Image
21-Replay-HUBDAY-DATA-AI-HUBInstitute-EmmanuelVivier

Tour d’horizon des bonnes pratiques Data & IA

Par : Claire Plassart
21 avril 2021
Temps de lecture : 4 min
Chapo

Le HUBDAY Data & AI for Business ouvrait son deuxième jour keynote d’introduction d’Emmanuel Vivier, cofondateur du HUB Institute. Les participants ont ainsi pu se voir offrir un tour d’horizon des bonnes pratiques Data & AI, au travers d’exemples concrets de 4 secteurs : l’industrie, le retail, la finance, et le tourisme. Des Best Cases à retrouver dans le HUBREPORT Les bonnes pratiques Data & IA à suivre en 2021, disponible dès le 21 avril 2021.

Body

Les bonnes pratiques de l’industrie : 

  • Les applications de la data et de l’IA dans le secteur de l’industrie sont nombreuses, avec une innovation phare : la construction de jumeaux numériques, permettant de modéliser des produits et de faire des simulations à partir des données. Un outil précieux pour optimiser les process et tester des innovations. 
     
  • L’intelligence artificielle est également clé dans l’évolution du secteur automobile avec la voiture autonome, alors que de plus en plus d’acteurs investissent ce marché. 
     
  • Du côté logistique, l’IA permet d’automatiser certaines tâches, comme la livraison qui peut être faite par des robots, ou encore le port de poids. Ce qui permet d’assurer la rapidité de la chaîne de production, avec un travail en continu, et de sécuriser les employés contre des accidents du travail. Une dimension également favorisée par le computer vision, qui peut repérer les dangers et évaluer les risques. 

Les bonnes pratiques du retail : 

  • Associée à l’IA, la data impact le commerce de nombreuses façons, à commencer par la publicité, en permettant par exemple de personnaliser des produits dans des vidéos publicitaires déjà tournées, grâce à l’outil Mirriad. 
     
  • L’IA permet  aussi de personnaliser les promotions en omnicanal, comme Franprix le fait avec son programme relationnel Bibi!. Ce dernier s’appuie sur les historiques d'achat du client, son comportement en ligne et analyse le tout à l'aide du machine learning. Ainsi, Bibi! devient capable de fournir, en temps réel, des offres réellement personnalisées.
     
  • C’est aussi l’amélioration du service client, avec des automates de commande comme le fait McDonald’s. L’enseigne enregistre une hausse de +25% de revenus par commande depuis le déploiement de ces automates. 
     
  • L’IA en retail permet d’automatiser l’inventaire, et d’optimiser la logistique, comme Alibaba avec sa plateforme logistique Cainiao, qui a livré plus de 2,32 milliards de paquets lors du Single’s Day 2020. 
     
  • L’IA permet également d’analyser les images pour détecter des tendances, comme le fait la start-up française Heuritech. L’IA est utilisée pour analyser les images sur les réseaux sociaux, et en retirer des insights sur les produits en vogue. Les marques peuvent ainsi optimiser leurs assortiments de produits et mieux gérer leurs stocks. 

Les bonnes pratiques de la banque et de la finance : 

  • Dans le secteur financier, l’IA est surtout utilisée pour augmenter les conseillers, comme au Crédit Mutuel qui utilise Watson (IBM) comme un assistant virtuel aidant les conseillers à fournir rapidement aux clients des informations sur différents domaines métier. Le logiciel comprend les questions posées en langage naturel, répond comme un humain et étaye sa réponse en allant chercher les data pertinentes dans la masse d’informations dont il dispose.
     
  • La Mutuelle Générale utilise l’IA au travers de sa solution DeepDive pour automatiser le traitement des courriers reçus avec un taux de reconnaissance des demandes en hausse de 25% et un temps de traitement machine divisé par 24.
     
  • C’est surtout dans ce secteur l’usage de reconnaissance vocale, par exemple par ING, Bank of America ou National Australia Bank. 
     
  • En Belgique, Kate est une assistante digitale personnelle disponible sur l’application mobile du groupe bancassurance KBC. Elle peut prendre en charge une assurance en cas d’hospitalisation ou comparer les tarifs des différents fournisseurs d’énergie. Elle utilise également la commande vocale pour régler des opérations basiques.

Les bonnes pratiques du secteur du tourisme : 

  • Les assistants vocaux sont populaires dans le secteur touristique pour accompagner les voyageurs sur la recherche de tarifs, la réservation d’hôtel, le check in de vols, ou encore la prise d’information sur la destination. 
     
  • Ainsi, Air France a intégré un chatbot/agent conversationnel sur Messenger, permettant aux clients d’avoir une réponse rapide à toutes leurs questions, 24h/7.
     
  • Expedia a lancé la première application de voyage capable de réaliser un paiement par la voix. Compatible avec Google Home, l’application facilite la planification de voyages pour laquelle il ne sera plus nécessaire d’utiliser les mains.
     
  • Les robots présentent également des opportunités dans le secteur hôtelier, pour l’accueil client, le service en chambre ou l’animation. 
     
  • Le robot Pepper, de Softbank Robotics, s’occupe par exemple d’accueillir les touristes dans un office de tourisme de la Drôme, en répondant aux questions des touristes sur le patrimoine et les activités locales. La fréquentation de l’office de tourisme a été multipliée par 2 depuis cet investissement. 
     
  • Pour fluidifier l’embarquement des passagers, l’aéroport d’Orly a mis en place une phase de test de reconnaissance faciale pour les voyageurs en direction du Maroc avec Transavia, sur la base d’une analyse faciale comparée aux données du passeport. 
     
  • Enfin, Easyjet propose Look & Book, une application permettant d’identifier une destination et le vol pour s’y rendre à partir de photographie. Cela est rendu possible par une technique d’IA de reconnaissance d’image. 

Tous ces cas concrets et de nombreux insights sur l’usage de la data et de l’IA sont à retrouver dans le HUBREPORT présentant les bonnes pratiques Data & IA à suivre en 2021, disponible à partir du 21 avril 2021. 

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du HUBDAY Data & AI en vidéo !

Nouveau call-to-action

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user clairePlassart
Claire
Plassart
Insights Analyst

Diplômée du Master 2 Communication Publique et Corporate de Sciences Po Lille, Claire se passionne pour les sujets innovants qui révolutionnent le monde des entreprises. Elle s’appuie sur son expertise et une veille rigoureuse pour décrypter les nouvelles tendances et anticiper leurs conséquences pour les marques.