Video time
12 min

Bouygues-C3D : Comment concevoir l’entreprise durable et engagée à l’heure de la reprise ?

Par : HUB Institute
10 décembre 2020
Temps de visionnage12 min

La RSE doit être un des enjeux majeurs au centre des préoccupations des entreprises. D’après Fabrice Bonnifet, directeur développement durable et qualité, sécurité, environnement du groupe Bouygues « Ce n’est plus possible d’améliorer ce que l’on fait, il faut essayer autrement ». Retour sur son intervention au Sustainable Paris Forum.

Comment faire autrement ?

  • Travailler sur les externalités négatives
    Il n’est plus acceptable de justifier la destruction du climat par la proposition de valeur, l’entreprise doit maintenant apprendre à produire sans détruire.
     
  • Des modèles économiques sans impact : 
    Il est nécessaire de passer d’une approche linéaire à une approche circulaire plus servicielle. Les entreprises de demain devront vendre “les usages” des produits qu’elles fabriquent de manière à les faire durer plus longtemps. La pression sur les ressources nécessaires à la fabrication sera donc moindre. Fabrice Bonnifet explique que “la vraie liberté demain sera de pouvoir utiliser tous les produits que l’on veut sans pour autant les posséder.”

Après les bâtiments à énergie positive, place à l’hybride

Pour commencer, chacun doit travailler dans sa sphère d’influence pour être crédible. Pour Bouygues, cela passera par réduire son empreinte énergétique dans le secteur du BTP. Notamment en changeant de modèle constructif, en privilégiant le bois, un matériau bio sourcé intéressant pour la construction.

Bouygues n’en est pas à ses débuts en matière de RSE. En effet, il a été le premier acteur à proposer à ses clients des bâtiments à énergie positive : ils produisent plus d’énergie renouvelable qu’ils n’en consomment sur 1 an.

Le groupe travaille aujourd’hui sur un concept de bâtiments hybrides produisant plus de recettes qu’ils n’en coûtent en charge et cela notamment grâce à la mutualisation. L’idée est de concevoir des bâtiments qui auront plusieurs typologies d’utilisateurs et différentes fonctions. L’augmentation de l’intensité d’usage diminuera ainsi le besoin de construction et par conséquent le bilan carbone. 

Les systèmes comptables des entreprises sont un des enjeux clés pour réussir cette adaptation. Maintenir son capital financier ne suffit plus; le capital naturel et humain sont tout aussi importants. Les entreprises doivent comprendre que si elles veulent maintenir leur business dans le temps, elles doivent maintenir autant que possible l’environnement dans lequel elles évoluent.

Les entreprises doivent comprendre que si elles veulent maintenir leur business dans le temps, elles doivent maintenir autant que possible l’environnement dans lequel elles évoluent.

- Fabrice Bonnifet, Directeur Développement Durable et Qualité,
Sécurité, Environnement (Groupe Bouygues)

Rédacteur : Nicolas Bouchand