Image
Interview-Duckt-Mobilite-2021-cargo-lko-2021-Sustain-HUBInstitute

Infrastructure-as-a-Service : un levier pour l’essor de la mobilité douce partagée ?

Par : Marc-Antoine Réol
10 mars 2021
Temps de lecture : 3 min
Chapo

Duckt développe des solutions pour la micro-mobilité dans les villes. Fondée dans le but de répondre aux défis liés à la charge, au transport et à la sécurité des nouveaux moyens de transport urbain (trottinettes et vélos électriques notamment), la start-up s'adresse aussi bien aux collectivités, aux entreprises qu'aux particuliers. Focus sur les nouveaux enjeux de la mobilité et sur le concept d’Infrastructure-as-a-Service (IaaS).

En partenariat avec
Body

Soutenue par EIT InnoEnergy, société européenne qui accélère l’innovation dans l’énergie en Europe.

Les débuts anarchiques de la mobilité partagée

Le 23 juillet dernier, la Ville de Paris sifflait la fin de la récréation et désignait Lime, Dott & TIER comme les seuls opérateurs de trottinettes électriques parisiens pour les 2 prochaines années. Un an auparavant, en établissant une charte de bonne conduite (interdiction de se garer sur les trottoirs, réduction de la vitesse à 20 km/h, création de zones délimitées sur la chaussée dites ZPR...), la ville avait démarré une série de mesures pour contenir le développement chaotique des opérateurs, qualifié de « bordel généralisé » par Jean-Louis Missika, ancien adjoint à l’urbanisme de la ville de Paris. 

Malgré le succès relatif de cette nouvelle charte, le traumatisme est encore persistant pour beaucoup de métropoles de l’hexagone qui ne souhaitent toujours pas développer de service de trottinettes en libre-service sur leur territoire.

2021-hub-sustainable-mobility-forum-lionel-koffi-duckt-image.

Le développement des batteries amovibles : une première étape pour la pérennisation de la micro-mobilité partagée

A la suite du gain de cet appel d’offre, les 3 opérateurs retenus se sont engagés à mettre des trottinettes dotées de batteries amovibles à disposition des utilisateurs. Ce dispositif a permis de diminuer les flux liés au chargement et à la maintenance des véhicules, de baisser les nuisances associées, ainsi que de réduire le coût opérationnel des opérateurs. En outre, ce nouveau processus opérationnel a permis de viabiliser le modèle d'affaires des opérateurs de micro-mobilité. 

Pour autant, ce modèle de freefloating limité se heurte encore à des difficultés importantes dans l'adhésion que lui porte l'ensemble des Parisiens. En effet, il suffit d'arpenter les rues de Paris ou de naviguer sur Google map pour comprendre que le manque d’infrastructure rend impossible le bon ordonnancement de ces véhicules. Le GPS utilisé pour le parcage des trottinettes dans les zones ZPR n’est pas assez précis. Nous assistons ainsi chaque jour à des restitutions directement sur les passages piétons ou sur les trottoirs. Aussi, ces zones délimitées par un simple marquage au sol sont, pour près de 20 % d’entre elles, occupées par d’autres véhicules (scooters, voitures…), ce qui rend d'autant plus difficile la restitution par ses utilisateurs. 
Enfin, par manque d’infrastructure, bon nombre de trottinettes finissent à même le sol, ce qui accroît le besoin en maintenance des opérateurs et abîme l’esthétique des rues parisiennes.

duckt-inno-image-trottinette-mobilite-smart-lionelkoffi-hubinstitute_0

Infrastructure universelle : la solution pour un développement ordonné de la mobilité douce

Lauréat d’un appel à expérimentation de l’Urbanlab de Paris&Co (laboratoire d’innovation de la ville de Paris), Duckt apporte une solution à ces problématiques en liant transport public et micro-mobilité, le tout pour une meilleure accessibilité au quartier de Paris Rive Gauche. Notre infrastructure “dock, lock et charge” sécurise et recharge de manière universelle trottinettes et vélos électriques. Ce système innovant permet à la fois de réduire le coût opérationnel et environnemental des opérateurs (réduction des flux de rechargement et de maintenance), et d’ordonner le stationnement des trottinettes ou des vélos électriques tout en améliorant l’expérience utilisateur via une restitution des véhicules en une seconde.

Nous couplons cette innovation avec un modèle d’affaires disruptif, Infrastructure-as-a-Service, qui se propose de partager le revenu généré à l’usage de nos stations par les opérateurs de micro-mobilité avec les collectivités.

Ainsi, notre solution IaaS s’inscrit pleinement dans la volonté des collectivités de sortir d’un urbanisme trop géo-centré sur la voiture, en offrant une infrastructure du premier et du dernier kilomètre pour la mobilité douce. Une approche à la fois vertueuse et prospectiviste puisqu'elle permet de dégager des financements pour redéfinir la ville de demain. 50% de l’espace public parisien est occupé par les voitures, rappelait David Belliard au Sustainable Cities Summit du 15 septembre dernier : végétalisation, piétonisation et infrastructures de mobilité douce seront les moteurs d’une ville plus apaisée et plus durable.

duckt-studio0107-Edit-smart-city-mobility-forum-photo-marcantoine-lionel-koffi-reol-hub-institute-sustain

 

Profile picture for user MAReol
Marc-Antoine
Réol
Country Manager France