Video time
11:55 min

France Ville Durable : la sobriété, pilier de la ville durable

Par : Maxime Tricoire
21 septembre 2021
Temps de visionnage11:55 min

Face à l'urgence écologique, villes et territoires doivent repenser leur manière de consommer. Si l'innovation représente une partie de la solution, la notion de sobriété pourrait être l'élément manquant. C'est le point défendu par Sébastien Maire, Délégué général de l'association France Ville Durable, lors de son intervention au Sustainable Cities Summit.

CTA - Sustainable Cities Summit

Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !


Pour débuter son intervention, Sébastien Maire revient sur le rôle de France Ville Durable. "Nous sommes une association réunissant toutes les parties prenantes professionnelles de la ville durable, qu'elles soient publiques ou privées, qui regroupe 4 collèges : l'État, les collectivités locales, les entreprises et les experts. Notre but est de repérer et diffuser les meilleures pratiques, outils et méthodes pour accélérer la transformation des villes", explique Sébastien Maire. France Ville Durable a récemment publié un manifeste visant à redéfinir les fondamentaux de la ville durable. Pour l'association, ces derniers s'organisent autour de 4 piliers : la sobriété, l'inclusion, la résilience et la créativité.

L'expert s'attarde sur le sujet de la sobriété. Il évoque notamment le "Jour du dépassement", date à laquelle l'humanité a consommé l'intégralité des ressources que la planète peut produire en un an. "Ce jour avance chaque année un peu plus. Il est intéressant de voir que tous les territoires ne sont pas égaux face à ce phénomène : en France cette date est en mai, au Qatar en février alors qu'en Indonésie, elle n'est qu'en décembre", indique-t-il. Une situation qui peut s'expliquer par le fait que, pendant longtemps, l'humanité a pensé que les ressources naturelles étaient infinies. "Ce paradigme continue, car nous n'avons pas su chiffrer correctement le coût d'extraction des ressources naturelles", informe Sébastien Maire.

Le délégué général revient sur les nouveaux enjeux énergétiques "On nous a souvent déclaré qu'il suffisait, dans nos villes, de remplacer les énergies fossiles par les ENR. Mais ce sont des énergies qui, en termes de production, ne sont pas encore à l'échelle : la demande de consommation énergétique reste bien plus élevée que ce que les moyens renouvelables peuvent produire […] La baisse de la consommation est donc l'un des piliers de la sobriété", explique Sébastien Maire. Il rappelle que si chaque être humain vivait avec un crédit carbone de 2 tonnes alors en 2050, ces derniers devraient choisir entre parcourir 8000 kilomètres par an en voiture, chauffer un appartement de 35 mètres carrés ou encore consommer un repas à base de bœuf par jour.

Qu'est-ce que la ville de demain ? Est-ce la ville de Jeff Bezos, dont l'entreprise pollue plus qu’un pays tel que le Portugal ? Où est-ce une ville composée d'écoquartiers tels que celui des Noé au Val-de-Reuil, qui amène à la fois une amélioration du quotidien de ses habitants tout en respectant les enjeux durables ?

- Sébastien Maire, Délégué général (France Ville Durable)

Cependant, Sébastien Maire salue le nombre grandissant d'actions incluant nativement la sobriété. En termes d'exemple, l'expert cite pêle-mêle le rapport de l'ADEME sur le sujet, le "manifeste pour une frugalité heureuse" signé par de nombreux architectes et urbanistes, mais également les initiatives d'entreprises telles que Loom, qui lutte contre l'obsolescence programmée en produisant des vêtements capables de durer plus de 10 ans. Enfin, l'expert conclut en rappelant que la sobriété peut être écologique, mais également économique et numérique. "Nous avons trop consommé, il est temps de réinventer la notion de prospérité", conclut Sébastien Maire.


Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !

CTA - Sustainable Cities Summit