Image
Sustainable-Cities-Summit-hub-institute-interview-viaid-bruno-lebrun-article-image

Via ID : au coeur des mutations dans le secteur de la mobilité durable

Par : Baptiste Therin
6 octobre 2021
Temps de lecture : 5 min
Chapo

Présent sur la scène du Sustainable Cities Summit, Bruno Lebrun, Directeur Innovation & Partenariats, partage au HUB Institute la vision de Via ID ainsi que les grandes tendances de la mobilité durable au sein des métropoles. 

En partenariat avec
Body

HUB Institute : Quelles sont les activités de Via ID et sa vision actuelle de la mobilité ?

Photo Bruno LebrunBruno Lebrun : Via ID a été créé il y a 11 ans par Mobivia, leader européen de l’entretien multimarque et de l’équipement de véhicules, avec pour objectif de défricher et développer le secteur des nouvelles mobilités afin de mieux accompagner les projets innovants qui émergeaient.
Nous sommes donc un écosystème d’entreprises et d’acteurs innovants dont la principale mission est d’aller vers la mobilité de demain, en particulier vers les mobilités durables et urbaines. Pour faire cela, nous investissons dans des startups ou PME innovantes et nous animons des programmes d’innovation et de partenariats.
Le marché des nouvelles mobilités a énormément évolué en 10 ans mais chez Via ID aujourd’hui, nous nous focalisons sur 5 axes en priorité :

  • les micro mobilités
  • le véhicule électrique
  • la data et les véhicules connectés
  • les plateformes de services de mobilités
  • le MaaS au sein de la Smart City

HUB Institute : Quel regard porter sur les 10 dernières années et sur l’évolution des mobilités au cours des derniers 18 mois ? 

BL : Nous avons été témoin au cours des 10 dernières années d’une profonde transformation et d’accélérations incroyables sur l'e-mobilité avec un boom du Véhicule Électrique (VE) & des bornes de recharges
En 2011, la Leaf et la Zoe, avec une centaine de km d’autonomie seulement chacune, étaient quasiment les deux seuls véhicules sérieux disponibles sur le marché. Dans le même temps, Tesla tentait de convaincre des investisseurs pour développer sa Model S. Aujourd’hui, il n’y a plus une publicité de voiture dans les médias qui ne fasse pas référence à un modèle électrifié. D’ailleurs, selon une récente étude du cabinet PwC, 55% des européens sondés envisagent d’acheter un VE dans les deux années à venir.
Au niveau économique, l’entreprise Tesla a dépassé les 700 millions de dollars de valorisation dès le début de l’année 2021. 
De plus, les autonomies de 400 km réels sont désormais courantes et les projets de giga factory de batteries se comptent par dizaines en Europe pour subvenir aux besoins croissants de recharge. Enfin il est essentiel de rappeler que dans moins de 14 ans, les véhicules thermiques seront tout simplement interdits à la vente en Europe !


CTA - Sustainable Cities Summit


La deuxième révolution que nous avons observée au cours de ces deux dernières années concerne l'expansion du vélo 
D’après l’Observatoire Vélo & Territoires, la fréquentation cyclable a progressé de 10% sur l'ensemble de l'année 2020 par rapport à 2019. Une hausse atteignant même 27% hors des deux périodes de confinement. 
D’un point de vue économique, en 2020, le chiffre d'affaires du secteur du vélo a dépassé les 3 milliards d'euros, avec une progression du marché de 25%. Cette augmentation se traduit par les ventes record de plus d’un demi-million de vélos à assistance électrique en France, soit 29% du marché total et 58% en valeur. Parallèlement, la prime “Coup de pouce vélo” mise en place en mai 2020 par le gouvernement a générée 1,9 million de réparations en une année seulement.
De plus, en réponse à la crise sanitaire, plus de 2300 km de pistes cyclables ont vu le jour en Europe dont 60 km rien qu'à Paris pour limiter la fréquentation des transports en commun. Durant cette période, le nombre de requêtes d’itinéraires à vélo sur Google a augmenté de 50% en moyenne dans les grandes métropoles françaises, signe de l'engouement retrouvé des citadins pour les déplacements à bicyclette. 

HUB Institute : Au vu de ces transformations, par quoi est portée l’innovation dans les mobilités ?

BL : Pour la mobilité automobile, on observe plusieurs tendances de fond, résumées par un acronyme désormais courant : “CASE”.

C : connectivity  
A : autonomous 
S : shared 
E : electrified 

Dans ce domaine, Tesla vient immédiatement à l’esprit comme précurseur et leader sur 3 des ces dimensions. La connectivité, avec des véhicules conçus autour d’une plateforme logicielle au lieu d’être construites à partir d’un train roulant comme c’est le cas depuis 100 ans. La conduite autonome grâce à son système pionnier en la matière et enfin l'électrification avec une gamme de modèles 100% électrique et un important réseau de bornes de recharge.

Mais l’innovation est sans doute encore plus foisonnante au-delà de l’automobile : ce terme même de “mobilité” est assez récent. À lui seul, il embarque la multitude de nouveaux usages et de nouvelles modalités de déplacements apparus ces dernières années, mais aussi la combinaison de ces différents modes, de la trottinette ou vélo décliné sous toutes ses formes, au VTC, avec la certitude que des drones aériens ou fluviaux viendront bientôt enrichir le champ des possibles.

- Bruno Lebrun, Directeur Innovation & Partenariats (Via ID)

Enfin, ce mot intègre aussi les différentes innovations de business model qui, en très peu de temps, ont ringardisé la possession d’un bien.
Sur la mobilité électrique, je soulignerais la puissance de l’instrument réglementaire qui favorise l’innovation dans le contexte particulier d’urgence climatique. Plusieurs exemples:

  • "Fit for 55” : Proposition de l’UE de ramener à 2035 l’échéance d’interdiction des véhicules thermiques à la vente 
  • Loi LOM : Verdissement des flottes (50% du marché français) 
  • Loi Climat et résilience : extension des ZFE (Zone à Faible Émissions) à 33 métropoles en plus des 11 concernées (soit plus de 30 millions de français concernés) 

 

CTA - Sustainable Cities Summit

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user BTherin
Baptiste
Therin
Chef de projet Sustainable