Video time
09:16 min

Auxerre : comment faire entrer la production des ENR dans un cercle vertueux ?

Par : Pierre Steiner
13 juillet 2021
Temps de visionnage09:16 min

De plus en plus investies dans la production et l'utilisation d'énergies renouvelables, les villes médianes doivent néanmoins trouver la bonne stratégie pour ancrer les ENR dans l'ADN de leur territoire. C'est le cas d'Auxerre et de son agglomération, qui misent notamment sur le développement de l'hydrogène. Pour en discuter, le Sustainable Energies Forum recevait Crescent Marault, Maire et Président de la communauté d'agglomération d'Auxerre.

Vous souhaitez approfondir les sujets liés aux énergies ?
 Retrouvez dès à présent l'ensemble des replays du Sustainable Energies Forum !


L’hydrogène est une technologie qui va contribuer à développer et à renforcer l’efficacité des énergies renouvelables”, confie Crescent Marault. En stockant de l'énergie durant les pics de production, l’hydrogène permet d’obtenir de meilleurs rendements énergétiques, notamment pour les ENR, mais également de répondre aux pics de demande. Ses applications sont nombreuses : si la mobilité en profite déjà largement, les applications dans le bâtiment (grâce aux piles à combustible), dans les industries et à l’avenir peut-être les applications domestiques, sont en voie de développement également. Ce développement de l’hydrogène, c’est le pari réalisé par l’Auxerrois, qui entend se placer en position de leader de l’innovation et de l’intégration de cette technologie.

Si Auxerre Agglomération est déjà équipée de bus à hydrogène, le territoire souhaite ancrer la technologie dans son ADN, notamment à travers l’AAP "HUB Hydrogène” lancé par le gouvernement. C’est donc un développement de toute la chaîne de valeur de l’hydrogène (innovation, formation et utilisation) dont il est question afin d’accompagner les entreprises dans l’intégration de cette technologie dans leurs process. En lien avec le projet phare de station de production d’hydrogène vert, le raisonnement est simple : développer les consommateurs pour développer la station de production dans le territoire.

Quand on voit qu’il y a des éoliennes qui ne tournent pas parce qu’il n’y a pas de consommation en face, on pourrait très bien amortir l’investissement en permettant à ces éoliennes de tourner constamment et utiliser cette énergie pour produire de l’hydrogène, donc stocker cette énergie, même avec un faible rendement, pour pouvoir la restituer au moment opportun.

-Crescent Marault, Maire et Président de la communauté d'agglomération (Auxerre)

Le projet de station de production d’hydrogène se divise en trois phases :

  • Dès le début, une capacité de production de 1MW (400 kg H2/jour), alimentant principalement les bus (environ 10 kg H2/100km).
  • À échéance 2023-2024, une capacité de production de 3MW (T+ H2/jour), développée pour alimenter la ligne de train à hydrogène expérimentale Auxerre - La Roche (30 kg H2/100km). Dans le même temps, le territoire veut développer la consommation des poids lourds (20 kg H2/100km).
  • Dans une troisième phase, la capacité de production atteindra 5MW, avec le développement de stations périphériques en lien avec la station de production à hydrogène afin d’optimiser l’infrastructure, rentabiliser l’investissement et faire baisser le prix.

Le prix du kilo d’hydrogène pourrait ainsi passer de 12€ dans la première phase à moins de 7€ dans la troisième. Cette baisse, couplée aux évolutions en termes de fiscalité sur les énergies fossiles, serait suffisamment significative pour rendre l’hydrogène compétitif par rapport aux carburants fossiles.

Le développement de l’hydrogène dans l’Auxerrois s’inscrit également dans une démarche écoresponsable et traduit une véritable prise de conscience des enjeux climatiques : l’hydrogène auxerrois est directement responsable d’une baisse des émissions de CO2 d’environ 2000 tonnes par an, soit l’équivalent d’une forêt de 1000 hectares, ou d’1 million d’arbres plantés.

Crescent Marault réaffirme également une position forte par rapport à l’innovation : "Il y a un message fort, c’est que les petites et moyennes villes de province peuvent être innovantes, elles peuvent être ambitieuses, ce n’est pas interdit." C’est une véritable volonté de devenir un territoire d’innovation et d'expérimentation qu’exprime le président de la communauté d’agglomération. Pour porter cette volonté, le pari d’Auxerre est économique : l’accompagnement des entreprises dans leur transformation et vers l’intégration de l’hydrogène, notamment par des subventions pour compenser les surcoûts de l’innovation technologique, permettra aux entreprises auxerroises d’être en avance sur leurs concurrents et donc d’être plus compétitives.


Vous souhaitez approfondir les sujets liés aux énergies ?
 Retrouvez dès à présent l'ensemble des replays du Sustainable Energies Forum !