Video time
06:06 min

Métropole de Lyon : “nous allons doubler notre part d’énergies renouvelables d’ici 2030.” 

Par : Claire Plassart
13 juillet 2021
Temps de visionnage06:06 min

Comment réduire de moitié les émissions de gaz à effet de serre sur un territoire tel que la Métropole de Lyon ? Philippe Guelpa-Bonaro, Vice-Président de la Métropole de Lyon délégué au climat, à l'énergie et à la réduction de la publicité, partage le plan d’action mis en place et les grands axes du plan Climat.  

Vous souhaitez approfondir les sujets liés aux énergies ?
 Retrouvez dès à présent l'ensemble des replays du Sustainable Energies Forum !


La métropole de Lyon a mis en place plusieurs plans climat avec comme ambition : 

  • Réduire de 20% la consommation d’énergie d’ici 2030 par rapport à 2013 
  • Passer de 8% à 17% la part d'énergies renouvelables d’ici 2030 (croissance de 100%

Ce qui résulterait en une baisse de 43 % des émissions de gaz à effet de serre en 2030 par rapport à 2000.

Philippe Guelpa-Bonaro développe les moyens mis en oeuvre pour passer de 8 à 17% d'énergies renouvelables, au travers de 4 piliers d’actions :  

  • Le développement par 2,5 du réseau de chaleur urbain (incinérateur d’objets ménagers), et la réflexion sur la récupération de la chaleur dite “fatale” (qui est perdue dans la nature) des industries et de la chimie. C’est aussi la création de nouveaux réseaux de chaleur qui s’appuient sur une boucle tempérée (qui utilise les eaux usées). Le but est de créer un réseau de chaleur urbain à 100% d’ENR. Cela permettrait de gagner 4,5 points sur le pourcentage d’ENR&R. 
     
  • Le biogaz : multiplier par 13 la production de biogaz sur le territoire, en passant de 6 GWh/an à 80 GWh/an. Cela permettrait de gagner 0,7 points sur le pourcentage d’ENR&R. 
     
  • Renouvelables électriques : multiplier par 10 la production photovoltaïque d’ici 2028 avec la création de parcs au sol sur des friches par exemple, pour passer de 28 GWh/an à 280 GWh/an. Cela permettrait de gagner 1,3 point sur le pourcentage d’ENR&R. 
     
  • La chaleur renouvelable : la chaleur représente plus de la moitié des besoins d’énergie de la Métropole de Lyon. L’objectif est de devenir un territoire zéro fioul avec des incentives comme la prime éco chaleur pour aider à mettre en place la géothermie, ou la prime à la casse fioul pour aider la transition et inciter à se débarrasser des vieilles chaudières pour des énergies plus vertueuses. Cela permettrait de gagner 2,5 points sur le pourcentage d’ENR&R. 

Sur le territoire de la Métropole de Lyon, 82 000 équivalents-logements sont chauffés et irrigués par le réseau de chaleur urbain (principalement composé de 6 grands réseaux). La Métropole de Lyon a l’ambition de multiplier par 3 le plus grand des réseaux de chaleur urbains, et d’en créer 4 nouveaux pour arriver à 200 000 ou 250 000 équivalent-logements en 2030. 


Vous souhaitez approfondir les sujets liés aux énergies ?
 Retrouvez dès à présent l'ensemble des replays du Sustainable Energies Forum !