Grenoble met le désir de sens des citoyens au cœur de ses politiques durables

Par : Agnès Mascla
10 décembre 2020
Temps de visionnage min

En octobre dernier, la ville de Grenoble a reçu le prix de Capitale verte européenne 2022. L’occasion pour Eric Piolle, Maire de la ville, de revenir sur les initiatives réussies et d’amplifier l’impact de ces politiques positives.

  • Si ce prix décerné par la Commission Européenne récompense les politiques mises en place pour promouvoir le développement durable, il s’agit pour son maire, Eric Piolle, de redoubler d’efforts face aux enjeux climatiques. Il explique ainsi que dans les Alpes, le dérèglement climatique est deux fois plus important qu’ailleurs : “Les scientifiques nous annoncent 50 jours de canicule à l’horizon 2050, il y a donc une vraie logique pour nous à nous lancer dans des défis qui rassemblent, ce que nous faisons depuis 2014 en fédérant un arc humaniste”.
     
  • C’est ainsi que de nombreuses politiques sont menées conjointement pour assurer une véritable cohérence, qu’elles touchent aux domaines du logement, des déchet, de la santé, de l’alimentation, de l’énergie ou du développement urbain.“En 2022, nous produirons avec notre opérateur local l’équivalent électrique de Grenoble en énergie 100% renouvelable, ni fossile, ni nucléaire. Cela marche aussi dans le domaine de l’alimentation avec le passage à deux repas végétariens par semaine avec un plan alimentaire interterritorial. Des politiques qui sont cohérentes.” explique Eric Piolle.
     
  • L’ensemble de ces activités, qu’elles aient une dimension individuelle, collective ou communautaire, doivent avoir trois dimensions selon le maire de Grenoble : garantir des sécurités aux membres de la communauté, avoir une cohérence d’ensemble et nourrir ce désir de sens : “C’est en redéfinissant nos modes de vie de façon à ce qu’ils aient du sens pour nous, qu’on va réussir à s’en sortir”, affirme l’élu.

  • Pour répondre au modèle de prédation des multinationales, la ville de Grenoble a notamment mis en place un centre de distribution urbain. L’occasion de promouvoir ses acteurs locaux et de remettre du sens dans les échanges économiques : “L’échange économique, ce n’est pas juste la réponse à un besoin ou à une pulsion consommatrice, c’est aussi un échange : savoir qui a fabriqué, comment ça a été fabriqué (...) et finalement c’est ça qui donne du sens à l’échange, qui fait notre humanité”.