Video time
10:06 min

Huawei & kiloWattsol : superviser la production solaire pour plus d'efficacité

Par : Maxime Tricoire
13 juillet 2021
Temps de visionnage10:06 min

Si Huawei est réputé pour son expertise en matière de télécommunication, l'entreprise est également très présente dans d'autres industries, et notamment dans le secteur de la production solaire.  Présents sur la scène du Sustainable Energies Forum Frédéric Baralon, Director Global Key Accounts (Huawei Solar) et Xavier Daval, CEO (kiloWattsol) ont détaillé les apports des solutions Huawei sur le marché photovoltaïque français.

Vous souhaitez approfondir les sujets liés aux énergies ?
 Retrouvez dès à présent l'ensemble des replays du Sustainable Energies Forum !


Si la production d'énergie solaire française a longtemps stagné en dessous du gigawatt d'électricité, les choses seraient sur le point de basculer selon Xavier Daval. "Nous avons la confirmation que les prochains appels d'offres soutenant le deuxième plan de programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE 2) devraient commencer dès octobre 2021. Les volumes devraient donc évoluer, car au total, avec les différentes politiques de soutien public pour le solaire, c'est plus de 3 gigawatts de projets qui vont se développer. La France va enfin jouer dans la cour des grands !", s'enthousiasme Xavier Daval.

Frédéric Baralon rappelle la vision de Huawei en termes de technologies appliquées au secteur de l'énergie. "Nous souhaitons être capable d'apporter des solutions énergétiques durables et intelligentes, qui vont permettre d'intégrer facilement les nouveaux moyens de production, dont les ENR". Sur ce sujet, Huawei cherche à s'adresser à toutes les typologies de projets : du logement individuel avec seulement quelques panneaux sur le toit jusqu'à l'immense ferme solaire, en passant par les locaux commerciaux et industriels.

Aujourd'hui, le problème majeur des énergies renouvelables réside dans leur intermittence. Si l'on veut contrer cela, il nous faut mettre en place des systèmes capables d'absorber l'énergie pour la redistribuer plus tard.

-    Frédéric Baralon, Director Global Key Accounts (Huawei Solar)

Frédéric Baralon évoque également ce qu'il juge être l'un des grands défis de l'énergie solaire photovoltaïque : les systèmes de supervision en temps réel. Pour l'expert, ces derniers vont permettre d'aller dans le détail de la production afin d'avoir la capacité d'utiliser, monitorer et intervenir à moindre coût sur la centrale solaire comparé à ce qui requérait auparavant une présence humaine. "Cet aspect de la digitalisation au service de la sustainability permet d'avoir moins d'interventions humaines, de produire de l'énergie plus efficacement et à moindre coût, mais également d'avoir une plus grande fiabilité", explique-t-il.

Pour Xavier Daval, cette digitalisation joue un rôle extrêmement important, notamment au fur et à mesure du vieillissement des infrastructures. "La majorité des centrales solaires étant neuves, elles marchent bien. Et c'est sans doute le point que Huawei a su le mieux anticiper : avoir la capacité de connaître l'intimité du comportement d'une centrale va s'avérer crucial au fur et à mesure du vieillissement de ces dernières." Pour l'expert, si un petit défaut survenant dans une centrale n'est pas un réel problème, le cumul de ces petits problèmes détériore le fonctionnement de la centrale. "À mesure que ces dernières vont grandir, il serait dommage de dépenser beaucoup de temps humain pour aller chercher ces défauts, alors même que l'informatique peut nous aider à le faire", conclut-il.


Vous souhaitez approfondir les sujets liés aux énergies ?
 Retrouvez dès à présent l'ensemble des replays du Sustainable Energies Forum !