connected propose une série de hardware connectée pour sécuriser les déplacements du quotidien : feu de directions amovible, système contactant les secours en cas de chocs, lunettes connectées superposant le trajet à la vision et détectant les angles morts… À partir des données collectées, Cosmo Connected fournit également aux villes un hub de mobilité mettant à disposition de ces dernières des informations comme les zones d’accidentologie.


Panga

Alors que les villes, et les bâtiments qu’elles abritent se digitalisent de plus en plus, les données qu’ils génèrent se retrouvent généralement stockées à plusieurs milliers de kilomètres de ces derniers. La startup Panga propose de remettre l’infrastructure de collecte, d’analyse et de sécurisation de l’information au cœur de la ville, de manière à transformer cette dernière en un tiers de confiance de la donnée. La solution se veut évolutive pour pouvoir se projeter dans une ville changeante.

Replay Sustainable Cities Summit

 

Profile picture for user mtricoire
Maxime
Tricoire
Content Producer

Diplômé du MBA Digital Marketing & Business de l’EFAP, Maxime s’appuie sur sa culture du monde digital pour dénicher les dernières tendances et insights. Fort de plusieurs expériences du côté de l’annonceur, il met sa plume au service de nos partenaires pour les aider à élaborer des contenus à fortes valeurs ajoutées. Ses buts : découvrir, informer et éduquer.