Image
31-Replay-HUBDAY-DATA-AI-HUBInstitute-Total

Total : la Digital Factory au service de la transformation digitale

Par : Maxime Tricoire
16 avril 2021
Temps de lecture : 2 min
Chapo

Pour les entreprises, l’avenir ne se fera pas sans la data. Il devient alors crucial de l’intégrer au mieux à ses process et au sein des métiers. C’est aussi le cas de Total qui a lancé il y a de ça 1 an, sa plateforme Digital Factory, dans une optique de démocratisation de la data et de création de valeur. Michel Lutz, Group Data Officer chez Total était présent sur la scène du HUBDAY Data & AI for Business pour en parler.

Body

 Michel Lutz décrit 2 grands enjeux autour de la data :

  • Rendre toujours plus autonome les collaborateurs dans l’utilisation de la donnée, via la formation, et des outils qui rendent accessible cette donnée.
  • Plus de performance dans la création de machine learning et création de logiciels qui embarquent du machine learning sur une logique de test and learn. 

Pour lui, la transformation data de Total c’est avant tout 3 grands leviers :

  • Monter en compétence et acculturation du groupe (Total a lancé des programmes pour le management, des bootcamps de code…)
  • Transformation des systèmes informatiques, mise en place des plateformes d’accès aux données et des outils pour gérer, exploiter, visualiser cette donnée.
  • Avoir des processus d’amélioration continue du data management car il faut avant tout que la donnée soit de qualité et maîtrisée.

Il y a 1 an, Total lançait sa Digital Factory construite autour de 300 personnes, avec des objectifs ambitieux de transformation digitale et de génération de valeur pour le groupe. “On a pour objectif de générer 1,5 milliards de dollars par an de valeur à partir de 2025”, précise Michel Lutz. La plateforme travaille en parallèle sur 20 produits et est dimensionnée pour livrer autour de 40 et 50 produits par an, avec des temps de livraison ciblés à 6-8 mois. 

A peu près 80% de ces produits s’appuient sur les données legacy du groupe et environ 1 produit sur 2 utilise des méthodes de machine learning avancées.

- Michel Lutz, Group Data Officer (Total)

Parmi les 300 collaborateurs qui travaillent sur la Digital Factory, les principaux métiers sont les équipes techniques (développeurs, dev-ops, data engineer, data scientists et data managers) ainsi que leurs représentants métier. A l’avenir, la Digital Factory cible des enjeux d’évolution de système technologique avec des modèles plus décentralisés et plus agiles. Au niveau des méthodes de delivery, l’enjeu de gestion de machine learning est clé pour l’avenir mais aussi dans l'optique de toujours aller plus loin dans l’adoption par les utilisateurs de cette nouvelle IA.

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du HUBDAY Data & AI en vidéo !

Nouveau call-to-action

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user mtricoire
Maxime
Tricoire
Content Manager

Diplômé du MBA Digital Marketing & Business de l’EFAP, Maxime s’appuie sur sa culture du monde digital pour dénicher les dernières tendances et insights. Fort de plusieurs expériences du côté de l’annonceur, il met sa plume au service de nos partenaires pour les aider à élaborer des contenus à fortes valeurs ajoutées. Ses buts : découvrir, informer et éduquer.