Video time
06:33 min

Hager Group : associer éthique, environnement et efficacité energétique

Par : Sol Meritano
12 mai 2021
Temps de visionnage06:33 min

Le groupe Hager, fournisseur d’installations électriques pour bâtiments, est un leader du secteur et un acteur engagé pour la transition durable. Le Sustainable Leaders Forum accueillait sur scène Matthieu Alexandropoulos, Group Environmental Sustainability Director de Hager Group. Retour sur ses enjeux éthiques, environnementaux ainsi que l’efficacité énergétique.

Hager Group est une entreprise indépendante d’origine franco-allemande gérée par les membres de la famille Hager, ils comptent 11 500 collaborateurs, un chiffre d’affaires de 2,19 milliards d’euros et sont présents dans 120 pays. 

Avec un bon outil et un pilotage efficace [...] vous pouvez réduire de 20% les émissions annuelles de gaz à effet de serre.

- Matthieu Alexandropoulos, Group Environmental Sustainability Director (Hager Group)

Selon Matthieu Alexandropoulos, l’industrie électrique est au cœur de 2 domaines clés de la transition écologique : le bâtiment et la mobilité électrique. Ces deux secteurs sont parmi les plus émetteurs de gaz à effet de serre  en France avec l’agriculture. Afin de rendre les bâtiments plus écologiques, l'industrie électrique propose un éventail de solutions qui permettent de maîtriser et d’optimiser la consommation énergétique dans les bâtiments avec un bon outil et un pilotage efficace. Matthieu Alexandropoulos nous explique qu’un pilotage efficace sur un bâtiment comme un restaurant d’entreprise peut permettre de réduire de 20% les émissions annuelles de gaz à effet de serre. 

Un autre cas repris par le Group Environmental Sustainability Director est celui de l’Allemagne, où le groupe permet à des foyers de stocker de l'énergie produite par des panneaux solaires. En couplant ces panneaux solaires, le stockage d’énergie avec la pompe à chaleur et un système de gestion d'énergie, il est possible de couvrir à 60% les besoins de chauffage avec une énergie propre. Le Groupe Hager est également un acteur clé de décarbonation de l’économie dans le domaine de la mobilité électrique puisqu’ils fournissent des solutions de charge pour les véhicules. De plus, le groupe réalise un partenariat avec la filiale d’EDF Easy Via qui a comme ambition de déployer 75 000 bornes de charge en Europe pour le véhicule électrique et de constituer ainsi un maillage pour que la mobilité électrique puisse bien se déployer. 

Matthieu Alexandropoulos souligne qu’il est également possible d’envisager le véhicule électrique comme une batterie de stockage d’électricité à part entière en vue d’un usage domestique. En effet, le plein d’une voiture électrique peut subvenir aux besoins énergétiques d’une famille pendant une semaine. Dans cette optique, le Groupe Hager a lancé un partenariat avec le constructeur Audi pour réaliser du "chargement bi-directionnel" ceci veut dire que charger une voiture électrique servira pour l’utilisation du véhicule mais également pour utiliser cette voiture comme une batterie de stockage d’alimentation en électricité. En somme, tout cela permettra de limiter  considérablement le recours aux énergies carbonées et de contribuer à maintenir le réchauffement climatique dans la limite des 2°C ou de 1,5°C. 

Lors de son intervention Matthieu Alexandropoulos souligne aussi que l’industrie électrique est un secteur essentiel pour la transition écologique mais qu’il y en restent quand même deux enjeux où ils doivent avancer: 

  • Les trajectoires carbone ambitieuses : chaque entreprise du secteur doit se fixer une trajectoire carbone ambitieuse, cela implique la nécessité de bien intégrer l’empreinte carbone dans toutes les sphères d’action de l’entreprise, de bien cibler les différents postes de mission, de bien comprendre les émissions des produits, entre autres. Des nombreux acteurs du secteur ont fixé des objectifs ambitieux et mis en place des trajectoires de réduction qui sont robustes, maintenant il faut maintenir cette trajectoire
     
  • La circularité des produits complexes : il est impératif de faire rentrer autant que possible tous les produits dans une logique d’économie circulaire. Les produits de l’industrie du matériel électrique sont parfois constitués de plastiques complexes et de composants électroniques, c’est pourquoi la recyclabilité n’est pas toujours au rendez-vous pour ce type de produit. D’où l’importance de travailler non seulement sur les matériaux mais également sur la réparabilité, la remise en état des produits et les autres aspects de l’économie circulaire.

Pour finir son intervention le Group Environmental Sustainability Director de Hager Group donne trois conseils fondamentaux pour réussir la transition vers une économie circulaire: 

  • Co-construire des solutions avec les clients mais également avec d’autres partenaires. L’économie circulaire n’est pas un sujet forcément neuf mais l’expertise dans ce domaine est diffusée, elle se trouve chez une pluralité d’acteurs très différents comme les clients, les startups, les grandes entreprises, les acteurs publics ou même des bricoleurs passionnés et des étudiants engagés... 
     
  • Le placement de la transition écologique au cœur de la stratégie d’entreprise par la direction. Cela permettra d’évaluer les décisions à prendre à la une de critères qui ne sont plus seulement économiques. 
     
  • Enfin, il relève l’importance pour lui comme pour l’ensemble du Groupe Hager des valeurs, de la passion et de l’envie qui jouent un rôle fondamental dans le développement durable. A tout niveau des entreprises et dans toutes les équipes il existe des gens prêtes à faire avancer les choses et c’est sur eux qu’il faut s’appuyer. Hager Group développe un réseau environnemental interne qui permet à tous les collaborateurs de, en plus de leurs tâches habituelles, travailler sur des projets de développement durable.

Retrouvez dès à présent l’ensemble des interventions du Sustainable Leaders Forum !

CTA Replay Sustainable Leaders Forum