Video time
09:27 min

EasyPark : stationner devient un vrai créneau

Par : Marie Giuliani
21 septembre 2021
Temps de visionnage09:27 min

Se retrouvant régulièrement à tourner en rond pendant de nombreuses minutes afin de trouver une place de stationnement, les automobilistes sont à l’origine d’émissions de polluants significatifs en ville. Arnaud Touillon, Country Director d’EasyPark présente son application qui révolutionne le quotidien des automobilistes à l'occasion du Sustainable Cities Summit. 

CTA - Sustainable Cities Summit

Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !


Présent dans plus de 25 pays et plus de 3200 villes partenaires en Europe, EasyPark est un moyen rapide et simple qui permet de payer son stationnement et d’optimiser le temps de recherche d’une place. 

Dans les villes où il y a de la congestion urbaine, 30% des véhicules qui sont dans cette situation là sont en recherche d’une place de stationnement. Ils ne sont pas en recherche d’une place de stationnement parce qu’il n’y a pas de places disponibles, ils cherchent parce qu’ils ne savent où elles sont.

- Arnaud Touillon, Country Director (EasyPark)

L’enjeu d'Easypark est alors centré sur cette problématique : l’objectif est d’atteindre un équilibre de l’offre et de la demande. L’offre correspondant au nombre de places disponibles et la demande, aux automobilistes. Cet équilibre aboutirait à un temps de recherche de stationnement fortement réduit. En découle alors une congestion urbaine également réduite. Une congestion qui à des coûts de santé, de société qui s’élève à plusieurs milliards d’euros dans l’ensemble des grandes métropoles. 

En termes d’innovation, l’application détient deux autres valeurs ajoutées, pour le moment plus développées dans les pays nordiques. En premier lieu, il est possible de réserver sa borne de recharge électrique et de la payer via l’application. Le deuxième point concerne une fonction qui se nomme “Find” qui permet de visualiser en temps réel l’état du stationnement aux environs d’un point précis. 

La récolte de données provient de différents indicateurs tels que les paiements mobiles, les paiements horodateurs ou encore la météo. EasyPark est alors capable de créer une donnée prédictive qui permet de donner un pourcentage de “chance” de trouver une place.

La décision du parcours de l’automobiliste est alors impactée. Au lieu de tourner en rond autour de son point de destination, ce dernier va directement se diriger vers une zone où il sera le plus à même de trouver une place en l’espace de quelques minutes. Dans des villes comme Stockholm où cette fonction a été déployée, le temps de recherche d’une place a été divisé par deux. Le temps moyen de recherche d’une place étant de 10 à 15 minutes dans ces grandes villes, a été réduit à 6 minutes.

Alors si l’on devait résumer l’utilité d’EasyPark  : "L'objectif est de leur donner toutes les données nécessaires à la bonne prise de décision d’un point de vue régulation, et politique du stationnement de demain”, insiste Arnaud Touillon. 


Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !

CTA - Sustainable Cities Summit