Image
infographie-statista

La radio est-elle morte ?

Chapo

La radio a longtemps accompagné notre quotidien. Mais elle n'échappe pas à la révolution numérique. À l’heure d’internet et de la 5G, fait-elle toujours partie de nos habitudes ? Dans l’infographie de la semaine, le HUB Institute et Statista font le point.

Body
infographie

Média roi dans de nombreux pays, la radio a peu à peu perdu en audience… À moins que. L’essor d’internet n’a pas tué l’audio, mais l’écoute s’est déplacée : podcasts, webradios, développement des enceintes connectées… le numérique propose un autre univers.

Si elle a toujours pu envisager son avenir plutôt sereinement,  la radio doit aujourd’hui innover afin de continuer à séduire les auditeurs. À l’occasion de la Journée mondiale de la radio qui s’est tenue le 13 février, le Global Consumer Survey a fait un état des lieux de la popularité de ce média. Non, la radio n’est pas morte !

D’après les données du Global Consumer Survey relayées par Statista, 68% des Français indiquaient écouter la radio l’année dernière. 57% d’entre eux l’écoutent occasionnellement, tandis que 11% sont des auditeurs assidus. Mais c’est en Allemagne que la radio est la plus populaire : 76% des Allemands écoutent la radio, dont 22% fréquemment.

Beau score également au Royaume-Uni où 71% d’Anglais écoutent la radio, dont 19% de manière régulière. Les États-Unis arrivent en troisième place du classement avec 71% d’auditeurs, mais seulement 11% d’auditeurs fréquents. La France arrive donc en quatrième position, suivie du Brésil, de la Russie, du Japon et de la Chine avec respectivement 58%, 53%, 31% et 28% d’auditeurs.