Video time
14:53 min

La Baule & Deauville : nouveaux enjeux des villes côtières

Par : Maxime Tricoire
21 septembre 2021
Temps de visionnage14:53 min

Présents sur la scène du Sustainable Cities Summit, Franck Louvrier, maire de La Baule, et Philippe Augier, maire de Deauville, ont échangé sur les sujets mêlant tourisme, énergies et mobilité. Les deux territoires doivent notamment faire face à une problématique commune : comment organiser la vie d'une cité dont la population fluctue en fonction de l'afflux touristique ?

CTA - Sustainable Cities Summit

Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !


Parmi les points communs réunissant les villes de Deauville et de La Baule : la fluctuation du nombre d'habitants en fonction des périodes de l'année. "À Deauville, nous ne réfléchissons plus en termes d'habitants, mais en termes de résidence. Nous estimons ainsi accueillir environ 2000 résidences principales et près de 6000 résidences secondaires", explique Philippe Augier. Un constat partagé par Franck Louvrier qui estime que La Baule peut être considérée comme une ville élastique. En effet, la municipalité accueille à l'année 17 000 habitants contre 180 000 habitants en période estivale.

Nous sommes passés du statut de station balnéaire, où les gens ne venaient que durant leurs 2 mois de vacances, à une ville balnéaire. Cela se traduit par des afflux permanents de touristes, mais également par des populations qui cherchent à quitter Paris pour venir vivre sur une ville côtière.

 - Franck Louvrier, Maire (Ville de La Baule-Escoublac)

Cet afflux touristique impacte profondément les enjeux auxquels doivent faire face les deux villes. Sur le sujet des infrastructures par exemple, Philippe Augier explique que la ville de Deauville se voit obligée d'être dotée des mêmes équipements que ceux dont devrait disposer une ville accueillant 120 000 habitants à l'année. “De fait, nous disposons de stations d'épurations, de déchetteries et de bassins tampons à la pointe de la modernité”, ironise Philippe Augier. De son côté, Franck Louvrier cite l'exemple de la mobilité, et notamment du cyclisme. "La Loire-Atlantique est la première région cyclotouristique de France. De fait, cela nous oblige à adapter notre plan de transport. Nous avons ainsi transformé la départementale qui traversait La Baule en une voie verte dédiée aux mobilités douces. Aujourd'hui, nous nous concentrons sur la notion "d'accueil vélo", notamment à des fins touristiques", explique-t-il.

Les circuits courts sont un sujet qui nous tient très à cœur. Nous avons un écodomaine assez exemplaire sur le sujet où l'on peut retrouver des jardins maraîchers, un élevage de bœufs bio, de production de spiruline… Cet écodomaine nous permet déjà d'alimenter les marchés de la ville. Cependant, la question de la productivité reste une problématique majeure. Si nous aimerions que l'ensemble des restaurants scolaires bénéficient de cette initiative, la production actuelle ne représente aujourd'hui qu'un repas par semaine pour ce type d'infrastructure.

- Philippe Augier, Maire (Ville de Deauville)

Enfin, les deux maires évoquent les initiatives de leurs villes respectives en termes d'énergies renouvelables. Côté La Baule, la ville mise sur l'énergie éolienne et pourra bientôt bénéficier de l'énergie produite par le parc éolien de Saint-Nazaire, qui devrait produire près de 20% de l'énergie consommée par la région. "C'est un début de réponse concernant le problème du mix énergétique. Du fait que nous ne bénéficions pas de l'énergie nucléaire, nous pouvons parfois nous retrouver en situation de sous-production énergétique", explique Franck Louvrier. La ville de Deauville compte elle davantage sur l'énergie solaire, notamment puisqu'elle s'est équipée d'un vaste plateau photovoltaïque de 70 hectares. "Nous sensibilisons la population à ces enjeux depuis plusieurs années, notamment au niveau scolaire, car ce sont ces générations qui portent l'avenir", conclut Philippe Augier. 


Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !

CTA - Sustainable Cities Summit