Image
BackToBusiness-Sustainable

Next Economy : comment associer croissance et durabilité ? 

Chapo

La crise actuelle a relancé la question autour d’une reprise durable qui se doit d’embarquer tous les acteurs de la société y compris les grands groupes. Dans ce nouveau webinaire, le HUB Institute est rejoint par l’équipe de Possible Future, en collaboration avec deux de ses clients afin d’évoquer les différentes approches qui permettent aux entreprises d'utiliser cette crise comme un catalyseur de leur transformation. 

Body

Retrouvez dès à présent les interventions de Vincent Ducrey (HUB Institute),Thomas Papadopoulos (Possible Future), Julie Villet (Unibail-Rodamco-Westfield), Sybille Daunis (PUM Plastiques).

Une opportunité pour le changement 

Pour Vincent Ducrey, CEO du HUB Institute, les opportunités de changement sont nombreuses et la crise a eu un effet accélérateur sur l’implication des marques dans ces solutions durables.

Afin d’encourager les circuits courts, TaoBao a ouvert sa plateforme de vente live aux agriculteurs, leur permettant ainsi d’écouler plus de 15 millions de kilos de produits.
Les îles Féroé ont mis en place une initiative qui permet aux touristes de visiter l’île, malgré l’interdiction d’accès, grâce à un volontaire équipé d’une caméra et dirigé à distance.
ROOM est une entreprise qui, pendant la crise, a adapté son produit et ses chaînes de production pour produire des stands de test afin de protéger le personnel soignant.

- Vincent Ducrey, CEO (HUB Institute)

La croissance durable est-elle un mythe ?

Thomas Papadopoulos est le CEO et cofondateur de Possible Future, un studio d’innovation qui s’est donné pour mission de créer des services, des produits, et des business innovants respectueux des hommes et de l’environnement, en s’appuyant sur les acteurs qui impactent le monde : les grandes entreprises. Il nous dévoile ici sa vision autour de l’antagonisme supposé entre croissance et durabilité. 

Il faut dépasser cette opposition stérile et accepter que la croissance et la décroissance peuvent et doivent complémentaires : il faut déterminer ce qui doit croître, ce qui a du sens, et ce qui doit décroître.
Les entreprises sont un maillon essentiel du système qui doit se mobiliser pour construire un modèle plus résilient. Ces entreprises n’ont pas le choix : elles font face aux pressions du consommateur, du salarié, du régulateur…
Nous croyons que l’innovation est clé, car elle permet de sortir des modes de pensées qui ont engendré le problème, elle permet de réinventer de manière volontaire et non subie tous les maillons de la chaîne.

- Thomas Papadopoulos, CEO et Co-fondateur (Possible Future)

Réinventer le vivre ensemble

Unibail-Rodamco-Westfield est un groupe qui se distingue par le positionnement de ses centres commerciaux en centre-ville. Il est donc directement impacté par l’évolution des modes de vies, de consommation et de mobilités intra-urbaines. Julie Villet, directrice innovation et RSE chez Unibail-Rodamco-Westfield, nous expose sa démarche qui tente de redéfinir le rôle de URW au sein de la société.

Nous voyons cette crise comme une accélération de tendances qui existaient déjà plutôt que comme l’émergence d’un changement de paradigme. La prise de conscience autour de l’impact environnemental de la consommation n’est pas nouvelle.
Notre place au cœur du tissu urbain nous a poussés à nous interroger sur notre rôle pour la collectivité. Par exemple, nous développons des nouveaux systèmes logistiques et des fermes urbaines afin d’irriguer nos restaurants, mais aussi ceux aux alentours en circuit court.
Pour nous, la RSE ne peut se passer de l’innovation. Notre business a besoin d’être transformé et certaines des solutions ne sont pas toutes prêtes. Par exemple, nous avons travaillé avec des nouveaux acteurs innovants afin de réduire de 65% l’empreinte carbone du béton.

- Julie Villet, Directrice Innovation et RSE (Unibail-Rodamco-Westfield)

Construire l’avenir de tous

PUM est une filiale de Saint-Gobain qui se concentre sur les solutions innovantes en matériaux de synthèse. La raison d’être de l’entreprise se structure autour de sa contribution autour du bien-être de chacun, qui nous est présentée par Sybille Daunis, directrice générale PUM Plastiques.

La pression de l’opinion existe, mais elle n’est pas assez palpable pour être un vecteur d’influence. Mais nos clients, les majors du BTP, ont déjà des attentes très vertueuses qui nous poussent à innover.
Chez PUM nous avons des attentes fortes envers nos partenaires industriels autour de l’économie circulaire et du recyclage des déchets, mais nous nous investissons aussi beaucoup à leurs côtés afin d’accompagner l’innovation.
La RSE n’est pas un objectif de plus à cocher, mais plutôt un prisme à travers lequel on doit analyser et définir notre stratégie.

- Sybille Daunis, Directrice Générale (PUM)