Microsoft & Simplon.co : Le numérique, facteur d’emploi et d'inclusion : les écoles IA Microsoft

Par : Keltoum Lehbab
10 décembre 2020
Temps de visionnage min

“Avoir des compétences numériques, c’est comme avoir des pouvoirs magiques”, Frédéric Bardeau, président de Simplon présente le numérique comme un levier d’insertion et de transformation. Cependant, il peut devenir un facteur d’exclusion si l’on ne dispose pas des compétences nécessaires à son utilisation, qu’on est mal équipés ou mal connectés. Avec Céline Corno, directrice de la philanthropie chez Microsoft France, ils soulignent le manque de diversité et de pluralité au sein des métiers du numérique. 


Comment les facteurs numériques sont-ils un facteur d’emploi et d’inclusion ?

On essaye avec Microsoft, de faire en sorte que cette transformation numérique, et les compétences numériques qui y sont liées, soit un outil d’empowerment. Que cela permette à des gens de retrouver leurs destins et de développer leurs pleines compétences

- Céline Corno, Directrice de la philanthropie (Microsoft)
 

Faire du numérique devient aujourd’hui une opportunité pour tous. Microsoft essaye notamment de s’assurer de la diversité et la pluralité de leurs équipes, afin que celle-ci soit une vraie source de richesse. 

La diversité et la pluralité dans le secteur du numérique

Si le numérique se doit d’être inclusif pour leurs usagers, il faut s’assurer que les concepteurs, les artisans de cette technologie soient eux aussi représentatifs de cette société dans laquelle on évolue. C’est particulièrement le cas pour l’IA. La pluralité de diversité des profils, représente un rempart pour éviter les biais algorithmiques

Des échanges entre Microsoft et Simplon est né en 2018 un projet inédit. Celui de l’école IA Microsoft.  

Le numérique manque clairement et cruellement de diversité. Ce qui fait qu'on a un numérique qui ne ressemble pas à la variété de la population.

- Frédéric Bardeau, Président de Simplon

Il y a une pénurie de compétences dans le numérique, tout le monde cherche des développeurs, des développeuses, pas seulement au niveau des ingénieurs, mais aussi au niveau des architectes, et des intermédiaires comme des métiers de techniciens. Ils peuvent ainsi se servir de cette tension là pour amener à l’emploi des personnes qui en ont besoin et qu’on ne retrouve pas assez dans le numérique. 

Les écoles IA Microsoft

C’est pour cela que les écoles IA de Microsoft ont un tropisme très fort sur la diversité et l’inclusion. C’est avant tout un moyen pour ceux qui sont éloignés de l’emploi et qui sont sous représentés dans le numérique, de trouver des opportunités de carrière et de répondre à des vrais besoins. Ce sont ainsi pas moins de 500 emplois au travers d’une vingtaine d’écoles qui ont été créés

Les écoles IA ont vraiment été conçues en partenariat avec les institutions, les régions, les départements, pôle emploi, mais aussi des entreprises, que ce soit des grands groupes ou des PME et des start-up.

- Céline Corno, Directrice de la Philanthropie (Microsoft France)


Le numérique, véritable facteur de relance ?

Simplon et Microsoft s’appuient sur le plan de relance du gouvernement, “un jeune une solution”. “On a choisi de booster l’apprentissage des moins de 29 ans. On essaye aussi de pousser les entreprises à recruter des alternants à l’aide de ces nouvelles aides.”, explique Frédéric Bardeau.

Face à la crise, il y a un besoin de montée en compétence numérique. Beaucoup d'emplois ont été directement impactés. Microsoft en partenariat avec Linkedin et GitHub, a lancé la global skills initiative pour mettre à disposition du plus grand nombre des compétences numériques. Linkedin a ainsi identifié les 10 métiers les plus demandés, afin de mettre à disposition des contenus de formations pour que les individus puissent se préparer et se former aux métiers de demain.