Video time
10 min

Sparknews : Passer des signaux faibles à l’évidence de l’engagement

Par : HUB Institute
10 décembre 2020
Temps de visionnage10 min

Aujourd’hui, les sources d’informations se sont multipliées, leurs accès sont facilités, ce qui a pour conséquence la perte de l’engagement des individus. Ainsi, pour les intéresser sur le sujet environnemental et social, la transmission d’un message simple ne suffit plus. Mais quelle est l’information qui met en mouvement et qui donne envie d’agir ? Sandra de Bailliencourt, Managing Director chez Sparknews, explique le cheminement adopté pour mettre en avant les nouveaux récits de la transition écologique et sociale.

Sparknews est partie d’un constat : “une information simple ne peut pas suffire à nous mettre en mouvement” et il est important de “comprendre vers quel modèle on tend” pour pouvoir justement s’approprier cette information. De cette observation a découlé un objectif pour SparkNews qui consiste à faire émerger les nouveaux récits de la transition écologique et sociale.

“Toutes les civilisations se sont toujours mises en mouvement grâce à des grands récits qui les ont portées”, affirme Sandra de Bailliencourt. Pour apporter du contenu à ces récits, l’entreprise a eu l’idée d’identifier les signaux faibles (initiatives) dans le monde entier. En d’autres termes, elle fait appel à des acteurs de terrains qui ont trouvé des réponses, des solutions aux enjeux environnementaux et sociaux. Afin de bien comprendre la démarche, 4 exemples d’initiatives sont exposés : 

  • Bare Foot College : qui permet aux femmes de devenir ingénieures solaires en Inde.
  • Speaking Exchange : donne la chance aux étudiants brésiliens issus de favelas, d’apprendre l’anglais à distance.
  • Garbage Clinical Insurance : qui est un système d’accès aux soins médicaux en Indonésie.
  • C’est qui le patron ? : qui a permis de « réconcilier » les consommateurs, les producteurs et les distributeurs.

Pour diffuser ces récits et faire changer les mentalités, Sparknews s’est directement attaqué aux grands médias mondiaux, en leur faisant comprendre qu’ils avaient un rôle à jouer. Elle s’est également dirigée vers les artistes et les créateurs, en créant le collectif de “La Fabrique des récits”. L’objectif de cet évènement est d’éveiller les consciences par l’art et la culture. 

Mais qu’est-ce que Sparknews propose aux entreprises ? Sandra de Bailliencourt explique qu’ils interviennent sur 2 niveaux d’acculturation.

  • Grâce au collectif “club de l’innovation”, ils ont acculturé 4000 managers et dirigeants, présenté 200 projets et 40 évènements. Lors de ces réunions, Sparknews se charge d’accompagner les entreprises dans leur transformation culturelle.
     
  • De façon plus individuelle, Sparknews va s’intéresser aux entreprises en les aidant davantage au cas par cas. Lors de ces sessions, ils vont leur apprendre à lire leurs signaux faibles afin que par la suite, les entreprises puissent écrire leur propre récit de la transformation. 

Rédactrice : Auriane DILLAY