Video time
10 min

Global Compact France : Les objectifs de développement durable en action

Par : HUB Institute
10 décembre 2020
Temps de visionnage10 min

Dans les années 2000, à l’orée des nombreux enjeux auxquels le monde doit faire face, Kofi Annan, Secrétaire Général des Nations Unies, établit le constat que les Etats seuls ne peuvent plus y répondre et se tourne vers les entreprises pour les engager à ses côtés afin de répondre à ces enjeux et donner naissance au Global Compact des Nations Unies. Fella Imalhayene, déléguée générale du Global Compact France, revient sur l’origine de ces initiatives autour des objectifs de développement durable ainsi que leur but.

  • Le Global Compact des Nations Unies reprend 4 grandes thématiques : les Droits de l’Homme, les normes internationales du travail, la lutte contre la corruption et la protection de l’environnement. Ces thématiques sont soutenues par dix principes, socle de l’action des entreprises qui rejoignent le Global Compact dans les années 2000.
     
  • Le Global Compact a la mission de rendre les objectifs de développement durable (ODD) concrets pour les entreprises en les traduisant et en expliquant dans chaque secteur d’activité comment les impacts négatifs peuvent être réduits et comment contribuer de manière positive pour accompagner les entreprises dans la définition de leur raison d’être et leur identité dans le monde actuel.
Chaque année, répondre à ces enjeux de développement durable pourrait apporter douze mille milliards de dollars de nouvelles opportunités par an, et 380 millions de nouveaux emplois.

- Fella Imalhayene, déléguée générale du Global Compact France

Chaque entreprise doit alors s’interroger sur comment elle impacte de manière positive ou négative les ODD et se placer en entreprise responsable, en acteur citoyen et créer des sources d’innovation pour l’entreprise, de l’agilité et de l’adhésion à l’ensemble des collaborateurs.

  • Il y a plusieurs façons de s’approprier les ODD, qui correspondent à un cheminement : identifier les ODD qui sont liés au cœur de métier de l’entreprise, puis faire le lien entre la politique RSE et les ODD, avant de redéfinir et réinterroger sa stratégie de responsabilité sociétale. Ces trois niveaux sont un début, le point clé étant que les objectifs viennent s’inscrire au cœur de la stratégie business de l’entreprise.
     
  • Aujourd’hui, de plus en plus de produits et de services ont été complètement conçus pour répondre aux ODD : banques se dotant d’objectifs de financement des ODD, entreprises se constituant autour des questions de la faim et de la lutte contre la pauvreté…
     
  • Aujourd’hui, le Global Compact des Nations Unies représente 12 000 entreprises dans le monde entier, 3 600 organisations à but non lucratif et des représentations dans plus de 70 pays dans le monde. En France, ce sont 1 300 adhérents, 1 200 entreprises avec une spécificité : “60% des entreprises de ce mouvement sont des PME.”  A ce jour, toutes les entreprises et leurs parties prenantes sont invitées à rejoindre le mouvement afin de s’inscrire dans la démarche de progrès pour contribuer aux 17 objectifs de développement durable. 

Rédactrice : Stéphanie Pairon