Video time
09:52 min

Métropole du Grand Paris : quelle stratégie pour le coeur de ville ?

Par : Pierre Steiner
21 septembre 2021
Temps de visionnage09:52 min

La Métropole du Grand Paris représente 131 communes, dont Paris intra-muros, pour un total de 7,2 millions d’habitants. Alors que la revitalisation des cœurs de ville s’impose comme une nécessité, Geoffroy Boulard, Vice-président de la Métropole et Maire du 17ème arrondissement présentait lors du Sustainable Cities Summit, les différents dispositifs que la Métropole met en place.

CTA - Sustainable Cities Summit

Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !


On sait que l’économie de proximité est importante, la crise Covid l’a montré... beaucoup de nos chefs d’entreprise ont retrouvé une clientèle de quartier qu’ils n’avaient pas.

- Geoffroy Boulard, Vice-président (Métropole du Grand Paris), Maire du 17ème arrondissement

Geoffroy Boulard partage tout d’abord le programme “Centres-villes vivants”, un programme développé au niveau de la Métropole et pensé en deux temps. Son objectif premier est d’apporter un appui aux communes et aux maires, qui parfois subissent les transformations de leur cœur de ville. Cet appui passe par la mise en relation avec des experts, en partenariat notamment avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris et la Banque des Territoires, afin d’apporter aux communes les outils nécessaires à la revitalisation de leur centre-bourg ou de leur centre-ville.

Avec la baisse progressive des aides financières liées à la crise de la Covid, le second volet de ce programme touche au financement des projets de revitalisation, afin de permettre aux maires de redynamiser l’économie de quartier, qui a démontré son importance lors de la crise de la Covid-19 et plus particulièrement avec l’émergence du télétravail. Mais l’économie locale souffre également de phénomènes de monoactivité et de vacances commerciales, renforcés par la baisse de ces aides : selon une étude menée à Paris, 9% des commerçants comptent fermer leur établissement d’ici quelques mois.

Afin de répondre à ces problématiques, la Métropole a structuré une foncière, en partenariat avec la Banque des Territoires, disposant d’un budget de 15 millions d’euros mis à disposition des maires dans le cadre de ce programme “Centres-villes vivants”.

Le second aspect du cœur de ville est la logistique urbaine, notamment celle du dernier kilomètre. C’est un véritable enjeu, qui a donné naissance à un Pacte métropolitain de la logistique urbaine entre les maires et la métropole, et qui se traduit en premier lieu par l’analyse et le diagnostic de ce qui sert au dernier kilomètre, à savoir les entrepôts et les plateformes qui lui servent de base. Le constat réalisé est celui d’une grande disparité au sein de la Métropole et l'enjeu pour elle est de convaincre les maires d’investir dans ces surfaces logistiques. Geoffroy Boulard donne en exemple le 17ème arrondissement, où un site de la logistique du dernier kilomètre de la Sogaris a été construit sous le périphérique.

Il faut aujourd’hui que les maires de la Métropole entrent dans cette logique et en particulier avec l’explosion du e-commerce, qui représente 220 millions de tonnes de marchandises par an rien qu’en Île-de-France, en hausse de 9% en 2020. Le sujet est également écologique, c’est celui d’une livraison propre, qui doit être organisée jusqu’au cœur de ville, via des micro-hub de livraisons. Enfin, il faut également équiper les résidences, les copropriétés et les bailleurs sociaux pour accueillir ces millions de colis, qui représentent une perturbation et ont des conséquences en matière de sécurité. La décarbonation des flottes de transporteurs routiers et l’identification de nouveaux lieux logistiques sont donc également à l’agenda du Pacte métropolitain.

Enfin, un troisième programme “Innover dans la ville”, à destination des maires, vise à créer des villes où il fait bon vivre malgré les aléas climatiques et leurs répercussions. C’est donc un accompagnement à l’innovation que propose la métropole, mais également un accompagnement à l’expérimentation, à la mise en place de solutions ayant déjà prouvé leur utilité. En lien avec des experts partenaires et des startups, l’enjeux de la Métropole est d’acculturer les élus pour faciliter la transition durable et améliorer le quotidien des habitants de la métropole.

Ce programme, soutenu par le Fonds métropolitain d’Innovation et du Numérique, présidé par Geoffroy Boulard, accompagne des projets fléchés par les maires à hauteur de 2 millions d’euros par an.

La Métropole s’engage donc pour le coeur de ville via trois dispositifs différents: le programme Centres-villes Vivant, qui vise à recréer des dynamiques de quartier, l’appui à la logistique urbaine et notamment du dernier kilomètre et enfin le programme “Innover dans la ville” plus largement engagé pour la ville durable.


Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !

CTA - Sustainable Cities Summit