Image
Article-hubinstitute-sustainable-nexity

L’immobilier géré : réponse aux enjeux sociétaux de la ville de demain

Par : Keltoum Lehbab
16 novembre 2020
Temps de lecture : 7 min
Chapo

Les enjeux de la ville de demain reposent notamment autour de deux piliers essentiels : le social et le durable. L’objectif est d’innover, d’inventer et de réformer pour construire une société responsable et solidaire. La ville durable se définit aussi par les solutions immobilières qu’elle propose. Selon Nexity, l’immobilier géré permet de répondre à de nombreux enjeux sociétaux. 

Body

La rencontre des générations 

Le confinement, qui devait nous séparer les uns des autres, a également mis en lumière les vertus du vivre ensemble. On a pu observer les individus prendre soin les uns des autres, à distance ou main dans la main, mais toujours solidaires. Néanmoins, les problématiques posées par l’isolement des personnes sont exacerbées durant cette période difficile. L’immobilier géré et plus précisément aux résidences services seniors ou étudiants, constitue alors bien plus qu’une solution de logement. Il permet aussi l’accès à une communauté, un soutien et une présence plus que jamais nécessaire, pour le bien-être de tous.

Il y a une colonne vertébrale qui est majeure : c’est la plateforme digitale. On arrive à faire ces métiers grâce à un outil digital qui permet d’avoir des interactions communautaires, entre les résidents, entre l’exploitant et l’occupant, et entre le quartier et la vie autour. Les interactions générationnelles sont notamment une des grandes forces qui a été révélée lors du premier confinement. On a réussi à faire converser nos seniors avec nos étudiants pendant la période où ils étaient confinés, grâce aux outils digitaux.

- Frédéric VERDAVAINE, Président-Directeur général Immobilier Géré (Nexity) 

88 % des résidents Domitys, considèrent qu’habiter en résidence leur a permis de mieux-vivre le confinement, selon l’étude Aegide-Domitys, faite en juin 2020. Malgré les mesures sanitaires, la société immobilière souhaite continuer de préserver un lien social au sein de ses résidences.

La lutte contre l’isolement est un enjeu majeur de la ville durable, et encore plus à l’heure du COVID-19. […] Les initiatives allant dans ce sens se sont multipliées ces dernières années. On pense notamment à La Poste, qui teste des bouquets de services numériques auprès des personnes âgées peu digitalisés dans les Landes, ou à la plateforme belge « BIM » qui utilise le financement participatif pour aider les SDF à trouver formations et emplois.

 - Vincent Ducrey, Co-fondateur CEO (Hub Institute)

Face à ce besoin de solidarité entre les deux générations, le digital intervient comme support de communication et d’échange. C’est en mêlant le digital à l’humain que le lien social peut perdurer, notamment en période de confinement. 

L’alchimie entre le digital et l’humain

La mise en place d’une plateforme digitale, a permis aux résidents de se retrouver en ligne. A travers des chats ou des journaux de bords, jeunes et moins jeunes ont pu échanger sur leur quotidien, partager des émotions, des demandes, des services… Une interaction de quartier intergénérationnelle a commencé à se créer, faisant de cet outil une des clés du vivre ensemble. 

La ville de Toulouse a développé une plateforme en ligne pour encourager le partage et l’entraide entre citoyens et entre quartiers pendant le covid. Le succès de cette plateforme nous interroge sur la possible extension d’un tel dispositif à d’autres territoires et sur la pérennisation de telles initiatives.

- Vincent Ducrey, Co-fondateur & CEO (HUB Institute) 

Malgré le rôle important du digital comme plateforme de lien social, son efficacité ne saurait se montrer véritablement optimale sans la présence humaine, essentielle pour l’expérience client. Et en cela, l’expérience du confinement à révélé toutes les vertues d’un digital utilisé à bon escient, à échelle humaine.

Le digital ne remplacera jamais le service à la personne. Les entreprises qui gagnent demain, ce sont celles qui arrivent à bien doser cette alchimie entre le digital et l’humain.

- Frédéric VERDAVAINE, Président-Directeur général Immobilier Géré (Nexity)

Dans le cadre de la crise sanitaire, Nexity propose des solutions solidaires afin d’accompagner au mieux étudiants et séniors en plein confinement. 

Des solutions solidaires 

En partenariat avec Wizbii et Apsytude, Nexity propose aux étudiants un soutien économique avec des offres d’emplois, ainsi qu’un soutien psychologique afin de favoriser leur bien-être et leurs études. Concernant les seniors, Nexity priorise le déploiement de la couverture nationale, ainsi que la télémédecine.  

Ces solutions ont été désignées pour répondre aux besoins des étudiants en quêtes de vivre-ensemble et d'accompagnement dans leur problématique du quotidien et celles des seniors, désireux de vivre plus sereinement tout en conservant leur indépendance. Parmi ces solutions on retrouve l’immobilier géré et le co-living.

L’immobilier géré

L’immobilier géré se définit par l’acquisition d’un bien immobilier dans une résidence avec des services. Cela représente un avantage pour les investisseurs, qui achètent un cadre confortable et sécurisant. En percevant des loyers réguliers, ils sont déchargés de tous les frais liés à la gestion du bien, dont l’entretien, travaux et la recherche de locataires. 

Le confinement a mis en lumière les vertus de l’immobilier géré. On parle du vivre ensemble, mais on peut vivre ensemble sans jamais se voir. Nous ce qu’on a observé pendant le confinement, c’est, le vivre les uns avec les autres, prendre soin les uns des autres.

- Frédéric VERDAVAINE, Président-Directeur général Immobilier Géré (Nexity)

L’autre solution, visant un public plus jeune notamment les étudiants, c’est le co-living.

Le co-living

Signé en 2018 en partenariat avec Urban Campus, Nexity met en avant leur projet de co-living. Généralement fondé sur un principe hôtelier, les locataires paient un forfait incluant l’électricité, le ménage et les charges pendant une période choisie ( entre 1 mois et 1 an ). Urban Campus, acteur majeur du Co-living en France, prévoit une forte croissance de co-living à Paris et en banlieue entre 2020 et 2022. Ainsi, de nombreuses résidences verront le jour dans les cinq prochaines années.

1,6 millions de Français se disent intéressés par l'offre de co-living (Source : Obsoco pour Nexity), on compte seulement 2.500 lits disponibles et 1.500 offres à venir d'ici 2022 (source : Colivme).

Deux concepts qui visent en priorité les étudiants et les seniors, particulièrement touchés par cette pénurie. Deux catégories de la population particulièrement touchés par ces enjeux sociétaux, auquel Nexity souhaite répondre : 

Le problème de la solitude

Le Covid a mis en évidence une problématique, qui est celle de la solitude, de plus en plus de seniors, étudiants et jeune personnes actifs, sont dans des situations où ils sont seuls. Cette vie communautaire permet de mieux vivre cette solitude.

- Frédéric VERDAVAINE, Président-Directeur général Immobilier Géré (Nexity)

Le problème de la poussée démographique avec notamment le nombre croissant d’étudiant et de seniors en France

On a une poussée démographique très forte chez le senior et importante chez l’étudiant. La France est aussi en train de devenir le premier pays d’accueil des étudiants étranger non anglophone.

- Frédéric VERDAVAINE, Président-Directeur général Immobilier Géré (Nexity)

L’insuffisance de l’offre

On a une problématique d’offre. Le segment de résidence service étudiante représente seulement 16 % de la part du marché. Le co-living c’est une goutte d’eau dans un océan de besoin. On est à 1500 lots sortis de terre et 250 en Ile de France.
On est sur le vieillissement pré dépendant, on est sur des seniors qui veulent à la fois continuer à vivre comme avant, dans un espace plus sécurisé. Si on est à 6 millions de seniors de plus de 75 ans, ils sont aujourd’hui 60 000 à être hébergés dans des résidences services séniors, donc 1% de la part de marché.

- Frédéric VERDAVAINE, Président-Directeur général Immobilier Géré (Nexity)

Pour répondre à ses enjeux, Nexity propose de nombreux services et projets.  

Le cas Studéa : 

Dans les résidences Nexity Studéa, sont proposés des paniers de légumes bio, pour une dizaine d’euros. Située à Strasbourg, la start up qui permet l'approvisionnement de ces légumes, a pu se développer et permettre aux étudiants de bien manger à des prix raisonnables. Nexity met en avant un engagement réciproque autour d’une économie circulaire qui profite à tous. 

Profile picture for user Klehbab
Keltoum
Lehbab
Content Producer

Alternante en école de journalisme, Keltoum utilise ses connaissances du digital pour vous informer des dernières tendances. Après des précédentes expériences dans la radio, la presse écrite et la rédaction web, elle partage ses articles avec comme unique objectif : vous informer.