Video time
13:14 min

Ville de Montpellier : innover pour atteindre un avenir “véritablement durable”

Par : Pierre Steiner
21 septembre 2021
Temps de visionnage13:14 min

Montpellier est confrontée au problème de l’étalement urbain dans son développement. Il lui faut lutter contre l’artificialisation des sols tout en promouvant la constructibilité pour répondre aux défis du logement, de l’économie et du tertiaire dans une métropole très dynamique. Présente au Sustainable Cities Summit, Maryse Faye, Maire adjointe à l'urbanisme durable et la maîtrise foncière témoigne de son effort d’impulser un nouveau cap, avec la volonté de développer un urbanisme qui permette la création d’une ville apaisée, rééquilibrée, résiliente et inclusive. 

CTA - Sustainable Cities Summit

Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !


Il y a une vraie réflexion à avoir pour trouver l’équilibre entre densification durable et l’étalement urbain, perturbateur de l’équilibre de la ville.

 - Maryse Faye, Maire adjointe à l'urbanisme durable et la maîtrise foncière

Le constat de Maryse Faye est qu’il faut un travail de fond : c’est l’objet des mesures qu’elle participe à mettre en place, avec une politique très volontariste et affirmée. Elle exprime une volonté farouche de laisser une ville raisonnablement dense au terme du mandat : “il n’est pas envisageable de fermer la ville, mais il faut accueillir raisonnablement.”

Le travail est donc un travail sur la hauteur, afin d’accueillir sans s’étaler : c’est l’objet du PLUi (plan local d’urbanisme) établi par les élus, applicable dès 2023. D’ici 2023, la métropole ne souhaite pas continuer avec les documents d’urbanisme actuels, mais préfère être dans l’anticipation : il s’agit de faire preuve de beaucoup de pédagogie avec les promoteurs sur l’application de futures mesures. Par exemple, il faut augmenter la production de ZAC et travailler sur ces territoires, pensés en totalité et organisés. Le projet est de retravailler les ZAC existantes et d’accélérer la construction de nouvelles ZAC. L’objectif de ces mesures est de protéger la nature en ville ou de la réimplanter, ainsi que de favoriser l’inclusion pour éviter la segmentation de l’habitat : c’est un travail sur tous les quartiers afin de développer une vraie mixité sociale fonctionnelle.

Maryse Faye qualifie ce projet d’urbanisme de “ville respirable”, et c’est véritablement cette politique que Montpellier essaie de mettre en place sur la mobilité par exemple. Il ne suffit pas, par exemple, d’avoir des pistes cyclables, il faut aussi faciliter l’usage du vélo. C’est cette approche de la problématique qui participe à la construction d’une ville durable. Toutes ces politiques participent à la lutte contre l’étalement urbain et à la ville apaisée envisagée par la métropole. Beaucoup de politiques entrent également dans le cadre environnemental, par exemple la non-artificialisation des parcelles construites au-delà de 50%.

En parallèle, la métropole de Montpellier fait le choix de conserver les lotissements existants. Si la décision peut sembler contradictoire, elle part du principe que le lotissement est un mode d’habitat qu’on ne peut plus créer, puisqu’il s’oppose à la densification. Pour autant, les lotissements préexistants, qui fonctionnent en tant qu’unité d’habitat, ont prouvé leur valeur notamment pendant la crise de la Covid et représentent également une envie de certaines familles de s’installer dans une maison avec un jardin. Cette décision suppose une grande vigilance et une pédagogie, à la fois auprès des promoteurs et des propriétaires de terrain pour expliquer ce qui doit être fait et comment le faire à l’avenir

Pour éviter l'élévation des prix fonciers, la métropole travaille sur d’autres politiques, comme le permis de louer pour lutter contre l’habitat indigne, mais aussi des politiques contre les locations saisonnières comme Airbnb, qui ont comme effet de supprimer de l’habitat pour les familles et de les chasser du centre-ville.Toutes ces politiques participent à la densification urbaine, que ce soient des politiques pour la mobilité ou le logement et permettent d’envisager un avenir véritablement durable pour la troisième ville la plus attractive de France.


Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !

CTA - Sustainable Cities Summit