Image
photo plantes

Arkéa Banque : Investir pour accompagner la transformation des entreprises vers des modèles durables

Par : Lazare Bocabeille
11 mai 2021
Temps de lecture : 5 min
Chapo

Les investissements nécessaires au changement de paradigme économique sont considérables et les entreprises doivent être accompagnées pour opérer ces transformations structurelles profondes. Bertrand Blanpain, Président du directoire chez Arkéa Banque Entreprises & Institutionnels répond aux questions du HUB Institute sur la vision de la transition durable portée par le groupe et le rôle du système bancaire dans ces mutations.

En partenariat avec
Body

HUB Institute : Quels sont les grands enjeux que vous observez en termes de sustainability ?

bertrand blanpainBertrand Blanpain : Les enjeux majeurs tiennent en une question : Comment conjuguer enjeux économiques, défis sociétaux et impératifs environnementaux pour bâtir une croissance durable ? L'ampleur des défis sociaux et environnementaux impose aux entreprises de l'audace et de l'agilité face à un modèle linéaire de développement économique, le fameux "take, make, waste", qui n'est plus le graal de nos sociétés. De nombreux dirigeants constatent en effet que la recherche du profit maximum à court terme est une des causes des dégradations sociales et environnementales de nos territoires. Nous assistons à la remise en cause du modèle classique de croissance des entreprises. L'entreprise doit non seulement apprendre à réduire les impacts négatifs de ses activités mais aussi agir, de manière positive, en créant de la valeur partagée. Ce big bang durable ouvre la voie à un changement de paradigme : les entreprises, en repensant leur modèle d'activité, devront désormais inscrire le développement durable au cœur de leur stratégie et de leur organisation. C'est une redéfinition éthique de l'entreprise qui s'annonce, une vision renouvelée qui s'élargit pour prendre en compte les transformations à venir. Elle l'amène à réfléchir sur elle-même : à se donner une raison d'être, comme à faire évoluer sa gouvernance et l'acculturation de son personnel aux défis de demain.

HUB Institute : Quels sont les challenges majeurs que rencontrent les entreprises dans leurs transformations sustainables ? Comment un acteur tel que vous peut-il les aider à accélérer leur transformation ?

BB : Le challenge majeur réside probablement dans la capacité de l'entreprise à se réinventer et à intégrer le développement durable dans sa stratégie. Il s'agit de renverser les tendances et de faire du développement durable une opportunité de business. L'intégration des objectifs de développement durable (ODD) apparaît, en effet, comme un levier de performance économique à saisir. L'ONU évalue d'ailleurs que l'atteinte des ODD représente un marché de 20 trillions de dollars pour les années à venir. Parvenir à intégrer ces objectifs va donc être essentiel pour pouvoir tirer son épingle du jeu dans un environnement économique aussi concurrentiel. La capacité à innover de l'entreprise sera déterminante pour trouver des solutions alternatives et revoir durablement l'ensemble de ses champs d'interventions : social, gouvernance, technologique, process. Le défi est aussi social car il est un levier de gestion de la masse salariale : en affichant une raison d'être durable et ambitieuse, l'entreprise attire et fidélise ses employés ou futurs employés. A titre d'exemple, plus de 30 000 étudiants de grandes écoles en France ont signé un "Manifeste pour un réveil écologique"  pour interpeller leurs futurs employeurs et les sensibiliser aux ODD.  (sources : Le Monde février 2019).

L'ADN environnemental d'une entreprise devient ainsi un élément déterminant de son attractivité et de sa politique salariale. Si l'entreprise à la capacité à se transformer durablement, notre rôle est de l'accompagner en développant les bons outils. Nous avons déjà lancé plusieurs enveloppes de prêts à taux bonifiés pour encourager les investissements responsables, 318 M€ en 2019, 400 M€ en 2020. Récemment, nous avons resserré notre offre de produits de placement autour d'une gamme 100% responsable et lancé PACT, un prêt à impact accessible des 3M€. Ce dispositif prévoit une bonification pouvant atteindre jusqu'à 20% d'économie sur les frais financiers si le client améliore d'une année sur l'autre des critères extra financiers prédéfinis. Nous allons surtout aider nos clients à évoluer vers des modèles plus neutres en ayant une vision et un engagement d'ensemble. Je vous donne un exemple : notre objectif de décarboner nos portefeuilles clients ne signifie pas que nous allons "lâcher" nos clients issus du monde du transport au prétexte qu'ils ont un impact carbone plus élevé. Nous allons au contraire renforcer nos investissements pour viser un écosystème plus vertueux et favoriser l'émergence de stations GNV (Gaz Naturel Véhicules), en alternative aux 11 000 stations essence existantes. Notre taux de pénétration des territoires et notre connaissance des acteurs économiques nous permet en effet d'intervenir sur tous les maillons de la chaîne, de l'agriculteur, à l'unité de méthanisation à la distribution du biogaz dans les stations GNV. Ainsi, c'est toute une filière que nous soutenons dans sa transformation durable en créant de la valeur partagée localement.

HUB Institute : Quelles seront vos actions en termes de transformation durable à moyen terme ? (5 ans max)

BB : Nous avons pris un virage stratégique important, celui de transformer nos pratiques de financements et d'investissements pour l'ensemble de nos activités au regard des enjeux environnementaux et sociétaux. Au regard de l'urgence climatique et convaincu qu'il s'agit d'un enjeu de performance, nous avons formalisé une stratégie climat à horizon 2024 qui vise deux objectifs :

Premièrement, renforcer l'engagement de notre groupe en faveur du climat vis-à-vis des entreprises et des territoires, par le biais d'un accompagnement financier et extra financier de leurs démarches de transition environnementale. Deuxièmement, intégrer le climat dans l'évaluation de la performance du risque pour les activités de notre groupe. Nous allons ainsi accroître la contribution positive de nos activités à la transition bas carbone et sortir du secteur du charbon thermique d'ici fin 2027.

Différentes initiatives pour accroître l'impact environnemental positif de notre groupe ont été retenues à l'horizon 2024 :

  • décliner un plus grand nombre de produits et services financiers responsables orientés vers la transition énergétique et écologique, sur l'ensemble des gammes de produits d'épargne;
  • renforcer sur les 3 prochaines années l'exposition de nos portefeuilles aux actifs verts 
  • mettre en place, dès aujourd'hui, une mesure de la part des activités vertes qui sera progressivement déployée sur les portefeuilles d'investissement de marché.

Nous prévoyons par ailleurs une réduction de 16% de nos propres émissions de gaz à effet de serre au titre de l'empreinte carbone directe. Enfin, nous avons créé une direction de la Transition Environnementale et très prochainement une gouvernance Développement Durable. Cette démarche est inscrite dans notre raison d'être et dans notre plan stratégique 2024 et nous positionne en acteur d'un monde qui se conçoit sur le long terme et prend en compte les grands enjeux sociétaux et environnementaux. A cette fin, nous avons fait le choix d'être une banque coopérative et collaborative qui favorise un partage équilibré de la valeur avec ses sociétaires, clients, salariés, partenaires et territoires.

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user LBocabeille
Lazare
Bocabeille
Chef de Projet sustainable