Video time
11:53 min

Equans : vers des territoires intelligents au service d’une mobilité décarbonée

Par : Laure de Clebsattel
21 septembre 2021
Temps de visionnage11:53 min

Présente sur la scène du Sustainable Cities Summit, Nathalie Allegret, Head of Organic Growth, Global Business Line Client Solutions chez Equans partage sa vision sur les territoires intelligents. Fort d’une expérience de plusieurs dizaines d’années auprès des collectivités, Equans (filiale d’Engie) intervient sur les systèmes électriques, les systèmes de communication et les solutions digitales. 

CTA - Sustainable Cities Summit

Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !


L’important pour des projets de territoires intelligents, c’est de pouvoir les construire pour répondre aux challenges du quotidien des collectivités, en apportant des solutions technologiques.

- Nathalie Allegret, Head of Organic Growth, Global Business Line Client Solutions (Equans)

Equans intervient notamment avec Angers Loire Métropole et la ville d’Angers sur leur projet de territoire intelligent qui relie 29 communes, en partenariat avec Suez, La Poste et le groupe VYV. 

“Les territoires intelligents sont aussi des associations de différents partenaires qui apportent chacun leur savoir-faire. Ils peuvent être de toute ampleur, des grands groupes comme des startups ou des PME locales. C’est extrêmement important pour que ces projets puissent avoir un grand bénéfice au niveau économique et local pour ensuite se décliner sur d’autres territoires”, précise Nathalie Allegret. Le but est de co-construire avec les collectivités des territoires intelligents pour augmenter l’attractivité, la performance, et augmenter les services aux citoyens. 

Angers, comme d’autres villes, fait le choix de construire ce territoire intelligent, contrat par contrat, brique par brique, infrastructure après infrastructure. Le dénominateur commun c’est la possibilité d’adresser des enjeux de la collectivité qui varient d’un territoire et d’un environnement à l’autre, comme d’objectif politique ou de demande de citoyens très hétérogènes. 

Parmi cette variété, on retrouve la volonté de rendre plus attractif ces territoires, ces villes et communes, avec une recherche d’amélioration de sa performance. Il faut trouver les moyens de financer les nouveaux services qui seront proposés aux citoyens, aux services techniques ou aux élus, puisque c’est aussi l’un des enjeux de ces territoires intelligents. Ils s’appuient sur des infrastructures variées qu’on retrouve sur l’espace public. 

Equans intervient à différents niveaux : 

  • L’éclairage public en apportant de l’innovation avec un éclairage qui s’adapte à l’usage de l’espace public. “Nous sommes capables de proposer des contrats de performance énergétique avec des gains de performance qui vont de 20 à 80% d’économie d’énergie selon l’état du parc”.
     
  • La tranquilité public, avec de la vidéo protection mais aussi du contrôle d’accès des rues et bâtiments. 
     
  • La gestion des espaces verts pour laquelle la technologie et les objets connectés peuvent apporter beaucoup notamment dans la gestion de l’eau.
     
  • La gestion des déchets.
     
  • La gestion de la qualité de l’air qui est transverse avec des enjeux d’amélioration et de mesure.

“Si on connecte toutes ses infrastructures, si on les met en synergie et qu’on arrive à les désiloter grâce aux télécommunications (4G, 5G), on peut les piloter directement grâce à un socle digital qui permet des performances et une approche globale du territoire qui coordonne l’ensemble des infrastructures.” 

En mutualisant les équipements pour lier ses différentes activités, Equans peut aller plus loin. Sur la mobilité, Nathalie Allegret nous présente une sélection des innovations qu’Equans peut apporter en identifiant 4 leviers importants : 

  • Gestion du trafic : signalétique, gestion des carrefours à feu.
     
  • Stationnement intelligent : enjeu fort de réduire le temps de recherche des places disponibles, Equans utilisent différentes innovations pour y répondre dans une logique globale.
     
  • Détection du co-voiturage : grâce à l’IA, identification du nombre de personne par véhicule pour permettre des accès privilégiés.
     
  • Détection de zones à faible émission : affichages dynamiques, capteurs, architecture dédiée dans une logique d’incitation à la réduction des émissions.

Après avoir présenté ces exemples et pour conclure, Nathalie Allegret explique que c’est en mutualisant tous leurs équipements et en liant leurs différentes activités sur le territoire, que la performance du territoire en devient meilleure dans tous les domaines.


Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !

CTA - Sustainable Cities Summit