Les innovations au service de la ville durable: Agriculture urbaine, enjeux et impacts positifs.

Par : Keltoum Lehbab
10 décembre 2020
Temps de visionnage min

La ville durable est composée de différents enjeux dont l’agriculture urbaine et les impacts positifs des entreprises. Laurent Couraudon, président de la société Wesh Grow, Noël Bauza, Founder & CEO de Zei et Nathalie Boyer, Déléguée Générale d’ORÉE, reviennent sur les innovations aux services de la ville durable. 

Manger mieux et plus local 

En 2040, la population devrait augmenter de 2 milliards, dont 80% vivront en ville. Cela représente à peu près 100 millions de bouches à nourrir par an supplémentaires. 

Considérant que nous exploitons 80% de nos terres arables, il faudrait 70% de terres supplémentaires pour nourrir cette population croissante.

- Laurent Couraudon, Président (Wesh Grow)

Face à ce contexte, Laurent Couraudon président de Wesh Grow, identifie trois enjeux majeurs : 

  • Réduire l’artificialisation des terres : 26m2 de terres sont bétonnées par seconde en France
  • Cultiver plus durablement : l'agriculture représente 20% des gazs à effet de serre, c’est-à-dire 30% de production perdu entre la ferme et l’assiette.
  • Changer nos habitudes de consommation : acheter local et de saison, favoriser les circuits courts, revaloriser la filière agricole et consommer moins de viande

Dans l’agriculture urbaine, le besoin de manger mieux et local est de plus en plus présent. Depuis une dizaine d’années, en France, c’est 50% de projets associatifs et 50% de projets professionnels sur le domaine de l’agriculture urbaine. Cependant, cela ne suffira pas à nourrir la ville. Paris peut atteindre seulement 5 à 10% de sa fonction nourricière. "Notre vocation est d’attraper des territoires urbains morts ou non exploités comme des parkings, des toitures et les transformer en lieux vivants où l’on cultive.", explique Laurent Couraudon. Créée en 2018, la société de maraîchers urbains engagés, Wesh Grow, accompagne des groupes sur l’exploitation et l’installation de ces fermes sur leurs espaces.

L’agriculture urbaine a une fonction alimentaire, économique, environnementale, sociale et pédagogique. Laurent Couraudon, président de Wesh Grow, revient sur une citation de JM Fortier, "Passer d’une agriculture de masse à une masse d’agriculteurs, chaque parcelle compte".


Les grands enjeux de la ville durable 

Créée en 1992, l’association multi-acteurs Orée, regroupe un réseau de 180 acteurs engagés dans une dynamique environnementale au service des territoires. 

L’association identifie 3 priorités : 

  • La biodiversité et l’économie
  • L’économie circulaire
  • Le reporting RSE et l’ancrage local

Les trois grands enjeux de la ville durable identifiés par Nathalie Orée sont : 

  • Les flux : comment mieux organiser ses flux, que ce soit l’énergie, la mobilité ou l’alimentation
  • L’économie : comment mieux consommer et mieux produire
  • Les usages : comment mieux les concevoir et les utiliser

L’association aborde l’économie circulaire autour de 3 grands points :

  • Contribuer à l’animation de la communauté de travail créée autour des AMI Economie circulaire et urbanisme de l’ADEME
  • Club métier de construction : les clubs métiers sont des donneurs d’ordre et des pourvoyeurs de solutions. 
  • La déconstruction, qui a donné lieu à un livrable. "On informe les membres des évolutions réglementaires et des avancées technologiques. On va proposer et adresser les problématiques de recyclage et de revalorisation", explique Nathalie Boyer, Déléguée Générale ORÉE

L’objectif de ces clubs métiers est de regrouper les membres pour qu’ils créent des projets entre eux, explique Nathalie Boyer, Déléguée Générale ORÉE.


Améliorer ses impacts positifs

La société Zei, accompagne les particuliers et entreprises souhaitant améliorer leur impact positif auprès de leurs parties prenantes, en développant un classement. C’est un peu le Yuka des marques. 

On se rend compte que cela fait 50 ans qu’on parle de ces urgences climatiques et sociales, et malheureusement cela fait 50 ans que l’action reste trop lente.
D’un côté on a les consommateurs, les talents, qui veulent consommer avec impact, avoir du sens dans leur travail, et d’un autre côté on a les entreprises qui veulent agir plus

- Noel Bauza, Founder & CEO (Zei)

L’action chez les entreprises est indispensable, d’un point de vue RH pour attirer les talents mais aussi d’un point de vue commercial. Plus de 80% des Français veulent consommer avec impact. Cependant, les entreprises ne savent pas ce qu’elles doivent faire pour améliorer leur contact, ni comment progresser. Zei, encourage à mesurer ses impacts afin de progresser sur ses enjeux et de communiquer sur ses engagements.  

Les profils publics de Zei permettent de communiquer en toute transparence, les enjeux, les objectifs etc... pour obtenir le plus gros ROI possible, que ce soit RH ou commercial

- Noel Bauza, Founder & CEO (Zei)

Pour cela, l’accélérateur d’impact, Zei, a inventé une matrice, ainsi qu’un algorithme capable de définir tous les critères importants, d’impact et priorise les enjeux pour chaque entreprise. Aujourd’hui, c’est déjà plus de 2000 entreprises inscrites sur ZEI.