Video time
10:03 min

Paris : quelles étapes pour diversifier l'attractivité touristique de la ville ?

Par : Maxime Tricoire
21 septembre 2021
Temps de visionnage10:03 min

Alors que la ville de Paris était régulièrement sujette à “l'over tourisme", la crise du covid à eu un impact considérable sur le secteur poussant la capitale française à subir pour la première fois du "sous tourisme". Emmanuel Grégoire, Premier adjoint à la Mairie de Paris revient sur les étapes nécessaires pour relancer le secteur touristique tout en limitant son impact.

CTA - Sustainable Cities Summit

Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !


Paris est un ville de 2,2 millions d’habitants, avec en moyenne 3,7 millions d'usagers, voire  jusqu’à 6 millions en pic journalier. Il est donc nécessaire d’adapter les services publics à ce type d’affluence. La ville est également un pôle d’attraction touristique au sein d’une région très attractive avec notamment Disneyland Paris ou encore le Château de Versailles. Cet écosystème fait de la région Ile-de-France, l’une des régions les plus visitées au monde au sein du pays le plus visité au monde. Cependant, depuis la crise du covid la ville est confrontée à une baisse structurelle du tourisme. Un phénomène lourd de conséquences pour l’économie de la région mais aussi pour l’image de la ville et son attractivité à plus long terme.

Alors que le tourisme de proximité tend à retrouver son niveau d’avant crise, notamment grâce aux touristes français et européens, deux segments majeurs manquent encore à l'appel : la clientèle asiatique et celle liée au tourisme d'affaires. Le premier adjoint à la mairie de Paris se voit confiant quant à un retour de ces clientèles d’ici trois à quatre ans, pas avant. Il estime par ailleurs que ces changements radicaux représentent une véritable opportunité pour développer une nouvelle forme de tourisme, plus durable. L’organisation en juillet dernier des Assises du Tourisme Durable, réunissant l'ensemble des professionnels du secteur a d’ailleurs permis de définir les deux points principaux sur lesquels doit se baser la notion de tourisme durable: 

  • L’acceptabilité par le territoire au niveau de l’usage de son environnement avec la prise en compte de l’empreinte carbone 
  • La soutenabilité pour les habitants du territoire (limiter la surfréquentation et l’inflation immobilière par exemple) 

Le deuxième point abordé par Emmanuel Grégoire lors de cette intervention est le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la ville de Paris, un document d'urbanisme réglementaire et un véritable projet de ville. La densité de population parisienne est extrêmement forte avec une moyenne de 30 000 habitants au km2 et certains quartiers atteignent les 40 000. Cette densité est très déséquilibrée par rapport au reste de la zone urbaine puisque les villes de la première couronne avoisinent en moyenne les 8 000 habitants au km2. La mairie travaille sur une hypothèse de stabilité démographique à l’horizon 2050 de Paris.  Pour cela le PLU adresse deux priorités pour permettre à la ville de s'orienter vers un développement soutenable. La première étant la nécessité d’éviter les phénomènes spoliatifs pour les résidents locaux, en repoussant par exemple le logement des employés en marge de la ville. La deuxième priorité concerne la gestion des logements disponibles et le récent développement massif de meublés touristiques, couplé à la gestion des résidences secondaires.

En conclusion de son intervention, Emmanuel Grégoire aborde le sujet de la mobilité et de la logistique urbaine, en rappelant que la révolution du paradigme de mobilité est fondamentale dans la trajectoire de sobriété énergétique des villes. Cette dernière repose sur deux piliers :

  • Réduire la place de la voiture (et la part de voitures individuelles)
  • Développement des mobilités alternatives
C’est un axe fondamental que nous avons engagé avec Anne Hidalgo. Nous considérons que c’est un élément qui permettra, d’articuler de façon correcte et performante l’attractivité des grandes villes du monde, mais aussi de répondre à la question de la soutenabilité environnementale.

- Emmanuel Grégoire, Premier adjoint (Mairie de Paris)


Retrouvez dès à présent l'intégralité des interventions du Sustainable Cities Summit !

CTA - Sustainable Cities Summit