Groupe ADP : les taxis volants comme solution d’avenir en Ile-de-France

Par : Chloé Vasseur
10 décembre 2020
Temps de visionnage min

La révolution de l’électrification des transports aériens a rendu possible cette idée de taxi volant zéro émission. Une alternative aux véhicules bruyants et polluants, qui offre un gain de temps considérable et répond à la problématique grandissante de la congestion urbaine. Sébastien Couturier, Head of Innovation & Corporate Venture du Groupe ADP, croit en cette technologie surprenante qui promet de répondre comme jamais auparavant, aux enjeux de durabilité d’aujourd’hui et de demain. 

Plusieurs projets de véhicules volant existent déjà dans l’imagination de grands groupes comme Airbus ou dans celle de start-up comme Volocopter. Un secteur déjà compétitif à l’internationale au niveau des constructeurs de véhicules. Un constructeur automobile a déjà flairé le potentiel de cette technologie inédite : le groupe Toyota ayant investi plus de 300 millions de dollars dans le projet de la société américaine Joby Aviation.

Les 4 composantes de cette nouvelle mobilité :

  • Développement de véhicules : pour les fabricants et les fournisseurs d'équipements (batteries, avionique, etc.)
  • Enjeu d’infrastructure : mise en place d’un partenariat avec la Région Île-de-France et le groupe RATP pour mutualiser les expertises, les territoires et les atouts physiques.
  • Offre de service au passager : accueil, gestion de bagages, enjeux de sécurité de passager…
  • Enjeu du contrôle aérien : la mise en place de nouvelles règles de l’air qui soient compatibles avec les enjeux de sécurité et de sûreté.

Feuille de route du projet Volocity, un partenariat Groupe ADP, Ville de Paris, et Groupe RATP : 

  • 2020 : Création d’une zone de test à l’aérodrome de Pontoise : The Sandbox. Comme un laboratoire, l’aérodrome sera utilisé pour faire évoluer les premiers prototypes du taxi volant Volocity de la start-up Volocopter
  • 2021 : Les premiers tours de piste, tests de batterie, et mesures de performance auront lieu.
  • 2024 : Premières démonstration lors des jeux olympiques de Paris.
  • 2028 : Développer un marché, industrialiser le service avec différents points reliés en Ile-de-France. 

La conception du Volocity est actuellement en phase de certification auprès de la European Union Aviation Safety Agency (EASA), qui a manifesté un intérêt à faire évoluer ce véhicule. 

L’objectif est de réunir un écosystème puissant avec des start-up, les grands groupes, le monde académique, le monde de la recherche on sait qu’on n’y arrivera pas seul, c’est vraiment tout l’enjeu de cette démarche qui est totalement systémique.
On a tout pour réussir sur ce projet-là : le soutien de la région, un catalyseur que sont les JO, des acteurs de plus en plus crédibles, et une complémentarité entre la mobilité urbaine grâce à la RATP et le volet aérien avec le groupe ADP.

- Sébastien Couturier, Head of Innovation & Corporate Venture (Groupe ADP)